Les citations célèbres de Pindare

Pindare (2)

Les citations célèbres de Pindare :

Il est certaines routes qu'il n'est pas donné à tout homme de parcourir.
Pindare ; Les odes olympiques - Ve s. av. J.-C.

De la nature nous vient tout ce qui est parfait.
Pindare ; Les odes olympiques - Ve s. av. J.-C.

La nouveauté prête toujours des charmes aux accents de la poésie.
Pindare ; Les odes olympiques - Ve s. av. J.-C.

Médire des dieux est une fausse et odieuse sagesse et le symptôme de la folie.
Pindare ; Les odes olympiques - Ve s. av. J.-C.

Les grâces seules donnent la beauté.
Pindare ; Les odes olympiques - Ve s. av. J.-C.

Instruire est chose facile pour un maître habile, mais enseigner sans avoir la connaissance de son art est la plus grande des folies : Tout précepte qui n'est pas fondé sur l'expérience est inutile et vain.
Pindare ; Les odes olympiques - Ve s. av. J.-C.

Jamais on ne peut plaire également aux mortels.
Pindare ; Les odes olympiques - Ve s. av. J.-C.

Les passions tumultueuses peuvent égarer l'âme d'un sage.
Pindare ; Les odes olympiques - Ve s. av. J.-C.

La gloire acquise sans péril dans les batailles n'est d'aucune valeur aux yeux des mortels.
Pindare ; Les odes olympiques - Ve s. av. J.-C.

La jeunesse voit souvent blanchir ses cheveux avant les jours fixés par la nature.
Pindare ; Les odes olympiques - Ve s. av. J.-C.

L'or est le plus précieux des biens que l'on puisse posséder.
Pindare ; Les odes olympiques - Ve s. av. J.-C.

Ceux qu'une étude pénible a formés se perdent en de vaines paroles.
Pindare ; Les odes olympiques - Ve s. av. J.-C.

Celui-là seul est vraiment sage que la nature a instruit par ses leçons.
Pindare ; Les odes olympiques - Ve s. av. J.-C.

Les parjures sont consumés par d'horribles supplices.
Pindare ; Les odes olympiques - Ve s. av. J.-C.

Un soleil toujours pur éclaire nuit et jour la paisible demeure des justes.
Pindare ; Les odes olympiques - Ve s. av. J.-C.

Heureux celui dont la victoire a couronné les efforts !
Pindare ; Les odes olympiques - Ve s. av. J.-C.

Le plaisir et la peine agitent tour à tour le cœur des misérables humains.
Pindare ; Les odes olympiques - Ve s. av. J.-C.

Aucun mortel ne connaît le terme de sa vie.
Pindare ; Les odes olympiques - Ve s. av. J.-C.

Les actions passées, justes ou injustes, sont à jamais consommées.
Pindare ; Les odes olympiques - Ve s. av. J.-C.

Qu'heureux est le mortel à qui la victoire a souri !
Pindare ; Les odes olympiques - Ve s. av. J.-C.

Les âmes timides ne sont point faites pour affronter de grands dangers.
Pindare ; Les odes olympiques - Ve s. av. J.-C.

Jamais la calomnie n'échappa au châtiment qu'elle mérite.
Pindare ; Les odes olympiques - Ve s. av. J.-C.

Ne révèle pas aux autres le malheur qui te frappe.
Pindare ; Les odes isthmiques - Ve s. av. J.-C.

L'espérance est la bonne nourrice de la vieillesse.
Pindare ; Les jeux isthmiques - Ve s. av. J.-C.

Saisir l'à-propos est, en toutes choses, le plus grand mérite.
Pindare ; Les odes pythiques - Ve s. av. J.-C.

La liste des auteurs populaires :