Recueil de poésie et de citations ainsi que des proverbes.

Les mots d'esprit / traits d'esprit.

1 — Notre mot d'esprit favori :

La citation favorite Le peu que je sais c'est à mon ignorance que je le dois, disait Sacha Guitry. Un humoriste, artiste de cirque et artiste de cabaret français, Raymond Devos, a écrit : Pour trouver une pensée, il faut se lever de bonne heure ! Moi, à l'heure tardive à laquelle je rentre chez moi, je n'ai plus qu'une pensée : me coucher !
Thèmes en rapport : #ignorance #pensée #se lever #heure #coucher

Les 40 mots d'esprit et traits d'esprit d'humoristes :

J'ai traversé ma vie comme un boulet, attaché au pied de quelqu'un.

Raymond Devos - Il n'y a pas de quoi rire (2016)

J'ai connu un spectacle joué par des chiens où il n'y avait pas un chat !

Raymond Devos - Il n'y a pas de quoi rire (2016)

Aux échecs comme dans la vie il faut compter avec les fous.

Raymond Devos - Il n'y a pas de quoi rire (2016)

Je voulais me reposer un mois dans l'Eure et finalement, je n'ai pas eu une heure à moi !

Raymond Devos - Les pensées (2022)

J'aime mieux monter ma garde que Monte-Cristo.

Jean-Louis-Auguste Commerson - Les pensées d'un emballeur (1851)

Si j'avais une statue à élever à McAdam, je ne le représenterais pas assis, je le ferais de boue.

Jean-Louis-Auguste Commerson - Les pensées d'un emballeur (1851)

Qui donc découvrira un remède à la misère ? Ne trouve-t-on pas la panne assez universelle ?

Jean-Louis-Auguste Commerson - Les pensées d'un emballeur (1851)

Plus un peuple est léger, plus il est facile à soulever.

Jean-Louis-Auguste Commerson - Les pensées d'un emballeur (1851)

J'aimerais mieux être général à l'armée qu'alarmé en général.

Jean-Louis-Auguste Commerson - Les pensées d'un emballeur (1851)

Au chemin de fer du Nord il y a six gares ; il est défendu d'y fumer.

Jean-Louis-Auguste Commerson - Les pensées d'un emballeur (1851)

Pour vouloir oser, il faut d'abord oser vouloir.

Jean-Louis-Auguste Commerson - Les pensées d'un emballeur (1851)

Je connais un marchand de luminaire qui est tout jeune, et cependant il a quinze lustres.

Jean-Louis-Auguste Commerson - Les pensées d'un emballeur (1851)

On trouve des cérats fins chez les apothicaires ; on en trouve aussi dans le ciel !

Jean-Louis-Auguste Commerson - Les pensées d'un emballeur (1851)

J'espère et crains, je me tais et supplie, or je suis glace et ores un feu chaud, j'admire tout et de rien ne me chaut, je me délace et puis je me relie.

Pierre de Ronsard - Amours de Cassandre, XII (1552)

Le sel de l'existence est essentiellement dans le poivre qu'on y met.

Alphonse Allais - Les aphorismes (1902)

J'aime encore mieux être quitté que me quitter moi-même !

Henri-Frédéric Amiel - Journal intime, le 30 juin 1877.

Dès que les sourcils poussent, les soucis viennent.

Jules Renard - Journal du 8 octobre 1900.

On dit d'un accusé qu'il est cuit quand son avocat n'est pas cru.

Pierre Dac - Les pensées - Ed. du Cherche Midi (1972)

La vis est le corps sans âme et le tournevis l'esprit.

Pierre Dac - Y'a du mou dans la corde à noeuds - Ed. Julliard (1995)

Il existe encore des gens qui prennent le Messie pour une lanterne.

Pierre Dac - Les pensées (1972)

Un bon plat de côtes vaut mieux qu'un mauvais pneu à plat en côte.

Pierre Dac - Les pensées (1972)

Le peu que je sais, c'est à mon ignorance que je le dois.

Sacha Guitry - Toutes réflexions faites (1947)

J'ai pris mon rhume en grippe.

Sacha Guitry - Toutes réflexions faites (1947)

Google : Moteur à e-sens.

Académie Alphonse Allais - Le dictionnaire ouvert jusqu'à 22 heures (2011)

Croque mort : Metteur en chêne.

Académie Alphonse Allais - Le dictionnaire ouvert jusqu'à 22 heures (2011)

Le pétomane est mort : pet à son âme.

Frédéric Dard - Les pensées de San-Antonio (1996)

La blanchisseuse est morte à la tâche !

Raymond Devos - Rêvons de mots (2007)

Quand mon jardinier arrose le pied de ses plantes, il arrose en même temps la plante de ses pieds.

Raymond Devos - Rêvons de mots (2007)

J'ai fait ma valise le jour ou ma femme a fait la malle.

Raymond Devos - L'homme qui fait la valise (1973)

Si je suis devant vous, vous êtes devant moi.

Thomas Corneille - Le geôlier de soi-même, II, 5 (1655)

Plus un citron est pressé, plus il se dépêche.

Pierre Dac - Le club des loufoques (1994)

Ronfler, c'est dormir tout haut.

Jules Renard - Le journal du 19 avril 1899.

Ah ! que ne suis-je riche, pour venir en aide au pauvre que je suis !

Tristan Bernard - Le fardeau de la liberté, le 15 mai 1897.

Il faut mettre de l'argent de côté pour en avoir devant soi.

Tristan Bernard - Le fardeau de la liberté, le 15 mai 1897.

Un pauvre amant dit ce qu'il pense, sans trop penser à ce qu'il dit ; le désordre est son éloquence ; quand le cœur parle, adieu l'esprit.

Charles-Albert Demoustier - Les lettres à Émilie (1786-1798)

Pour voir loin, il faut y regarder de près.

Pierre Dac - Y'a du mou dans la corde à noeuds - Ed. Julliard (1995)

Il n'est pas certain que tout soit incertain.

Blaise Pascal - Les pensées (1670)

L'homme exploite l'homme, parfois c'est le contraire.

Woody Allen - Les aphorismes (1987)

La vérité est trop nue, elle n'excite pas les hommes.

Jean Cocteau - Le coq et l'arlequin (1918)

Après une dictée où Le coeur m'en dit, s'écrivait peut-être Le coeur mendie.

André Breton - Toutes les écolières ensemble (1932)

3 — Les rubriques de citations et synonymes en rapport :

Les citations sur le rire » L'humour » Les plaisanteries » Les jeux de mots » Les citations humoristiques »
Top