Mon Poeme.fr
Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Pindare (2)

Les citations célèbres de Pindare :

Le bonheur le plus durable n'est jamais ici-bas à l'abri des revers.
Pindare - Œuvre : Les odes pythiques - Ve s. av. J.-C.

Le plus cruel des maux est d'avoir connu le bonheur et les joies de la patrie et de se voir contraint par la dure nécessité aux rigueurs de l'exil.
Pindare - Œuvre : Les odes pythiques - Ve s. av. J.-C.

Que le sage profite du présent et jouisse du bonheur que les dieux lui accordent. Rien de plus inconstant que le souffle impétueux des vents ; ainsi la félicité des mortels n'est jamais durable.
Pindare - Œuvre : Les odes pythiques - Ve s. av. J.-C.

Autres temps, autres mœurs.
Pindare - Œuvre : Les odes isthmiques - Ve s. av. J.-C.

Le silence est la plus haute sagesse de l'homme.
Pindare - Œuvre : Les odes isthmiques - Ve s. av. J.-C.

Ventre plein ne dit mot ; ventre affamé braille.
Pindare - Œuvre : Les odes isthmiques - Ve s. av. J.-C.

Le dégoût et les soucis naquirent de l'abondance.
Pindare - Œuvre : Les odes olympiques - Ve s. av. J.-C.

Plus grande est la foule, plus aveugle est son cœur.
Pindare - Œuvre : Les jeux néméens - Ve s. av. J.-C.

L'homme est le rêve d'une ombre.
Pindare - Œuvre : Les odes pythiques - Ve s. av. J.-C.

Qui frappe reçoit des coups, telle est la règle.
Pindare - Œuvre : Les odes isthmiques - Ve s. av. J.-C.

Le bonheur ne fleurit pas pour ceux qui suivent des chemins obliques.
Pindare - Œuvre : Les odes isthmiques - Ve s. av. J.-C.

N'entreprends jamais rien au-dessus de tes forces.
Pindare - Œuvre : Les odes pythiques - Ve s. av. J.-C.

Telle est la folie des pauvres humains : Souvent ils conçoivent un mépris insensé pour les biens dont ils peuvent jouir, et ne soupirent qu'après ceux dont ils sont éloignés, attachant à des avantages chimériques un espoir qui ne peut s'accomplir.
Pindare - Œuvre : Les odes pythiques - Ve s. av. J.-C.

Celui dont la bouche ne trahit point la vérité est toujours digne du premier rang.
Pindare - Œuvre : Les odes pythiques - Ve s. av. J.-C.

Jamais les mensonges du fourbe ne trouvent crédit auprès de l'homme vertueux.
Pindare - Œuvre : Les odes pythiques - Ve s. av. J.-C.

Dieu dispose de tout à son gré : Plus rapide que l'aigle qui fend les airs, que le dauphin qui fuit au milieu des ondes, il brise l'orgueil des mortels ambitieux et comble les autres d'une gloire impérissable.
Pindare - Œuvre : Les odes pythiques - Ve s. av. J.-C.

Mortels, apprenez à ne jamais former des vœux au-dessus de votre faible nature.
Pindare - Œuvre : Les odes pythiques - Ve s. av. J.-C.

Que ta langue ne profère jamais que des paroles de vérité.
Pindare - Œuvre : Les odes pythiques - Ve s. av. J.-C.

Il vaut mieux exciter l'envie que de s'exposer aux dédains de la pitié.
Pindare - Œuvre : Les odes pythiques - Ve s. av. J.-C.

Le mortel qui joint une santé florissante à la richesse et à la gloire doit se garder d'envier le sort des dieux.
Pindare - Œuvre : Les odes olympiques - Ve s. av. J.-C.

Il est certaines routes qu'il n'est pas donné à tout homme de parcourir.
Pindare - Œuvre : Les odes olympiques - Ve s. av. J.-C.

De la nature nous vient tout ce qui est parfait.
Pindare - Œuvre : Les odes olympiques - Ve s. av. J.-C.

