De vous à moi, d'Anne Barratin (1892)

Les 92 citations extraites de De vous à moi :

La jolie femme sacrifie son coeur et son esprit à sa figure.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)

L'amitié est un sentiment mixte : sans chaleur où l'amour règne, sans valeur où la charité domine.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)

On aime l'incertitude parce qu'elle laisse entrouverte la porte de l'espérance.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)

Tout ce qui souffre doit appeler d'abord la pitié, la réflexion ensuite.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)

Les choses commodes se passent souvent de beauté, mais comme on le leur pardonne !
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)

Les plaisirs préparés nous déçoivent comme l'avenir des enfants prodiges.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)

Le bonheur fait vite peur quand on l'a perdu depuis longtemps, il a en lui du revenant.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)

L'embarras du choix : un malheur qui n'attendrit personne.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)

Que de gens, dans un discours, rappellent le navire qui s'ensable !
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)

Il y a des historiens qui marchent dans l'histoire comme dans leur parc, arrachant à droite et à gauche tout ce qui les gêne ; dame Vérité les regarde faire et se couvre mélancoliquement les yeux.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)

Une jolie taille est plus voluptueuse qu'une belle figure. Les tailles trop minces ont l'air de crier : miséricorde !
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)

Est-ce qu'on prend jamais une femme au mot ? Monsieur, la soumission est sans charme ; il faut la contradiction à l'amour ; dois-je vous l'apprendre ?
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)

Que la vie est lourde ! disait l'aïeule à ses petits-fils ; et eux gambadaient en l'écoutant.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)

Il me prend une sorte d'antipathie momentanée pour les gens que je chéris quand je ne peux rien leur offrir.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)

Dans certaines économies, c'est souvent moins sa bourse qu'on ménage que le principe d'ordre qu'on défend.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)

On vendrait souvent à bon marché son droit de présence, s'il pouvait se vendre.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)

Le bonheur de l'homme commence quand il y renonce.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)

Les querelles d'amour sont des copeaux pour faire repartir le feu.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)

Soyons reconnaissants aux phrases toutes faites, elles nous sauvent de bien des bêtises.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)

Jeunes ailes, osez ! vous êtes dans l'âge.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)

L'inspiration se fait précéder de son atmosphère, puis elle se montre et parle.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)

Remettre à plus tard, c'est compter sur la générosité d'un tyran, le temps.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)

Le blanc n'embellit pas l'innocence, l'innocence embellit le blanc.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)

Le monde est le plus ingrat des maîtres, il n'a pas d'invalides pour ses vieux serviteurs.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)

La solitude a ses jouissances discrètes et ses sous-bois délicieux.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)

Les soins, c'est de l'amour qui se partage ; ce sont des caresses discrètes, c'est une partie du culte.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)

Où l'amour a vécu à l'état de rêve, peut vivre la véritable amitié.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)

Il y a bien des manières de se réveiller : on rit, on chante, on pleure, on se jette au cou de la vie ou on lui dit : Hélas ! encore !
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)

On ne reste dans le bien qu'en cherchant le mieux.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)

Les compensations sont de bonnes grosses filles qui tricotent des bas pour leurs amis.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)