Mon Poeme.fr
Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Marie de Rabutin-Chantal, marquise de Sévigné (2)

Les citations célèbres de Madame de Sévigné :

La vraie mesure du mérite du cœur, c'est sa capacité d'aimer.
Madame de Sévigné ; Lettre à Mme de Grignan (sa fille), le 9 mars 1672.
Que cette nouvelle année vous soit heureuse, que vos jours soient filés de soie.
Madame de Sévigné ; Lettre au comte de Bussy-Rabutin, le 15 janvier 1687.
La capacité n'attend pas le nombre des années.
Madame de Sévigné ; Lettre au comte de Bussy-Rabutin, le 19 décembre 1685.
Il faut toujours s'aimer, quoiqu'on soit obligé quelquefois de se quitter.
Madame de Sévigné ; Lettre à Mme de Grignan (sa fille), le 14 septembre 1689.
La mémoire est dans le cœur.
Madame de Sévigné ; Lettre à Mme de Grignan (sa fille), le 9 septembre 1671.
Les femmes ont permission d'être faibles, et elles se servent sans scrupule de leurs privilèges.
Madame de Sévigné ; Lettre au comte de Bussy-Rabutin, le 23 octobre 1683.
L'amour est plus fort que toutes les raisons.
Madame de Sévigné ; Lettre à Mme de Grignan (sa fille), le 9 mars 1672.
Je hais l'ennui plus que la mort.
Madame de Sévigné ; Lettre à Mme de Grignan (sa fille), le 26 juillet 1671.
Il vaut mieux reverdir que d'être toujours vert.
Madame de Sévigné ; Lettre à Mme de Grignan (sa fille), le 7 juin 1675.
La vie est courte, et vous êtes déjà bien avancé, ce n'est pas la peine de s'impatienter.
Madame de Sévigné ; Lettre au comte de Bussy-Rabutin, le 13 août 1688.
Quand on aime à un certain point, on oublie, c'est-à dire, on pardonne toujours.
Madame de Sévigné ; Lettre à Mme de Grignan (sa fille), le 16 avril 1690.
Les premiers sentiments sont toujours les plus naturels.
Madame de Sévigné ; Lettre à M. de Pomponne, le 1er décembre 1664.
Rien n'est moins utile que les douleurs d'une chose sur laquelle on n'a plus aucun pouvoir.
Madame de Sévigné ; Lettre à Mme de Grignan (sa fille), le 3 février 1672.
L'absence jette une certaine amertume qui serre le cœur.
Madame de Sévigné ; Lettre à Mme de Grignan (sa fille), le 21 août 1675.
La vie est pleine de choses qui blessent le cœur.
Madame de Sévigné ; Lettre à Mme de Grignan (sa fille), le 30 août 1675.
Il faut tout pardonner aux amoureux ainsi qu'aux gens des petites maisons.
Madame de Sévigné ; Correspondance et lettres (Sans date)
Une femme doit apprendre de bonne heure à être vieille, et ce n'est pas un médiocre talent.
Madame de Sévigné ; Correspondance et lettres (Sans date)
Les opinions des femmes ne sont que la suite de leurs sentiments.
Madame de Sévigné ; Correspondance et lettres (Sans date)
Le temps vole et m'emporte malgré moi, j'ai beau vouloir le retenir, c'est lui qui m'entraîne.
Madame de Sévigné ; Lettre au comte de Bussy-Rabutin, le 12 juillet 1691.
Il y a des cœurs qui ont tant de sympathie qu'ils sentent par eux ce que ressentent les autres cœurs.
Madame de Sévigné ; Lettre à Mme de Grignan (sa fille), le 28 juillet 1671.
Tous les maux trouvent leur remède, ou dans le temps, ou dans la modération, ou dans la force de l'esprit ; les réflexions, la dévotion, la philosophie, les peuvent adoucir.
Madame de Sévigné ; Lettre à Mme de Grignan (sa fille), le 7 mai 1672.
Il n'y a de véritable mal dans la vie que les grandes douleurs, tout le reste est dans l'imagination.
Madame de Sévigné ; Lettre à Mme de Grignan (sa fille), le 7 mai 1672.
On ne perd jamais que d'une voix, et cette voix fait tout.
Madame de Sévigné ; Lettre à M. Pomponne, le 9 décembre 1664.
Il n'y a rien de plus vrai que l'amitié se réchauffe quand on est dans les mêmes intérêts.
Madame de Sévigné ; Lettre à M. Pomponne, le 11 octobre 1661.
Il y a des sortes d'amitiés que l'absence et le temps ne finissent jamais.
Madame de Sévigné ; Lettre à M. Ménage, le 12 janvier 1652.
Une heure de conversation vaut mieux que cinquante lettres.
Madame de Sévigné ; Lettre à M. Lenet, le 25 mars 1649.
Quand son fils est malade, une mère ne le quitte pas un instant, elle veille sur son enfant, et le soigne avec le dévouement le plus admirable.
Madame de Sévigné ; Lettre au comte de Bussy-Rabutin (1687)
Que cette année vous soit heureuse ; que la paix, le repos et la santé vous tiennent lieu de fortune.
Madame de Sévigné ; Lettre au comte de Bussy-Rabutin, le 15 janvier 1687.
Il y a de certaines choses qu'on n'entend jamais quand on ne les entend pas d'abord.
Madame de Sévigné ; Lettre au comte de Bussy-Rabutin, le 14 mai 1686.
Souvent chacun de son coté, on dîne fort bien.
Madame de Sévigné ; Lettre à Mme de Grignan (sa fille), le 18 septembre 1689.
J'admire comme la plume va plus vite et plus loin qu'on ne veut.
Madame de Sévigné ; Lettre à Mme de Grignan (sa fille), le 14 septembre 1689.
Ce n'est pas vivre que de n'avoir point de santé.
Madame de Sévigné ; Lettre à Mme de Grignan (sa fille), le 2 novembre 1679.

La liste des auteurs populaires :