Laurence Sterne

Quelques mots sur l'auteur :

Photo de Laurence Sterne
Romancier et ecclésiastique britannique né le 24 novembre 1713 à Clonmel en Irlande, Laurence Sterne est décédé le 18 mars 1768 à Londres. Sterne fait partie, avec Miguel de Cervantes et François Rabelais, des fondateurs du roman moderne. Il repose au cimetière du petit village de Coxwold, situé en Angleterre, depuis 1969. Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Ce dictionnaire vous propose 87 citations de Laurence Sterne :

Les femmes ont une rhétorique surnaturelle à laquelle il est impossible de résister.
Laurence Sterne ; Les maximes, pensées et lettres (1768)
À mesure que notre famille s'accroît, nos affections augmentent, et avec elles se multiplient les soins et les soucis que nous donne l'établissement de nos enfants. Ces soins nous assaillent si secrètement, ils s'emparent de nous si longtemps, que nous sommes surpris par des cheveux blancs, avant que d'avoir trouvé le loisir de réfléchir sur le temps qui s'est écoulé, les actions qui en ont rempli la durée, et le dessein pour lequel Dieu nous a envoyés dans ce monde.
Laurence Sterne ; Les maximes, pensées et lettres (1768)
Le bonheur est un acquiescement tranquille à une douce illusion.
Laurence Sterne ; Les maximes, pensées et lettres (1768)
L'éducation des enfants pauvres est la pierre fondamentale de toute espèce de charité.
Laurence Sterne ; Les maximes, pensées et lettres (1768)
Ceux qui parlent sans cesse de leur santé, ressemblent aux avares qui entassent toujours de l'argent, sans avoir jamais l'esprit d'en jouir.
Laurence Sterne ; Les maximes, pensées et lettres (1768)
N'excitez pas l'envie, et l'on ne s'apercevra point que vous ne méritez souvent que de la pitié.
Laurence Sterne ; Les maximes, pensées et lettres (1768)
Le respect pour nous-même, voilà la morale : la déférence pour les autres, voilà les manières.
Laurence Sterne ; Les maximes, pensées et lettres (1768)
La gentillesse est une vivacité aimable qui nous vient de Dieu.
Laurence Sterne ; Les maximes, pensées et lettres (1768)
Je ne suspecterai jamais la sincérité de mes amis, ils seront toujours mes vrais juges.
Laurence Sterne ; Les maximes, pensées et lettres (1768)
L'homme né de la femme est un être de peu de jours, pleins de trouble : il pousse comme une fleur, et il est moissonné comme elle ; il vole comme une ombre, et passe comme elle.
Laurence Sterne ; Les maximes, pensées et lettres (1768)
L'homme est un être de peu de jours, il vole et s'échappe comme une ombre ; tandis que sa vie tombe comme les feuilles, d'autres bourgeons le remplacent, s'épanouissent, et tombent à leur tour emportés par le vent.
Laurence Sterne ; Les maximes, pensées et lettres (1768)
Les procureurs sont aux avocats ce que les apothicaires sont aux médecins ; mais les premiers ne commercent pas par scrupules.
Laurence Sterne ; Les maximes, pensées et lettres (1768)
La récompense est inséparable de la bonne action.
Laurence Sterne ; Les maximes, pensées et lettres (1768)
Une infidélité est le seul crime que l'homme outragé ne puisse pardonner.
Laurence Sterne ; Les maximes, pensées et lettres (1768)
La femme est un animal timide, mais les animaux de ce caractère sont plus dangereux que ceux que la nature a doués d'un courage supérieur. Je vous conseille donc, sans parler de mille autres raisons, de faire en sorte de n'avoir jamais de femme pour ennemie.
Laurence Sterne ; Les maximes, pensées et lettres (1768)
Depuis une vingtaine d'années, je me demande souvent à quoi peut aboutir cet esprit d'idolâtrie qui me ramène toujours aux pieds des femmes, et comment je puis m'inquiéter de savoir si, après avoir eu dans mon jeune temps une jeune fille pour aplatir mon oreiller, je ne pourrais pas en trouver une dans mes vieux jours pour me donner mes pantoufles.
Laurence Sterne ; Les maximes, pensées et lettres (1768)
On ne peut avoir pour toutes les femmes les mêmes égards, mais d'un autre côté, on ne peut pas les négliger toutes pour une seule, car il est rare que l'affection d'une seule puisse dédommager de l'inimitié des autres.
Laurence Sterne ; Les maximes, pensées et lettres (1768)
Les femmes exigent au moins des égards. Elles les regardent comme un droit dont les sociétés polies ont qualifié leur sexe, et quand on les en prive, elles ont raison de s'en plaindre, et elles le font : il n'en est aucune qui ne soit disposée à se venger, ce qui prouve qu'elles ne veulent nullement être méprisées.
Laurence Sterne ; Les maximes, pensées et lettres (1768)
La vie est trop courte, quand on s'aime, pour la dépenser en de longues absences.
Laurence Sterne ; Les maximes, pensées et lettres (1768)
Un pardon accordé trop facilement occasionne la répétition d'une faute.
Laurence Sterne ; Les maximes, pensées et lettres (1768)
L'homme est une créature de peu de jours, et ses jours sont remplis de trouble et d'amertumes.
Laurence Sterne ; Les maximes, pensées et lettres (1768)
La solitude est la mère de la sagesse.
Laurence Sterne ; Les maximes, pensées et lettres (1768)
L'amitié est le baume de la vie.
Laurence Sterne ; Les maximes, pensées et lettres (1768)
Un cœur bon en réclame toujours un second, il languit et se dessèche, s'il en est abandonné.
Laurence Sterne ; Les maximes, pensées et lettres (1768)
La meilleure façon d'augmenter son bonheur est de le communiquer aux autres.
Laurence Sterne ; Les maximes, pensées et lettres (1768)
L'homme miséricordieux a toujours une larme de tendresse prête à couler sur l'infortuné.
Laurence Sterne ; Les maximes, pensées et lettres (1768)
L'espérance abrège et adoucit toutes les peines.
Laurence Sterne ; Les maximes, pensées et lettres (1768)
L'homme, dans sa jeunesse, est une cire molle dont il faut écarter avec soin le sceau de l'ignorance.
Laurence Sterne ; Les maximes, pensées et lettres (1768)
Une bonne conscience est pour l'homme ce qu'est le berceau pour l'enfant.
Laurence Sterne ; Les maximes, pensées et lettres (1768)
J'admire la philosophie de celui qui pardonne, mais j'aime le caractère de celui qui sent.
Laurence Sterne ; Les maximes, pensées et lettres (1768)