Mon Poeme.fr
Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Anne-Marie-Louise Barratin

Quelques mots sur l'auteur :

Photo de Anne Barratin Anne-Marie-Louise Godillon, devenue par son mariage Mme Jean-Baptiste Barratin, est une femme de lettres et poétesse française née le 5 octobre 1832 à Paris Bercy. Nommée Chevalier de la légion d'honneur le 11 septembre 1910, Anne-Marie-Louise Barratin est décédée le 14 décembre 1915 en Suisse sur la commune de Montreux.

Ce dictionnaire vous propose 68 citations d'Anne Barratin :

La main de l'amour ou de l'amitié essuie les jeunes larmes ; les vieilles tombent.
Anne Barratin ; De toutes les paroisses (1913)
Jours de fêle ! vous cherchez à essuyer les larmes des autres jours.
Anne Barratin ; De toutes les paroisses (1913)
Les droits savent attendre, contrairement aux prétentions.
Anne Barratin ; De toutes les paroisses (1913)
La meilleure amie de la vieillesse, c'est sa béquille.
Anne Barratin ; De toutes les paroisses (1913)
On fait souvent des heureux à bien bon marché.
Anne Barratin ; De toutes les paroisses (1913)
N'essayons pas de comprendre l'infini, nous n'en aurions jamais que de la stupeur.
Anne Barratin ; De toutes les paroisses (1913)
Les arts, des maîtres souvent mal servis par leurs valets.
Anne Barratin ; De toutes les paroisses (1913)
Qui dit prétention, dit disproportion.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
En avril, comme elles sont jolies, les premières feuilles ! elles ressemblent à des fillettes en robes courtes.
Anne Barratin ; De toutes les paroisses (1913)
Comme certains dédains ont une belle allure et savent bien se cambrer !
Anne Barratin ; De toutes les paroisses (1913)
On ne cherche pas à justifier ce qu'on aime, on aime.
Anne Barratin ; De toutes les paroisses (1913)
On branle toujours quand on ne peut pas s'appuyer sur soi-même.
Anne Barratin ; De toutes les paroisses (1913)
Les prétentions se regardent en ennemies, pourquoi ? Elles sont pourtant de même race.
Anne Barratin ; Chemin faisant (1894)
Les prétentions s'habillent toutes de la même loque : la vanité.
Anne Barratin ; Chemin faisant (1894)
Les vaines dépenses condamnent notre bon sens, font pâlir notre justice, et nous disqualifient.
Anne Barratin ; De toutes les paroisses (1913)
Souffrance de ne plus entendre les cloches, si harmonieuses, si implorantes dans leur appel ; vide qui endeuille l'âme et le souvenir.
Anne Barratin ; De toutes les paroisses (1913)
Toujours au-dessus : Quelle belle devise pour endurer et se taire !
Anne Barratin ; Chemin faisant (1894)
Deux genres d'absolution : Celle qu'on se donne et celle qu'on reçoit.
Anne Barratin ; Chemin faisant (1894)
La dissimulation est un art que nous apprend la vie.
Anne Barratin ; Chemin faisant (1894)
Les promesses sont gaillardes comme les maîtresses d'auberge.
Anne Barratin ; Chemin faisant (1894)
Une femme peut être aussi profonde qu'un homme, à condition pourtant qu'elle soit revenue de l'amour, de ses jeux et de ses fantaisies.
Anne Barratin ; De toutes les paroisses (1913)
L'intuition est un éclair que Dieu nous prête.
Anne Barratin ; Les pensées in Œuvres posthumes (1920)
On peut être amoureux de tout, excepté de ses défaites.
Anne Barratin ; Chemin faisant (1894)
Juger, la plupart du temps, c'est barboter.
Anne Barratin ; Chemin faisant (1894)
Il y a des centièmes d'adultère, comme il y a des centièmes d'agent de change.
Anne Barratin ; Chemin faisant (1894)
Le caprice est hardi comme le moineau, il se loge partout.
Anne Barratin ; Chemin faisant (1894)
L'intelligence n'a pas besoin d'ancêtres, elle a besoin de successeurs.
Anne Barratin ; Chemin faisant (1894)
Les larmes sont comme le collier de perles : moins il y en a, plus on y croit.
Anne Barratin ; Chemin faisant (1894)
C'est le cœur qu'on tend souvent au collier, et pas toujours le cou.
Anne Barratin ; Chemin faisant (1894)
Heureux celui qui peut se soumettre, il est à moitié chemin de la paix.
Anne Barratin ; De toutes les paroisses (1913)

Ses citations classées par œuvres :