Recueil de poésie et de citations ainsi que des proverbes.

Les citations humoristiques.

1 — Notre citation humoristique favorite :

La citation favorite Poison pour poison, je préfère l'art scénique à l'arsenic, disait Jean-Louis-Auguste Commerson. Un humoriste et comédien français, Pierre Dac, a écrit : J'ai connu et vu un chirurgien aussi éminent qu'habile, et réciproquement, mais qui avait la vue extrêmement basse, procéder, en toute bonne foi, à l'ablation des testicules d'un client venu simplement pour se faire opérer des amygdales.
Thèmes en rapport : #poison #art #chirurgien #habile #foi

2 — Les 81 citations et pensées humoristiques : Un peu d'humour dans ce monde de brutes !

Jeanne d'Arc a été la victime, à Rouen, d'une chaleur excessive pour la saison.

Jean Dutourd - Les pensées et réflexions (1990)

Si les maris pouvaient laisser leurs femmes avoir un ou deux amants pour leur permettre de comparer, il y aurait beaucoup plus de femmes fidèles.

Georges Feydeau - La main passe (1904)

Ah ! Quel dommage qu'on ne puisse pas avoir un amant sans tromper son mari.

Georges Feydeau - La main passe (1904)

L'alcool dégrise. Après quelques gorgées de cognac, je ne pense plus à toi.

Marguerite Yourcenar - Les poèmes en prose : Feux (1936)

Si vous ne vous sentez pas bien, faites-vous sentir par un autre !

Francis Blanche - Les pensées, répliques et anecdotes (1972)

Les affaires vont très mal. Même les gens qui ne payaient pas n'achètent plus.

Jean-Loup Chiflet - Le dictionnaire des pensées humoristiques (2013)

Mon meilleur ami est parti avec ma femme, il me manque.

Henny Youngman - Le dictionnaire des pensées humoristiques (2013)

On doit toujours conserver l'amitié d'un bossu. Il n'est pas prudent de se mettre dos à dos avec lui.

Jean-Louis-Auguste Commerson - Les pensées d'un emballeur (1851)

Un amant est une agrafe. Un mari est un crampon.

Jean-Louis-Auguste Commerson - Les pensées d'un emballeur (1851)

Épouser une maîtresse, c'est mettre en hachis les restes d'un vieux gigot.

Jean-Louis-Auguste Commerson - Les pensées d'un emballeur (1851)

Je suis convaincu qu'il y aurait moins de maris trompés si le mariage était aboli.

Jean-Louis-Auguste Commerson - Les pensées d'un emballeur (1851)

Qu'est-ce que la rêverie ? C'est la flânerie de l'âme, pas autre chose.

Jean-Louis-Auguste Commerson - Les pensées d'un emballeur (1851)

Le corset est à la femme ce que la tragédie est à la poésie.

Jean-Louis-Auguste Commerson - Les pensées d'un emballeur (1851)

Quand ma femme est sur le point de faire un voyage, je la presse de partir, et sur mon cœur.

Jean-Louis-Auguste Commerson - Les pensées d'un emballeur (1851)

J'aime mieux embrasser une femme que la profession d'avocat.

Jean-Louis-Auguste Commerson - Les pensées d'un emballeur (1851)

Quand un cheval paît en liberté, je n'aime pas m'approcher de lui.

Jean-Louis-Auguste Commerson - Les pensées d'un emballeur (1851)

C'est drôle ! je n'ai jamais eu qu'un matelas, et j'ai eu des enfants de trois lits !

Jean-Louis-Auguste Commerson - Les pensées d'un emballeur (1851)

Autrefois nos jeunes gens allumaient bien des cœurs au sortir du bal. Aujourd'hui ils allument leur pétard.

Jean-Louis-Auguste Commerson - Les pensées d'un emballeur (1851)

Quand mes idées descendent tout habillées dans la conversation elles viennent de mon cerveau en passant par mes lèvres. Mais c'est dans le cervelet qu'elles ont fait leur toilette et qu'elles font leur cuisine.

