Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Les citations et sentences des Arabes (2).

Notre sentence favorite :

La sentence favorite Contentez-vous d'exceller dans les choses de votre profession ; le forgeron ne fait pas de pantoufle, et le cordonnier ne fabrique pas d'arme.

Les meilleures citations du monde arabe :

Dans l'infortune il n'y a point d'autre refuge contre Dieu que Dieu même.
Extrait : Les contes, fables et sentences arabes (1788)

La science acquise pendant la jeunesse est stable, elle dure autant qu'une inscription gravée sur le marbre.
Extrait : Les contes, fables et sentences arabes (1788)

Ne parlez jamais de ce que vous ignorez, et doutez de ce que vous savez.
Extrait : Les contes, fables et sentences arabes (1788)

L'encre du savant est aussi précieuse que le sang du martyr.
Extrait : Les plus beaux proverbes arabes (1922)

Pose le pied ferme, tu marcheras assuré.
Extrait : Les proverbes et locutions en usage à Marrakech (2003)

Le goudron avec les honneurs vaut mieux que miel avec le déshonneur.
Extrait : Les proverbes et locutions en usage à Marrakech (2003)

Ne charge pas un seul jour des soucis de toute une année.
Extrait : Les proverbes du peuple arabe (1803)

La douceur est la force de l'homme avisé ; la colère est la force de l'insensé.
Extrait : Les proverbes et dictons maghrébins (1882)

L'attente est plus dure à supporter que le feu.
Extrait : Les plus beaux proverbes arabes (1922)

Ne méprise pas ton ennemi pour petit qu'il te semble.
Extrait : Le Maghreb en proverbes (1905)

Qui désire exceller dans la sagesse ne doit pas se laisser gouverner par les femmes.
Extrait : Le Maghreb en proverbes (1905)

Peu de richesses vont plus loin avec de la conduite que des trésors mal gouvernés.
Extrait : Le Maghreb en proverbes (1905)

Rase ton menton quand la barbe de ton fils est poussée.
Extrait : Les plus beaux proverbes arabes (1922)

Quand un serpent te voue de l'affection, fais-en un collier et porte-le autour du cou.
Extrait : Les plus beaux proverbes arabes (1922)

Rire fréquent et bruyant, signe de sottise.
Extrait : Les proverbes du peuple arabe (1803)

Qui veut goûter le fruit doit apprendre à monter sur l'arbre.
Extrait : Les proverbes et sentences arabes (1833)

La fatigue est la ruine du corps, l'inquiétude est la faucille de l'âme.
Extrait : Les proverbes du peuple arabe (1803)

Celui qui pousse à la vengeance est le frère de l'homicide.
Extrait : Les proverbes du peuple arabe (1803)

La mesure de la hauteur est celle de la chute.
Extrait : Les proverbes et sentences arabes (1833)

Les sciences sont des serrures dont la clé est l'étude.
Extrait : Les proverbes du peuple arabe (1803)

Tel n'a de chaleur pour ses amis que pour les brûler.
Extrait : Les proverbes du peuple arabe (1803)

La mère d'un homme assassiné dort ; mais non pas la mère d'un assassin.
Extrait : Les proverbes du peuple arabe (1803)

L'éducation des enfants ressemble à la mastication des pierres dures.
Extrait : Les proverbes du peuple arabe (1803)

Un visiteur fâcheux est plus importun au malade que sa propre maladie.
Extrait : Les proverbes du peuple arabe (1803)

S'attrister de l'avenir, c'est avoir l'esprit malade.
Extrait : Les proverbes et sentences arabes (1833)

Ce que tu écrits est ce qui te ressemble le mieux.
Extrait : Les proverbes du peuple arabe (1803)

Si tu rencontres un ami fidèle, garde-le ; tu n'en trouveras pas aisément un autre.
Extrait : Les proverbes du peuple arabe (1803)

L'ombre est le paradis des dévots et des houris.
Extrait : Le grand livre des proverbes arabes (2001)

La vie s'achève, mais le travail jamais.
Extrait : Le grand livre des proverbes arabes (2001)

La paresse s'entretient par le repos, le courage s'entretient par la fatigue.
Extrait : Le grand livre des proverbes arabes (2001)

Quiconque est industrieux ne craint pas la disette.
Extrait : Les plus beaux proverbes arabes (1922)

Les leçons de l'enfance se gravent sur la pierre ; celles de l'âge mûr disparaissent comme les nids des oiseaux.
Extrait : Les proverbes du peuple arabe (1803)

Protège l'enfance des liens, ils te serviront d'appui dans ta vieillesse.
Extrait : Les proverbes du peuple arabe (1803)

Thème de rubrique en rapport :