La nouveauté prête toujours des charmes aux accents de la poésie.
Pindare - Œuvre : Les odes olympiques - Ve s. av. J.-C.

Médire des dieux est une fausse et odieuse sagesse et le symptôme de la folie.
Pindare - Œuvre : Les odes olympiques - Ve s. av. J.-C.

Les grâces seules donnent la beauté.
Pindare - Œuvre : Les odes olympiques - Ve s. av. J.-C.

Instruire est chose facile pour un maître habile, mais enseigner sans avoir la connaissance de son art est la plus grande des folies : Tout précepte qui n'est pas fondé sur l'expérience est inutile et vain.
Pindare - Œuvre : Les odes olympiques - Ve s. av. J.-C.

Jamais on ne peut plaire également aux mortels.
Pindare - Œuvre : Les odes olympiques - Ve s. av. J.-C.

Le souffle inconstant de la fortune nous rend le jouet de ses caprices.
Pindare - Œuvre : Les odes olympiques - Ve s. av. J.-C.

Les passions tumultueuses peuvent égarer l'âme d'un sage.
Pindare - Œuvre : Les odes olympiques - Ve s. av. J.-C.

La gloire acquise sans péril dans les batailles n'est d'aucune valeur aux yeux des mortels.
Pindare - Œuvre : Les odes olympiques - Ve s. av. J.-C.

La jeunesse voit souvent blanchir ses cheveux avant les jours fixés par la nature.
Pindare - Œuvre : Les odes olympiques - Ve s. av. J.-C.

L'or est le plus précieux des biens que l'on puisse posséder.
Pindare - Œuvre : Les odes olympiques - Ve s. av. J.-C.

Ceux qu'une étude pénible a formés se perdent en de vaines paroles.
Pindare - Œuvre : Les odes olympiques - Ve s. av. J.-C.

Celui-là seul est vraiment sage que la nature a instruit par ses leçons.
Pindare - Œuvre : Les odes olympiques - Ve s. av. J.-C.

Les parjures sont consumés par d'horribles supplices.
Pindare - Œuvre : Les odes olympiques - Ve s. av. J.-C.

Un soleil toujours pur éclaire nuit et jour la paisible demeure des justes.
Pindare - Œuvre : Les odes olympiques - Ve s. av. J.-C.

Heureux celui dont la victoire a couronné les efforts !
Pindare - Œuvre : Les odes olympiques - Ve s. av. J.-C.

Le plaisir et la peine agitent tour à tour le cœur des misérables humains.
Pindare - Œuvre : Les odes olympiques - Ve s. av. J.-C.

Aucun mortel ne connaît le terme de sa vie.
Pindare - Œuvre : Les odes olympiques - Ve s. av. J.-C.

Les actions passées, justes ou injustes, sont à jamais consommées.
Pindare - Œuvre : Les odes olympiques - Ve s. av. J.-C.

Qu'heureux est le mortel à qui la victoire a souri !
Pindare - Œuvre : Les odes olympiques - Ve s. av. J.-C.

Les âmes timides ne sont point faites pour affronter de grands dangers.
Pindare - Œuvre : Les odes olympiques - Ve s. av. J.-C.

Jamais la calomnie n'échappa au châtiment qu'elle mérite.
Pindare - Œuvre : Les odes olympiques - Ve s. av. J.-C.

Ne révèle pas aux autres le malheur qui te frappe.
Pindare - Œuvre : Les odes isthmiques - Ve s. av. J.-C.

L'espérance est la bonne nourrice de la vieillesse.
Pindare - Œuvre : Les jeux isthmiques - Ve s. av. J.-C.

Saisir l'à-propos est, en toutes choses, le plus grand mérite.
Pindare - Œuvre : Les odes pythiques - Ve s. av. J.-C.

L'homme ne doit parler des dieux qu'avec respect et dignité.
Pindare - Œuvre : Les odes olympiques - Ve s. av. J.-C.

Pour un bien que les dieux dispensent aux mortels ils leur font éprouver deux maux.
Pindare - Œuvre : Les odes pythiques - Ve s. av. J.-C.

Les célébrités de la Grèce antique :