Jean-Louis-Auguste Commerson - Les pensées d'un emballeur (1851)

Le mariage n'est souvent qu'un échange de grognements réciproques durant le jour et de ronflements pendant la nuit.

Jean-Louis-Auguste Commerson - Les pensées d'un emballeur (1851)

Un abcès et un homme de génie finissent toujours par percer.

Jean-Louis-Auguste Commerson - Les pensées d'un emballeur (1851)

Un ivrogne remplit plus souvent son verre que ses engagements.

Jean-Louis-Auguste Commerson - Les pensées d'un emballeur (1851)

Les canotiers aiment la toue, les pharmaciens, la toux ; le joueur, l'atout ; voilà tout.

Jean-Louis-Auguste Commerson - Les pensées d'un emballeur (1851)

Les opticiens disent avec raison que les lentilles grossissent les objets. Le fait est que lorsque j'en ai beaucoup mangé, j'ai le ventre comme un tonneau.

Jean-Louis-Auguste Commerson - Les pensées d'un emballeur (1851)

Si vous n'aimez pas la montagne, si vous n'aimez pas la campagne, si vous n'aimez pas la mer, allez... vous faire foutre !

Francis Blanche - Les pensées, répliques et anecdotes (1972)

Tout orateur qui parvient à prononcer en accéléré, sans hésiter, sans bafouiller 75 fois de suite « je veux et j'exige, j'exige et je veux », est en droit d'exiger tout ce qu'il veut et de vouloir tout ce qu'il exige.

Pierre Dac - Les pensées - Ed. du Cherche Midi (1972)

Les femmes m'apparaissent comme des forêts ; je n'ai jamais vu de forêts vierges.

Jean-Louis-Auguste Commerson - Les pensées d'un emballeur (1851)

Il vaut mieux rester en extase que rester en route.

Jean-Louis-Auguste Commerson - Les pensées d'un emballeur (1851)

Je crois parfois que Dieu, en créant l'homme, a quelque peu surestimé ses capacités.

Oscar Wilde - Les aphorismes et pensées (1854-1900)

Je déteste les gens qui parlent d'eux quand j'ai envie de parler de moi.

Oscar Wilde - Les aphorismes et pensées (1854-1900)

Il y a des gens que je ne reconnais plus tellement j'ai changé.

Oscar Wilde - Les aphorismes et pensées (1854-1900)

Je n'aime pas les principes. Je préfère les préjugés.

Oscar Wilde - Les aphorismes et pensées (1854-1900)

L'opinion publique est celle de ceux qui n'ont pas d'idées.

Oscar Wilde - Les aphorismes et pensées (1854-1900)

Si vous étiez Roi, que feriez-vous ? — Si j'étais Roi, je me méfierais des As.

Tristan Bernard - Le marquis des stades (2017)

— Je vous présente M. Balzac. — Très honoré !

Frédéric Dard - Les morues se dessalent (1995)

On peut dire d'une femme qu'elle va « au » coiffeur seulement lorsque ce dernier la baise.

Frédéric Dard - Le silence des homards (1992)

Gamberger ne fait chier personne et peaufine ton intimité avec toi-même.

Frédéric Dard - Turlute gratos les jours fériés (1995)

Seigneur... Quelle satisfaction d'avoir fignolé des frifris et des zézettes et de les voir fonctionner aussi superbement.

Frédéric Dard - Plein les moustaches (1985)

La bizarrerie m'attire comme un soutien-gorge bien garni attire la main de l'honnête homme.

Frédéric Dard - Les pensées de San-Antonio (1996)

Pourquoi ont-ils besoin de hurler qu'ils baisent, les baiseurs ? Les clébards aussi s'envoient en l'air et c'est le seul moment où ils n'aboient pas !

Frédéric Dard - Les pensées de San-Antonio (1996)
Les citations suivantes »

3 — Les rubriques de citations et synonymes en rapport :

Les citations sur le rire » Mots d'esprit » Les jeux de mots » Les plaisanteries » Les citations humour »
Top