Guy Bedos

Quelques mots sur l'auteur :

Photo de Guy Bedos

Acteur, artiste de music-hall et humoriste français né le 15 juin 1934 à Alger.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 67 citations de Guy Bedos :

C'est dans le regard des gens de droite qu'on s'aperçoit qu'on est de gauche.
Guy Bedos ; Pointes, piques et répliques (1998)

De même qu'en amour il n'y a pas d'amour, il n'y a que des preuves d'amour : il n'y a pas de gauche, il n'y a que des preuves de gauche.
Guy Bedos ; Pointes, piques et répliques (1998)

L'humour ne s'apprend pas. C'est, comme le jazz, une cadence intérieure. On l'a ou on ne l'a pas.
Guy Bedos ; Pointes, piques et répliques (1998)

Le métier d'artiste, c'est de faire passer au singulier des émotions plurielles. Nous sommes les haut-parleurs des anonymes.
Guy Bedos ; Pointes, piques et répliques (1998)

Le rire, c'est la particule des humoristes.
Guy Bedos ; En attendant la bombe (1980)

Si je vois venir la mort, j'aurai la politesse d'être assez odieux pour qu'on ne me regrette pas trop.
Guy Bedos ; En attendant la bombe (1980)

Rien que d'en parler, la maladie, ça me tue.
Guy Bedos ; Les petites drôleries et autres méchancetés sans importance (1989)

Le suicide, c'est l'ultime expression de la liberté. De savoir que je peux choisir ma mort, ça m'aide à vivre.
Guy Bedos ; En attendant la bombe (1980)

La vieillesse ? Pour l'instant, ça va, merci ! Je touche du marbre.
Guy Bedos ; Pointes, piques et répliques (1998)

Je déteste les vieux. Surtout quand c'est des vieilles.
Guy Bedos ; Pointes, piques et répliques (1998)

Ma passion, c'est mes gosses. Je suis un père goy avec des réflexes de mère juive.
Guy Bedos ; Pointes, piques et répliques (1998)

Je n'irai plus dans les pays qui ont accédé à l'indépendance : la vue des parvenus me répugne.
Guy Bedos ; Pointes, piques et répliques (1998)

Si j'avais un drapeau, mon emblème serait le bras d'honneur.
Guy Bedos ; La tribunal des flagrants délires (1982)

Contre le camp de la majorité silencieuse, j'ai choisi celui de la minorité bavarde.
Guy Bedos ; Pointes, piques et répliques (1998)

Échapper à l'impôt sur la fortune, c'est la revanche de la cigale sur la fourmi.
Guy Bedos ; Pointes, piques et répliques (1998)

C'est dur d'être un patron de gauche ! Les patrons de droite ne peuvent pas comprendre !
Guy Bedos ; Pointes, piques et répliques (1998)

Je ne dirais pas en privé le quart de ce que je dis en public.
Guy Bedos ; Pointes, piques et répliques (1998)

Personne n'est à l'abri d'une sorte d'obésité morale. J'ai souvent besoin de me faire transpirer l'âme.
Guy Bedos ; Pointes, piques et répliques (1998)

Si la vie était un match de foot, je jouerais plutôt la défense que l'attaque. Disons que je suis un arrière qui ne déteste pas marquer des buts. Et quelquefois contre son camp.
Guy Bedos ; Pointes, piques et répliques (1998)

Il ne faut pas trop que ça se sache mais je suis plutôt gentil. Un saint-bernard déguisé en pit-bull.
Guy Bedos ; Pointes, piques et répliques (1998)

J'aime bien m'acharner sur les gens quand ils sont à terre. Surtout si j'ai commencé quand ils étaient debout.
Guy Bedos ; Pointes, piques et répliques (1998)

Je suis rancunier en mal comme en bien : je n'oublie pas plus un coup de pied qu'un coup de main.
Guy Bedos ; Pointes, piques et répliques (1998)

J'ai horreur des gens qui parlent pendant que je les interromps !
Guy Bedos ; Pointes, piques et répliques (1998)

Il m'arrive de manquer d'humour, en effet, je supporte mal qu'on se moque de moi. Comme un cuisinier déteste qu'on lui pique ses spécialités.
Guy Bedos ; Pointes, piques et répliques (1998)

Je suis d'un pessimisme absolu. La seule chose dont je sois sûr, c'est que mon fils a les yeux bleus.
Guy Bedos ; Pointes, piques et répliques (1998)

À ceux qui me demandent de quoi je me mêle, je réponds que je me mêle de ce que je regarde.
Guy Bedos ; J'ai fait un rêve (2013)

Suicidaire comme je suis, fumer tue, ça m'excite !
Guy Bedos ; Le jour et l'heure (2008)

Toute ma vie, les animaux que j'ai aimés m'auront consolé de certains humains facultatifs.
Guy Bedos ; Je me souviendrai de tout (2015)

Ma vraie retraite, je la prendrai au cimetière d'un petit village corse où ma tombe est déjà prête. Je prends mon temps.
Guy Bedos ; J'ai fait un rêve (2013)

On ne doit attaquer que les gens qui peuvent largement se défendre et même se venger.
Guy Bedos ; J'ai fait un rêve (2013)