Les proverbes et adages de l'Espagne (2)

Le dictionnaire des proverbes espagnols :

La fausse amitié te couvre de ses ailes, et te déchire du bec.
Proverbe espagnol ; Refranes o proverbios castellanos (1659)
La main sage ne fait pas tout ce que dit la langue folle.
Proverbe espagnol ; Refranes o proverbios castellanos (1659)
L'esprit humain espère toujours ce qu'il désire.
Proverbe espagnol ; Les maximes et sentences espagnoles (1859)
L'amour corrompt les cœurs purs, l'amour purifie les cœurs corrompus.
Proverbe espagnol ; Les maximes et sentences espagnoles (1859)
Le plus lâche des hommes est celui qui médit un absent.
Proverbe espagnol ; Les maximes et sentences espagnoles (1859)
Chaque mauvais homme a son mauvais jour.
Proverbe espagnol ; Refranes o proverbios castellanos (1659)
Une aiguille pour la bourse, et deux pour la bouche.
Proverbe espagnol ; Refranes o proverbios castellanos (1659)
Après avoir fait ce que tu dois, fasse la fortune ce qu'elle voudra.
Proverbe espagnol ; Refranes o proverbios castellanos (1659)
Encore qu'il soit vêtu de soie, le singe est toujours singe.
Proverbe de César Oudin ; Refranes a proberbios castellanos (1659)
Château démoli est à moitié refait.
Proverbe espagnol ; Refranes o proverbios castellanos (1659)
Le temps mûrit les vignes.
Proverbe espagnol ; Les maximes et sentences espagnoles (1859)
Les fous et les querelles enrichissent les avocats.
Proverbe espagnol ; Les maximes et sentences espagnoles (1859)
Ceux qui semblent être heureux ne le sont pas toujours.
Proverbe espagnol ; Les maximes et sentences espagnoles (1859)
La consolation des malheureux est d'avoir des semblables.
Proverbe espagnol ; Les maximes et sentences espagnoles (1859)
L'expérience est parfois trompeuse.
Proverbe espagnol ; Les maximes et sentences espagnoles (1859)
Les sonnettes sont les ennemis des voleurs.
Proverbe espagnol ; Refranes o proverbios castellanos (1659)
Qui pèche sottement se damne sottement.
Proverbe espagnol ; Refranes o proverbios castellanos (1659)
Le probable ne se réalise pas toujours.
Proverbe espagnol ; Les maximes et sentences espagnoles (1859)
Garde-toi de l'homme secret, et du chien muet.
Proverbe espagnol ; Refranes o proverbios castellanos (1659)
Payes ce que tu dois, tu sauras ce qui est à toi.
Proverbe espagnol ; Refranes o proverbios castellanos (1659)
La besogne faite attend de l'argent.
Proverbe espagnol ; Refranes o proverbios castellanos (1659)
Jamais beaucoup ne coûte à peu.
Proverbe espagnol ; Refranes o proverbios castellanos (1659)
Fais le bien que je dis, et non pas le mal que je fais.
Proverbe espagnol ; Refranes o proverbios castellanos (1659)
Ton mari, aime-le comme ami, et crains-le comme ennemi.
Proverbe espagnol ; Refranes o proverbios castellanos (1659)
Un bien de loin vaut mieux qu'un mal de près.
Proverbe espagnol ; Refranes o proverbios castellanos (1659)
Les longs discours font les jours courts.
Proverbe espagnol ; Refranes o proverbios castellanos (1659)
La bonne conversation rompt le jour, et le fait plus court.
Proverbe espagnol ; Refranes o proverbios castellanos (1659)
La punition est boiteuse, mais elle arrive tôt ou tard.
Proverbe espagnol ; Refranes o proverbios castellanos (1659)
L'homme fainéant, au travail on le connaîtra.
Proverbe espagnol ; Refranes o proverbios castellanos (1659)
L'homme qui a un bon nez n'est pas souvent cocu.
Proverbe espagnol ; Refranes o proverbios castellanos (1659)
La gloire vaine fleurit, et ne porte graine.
Proverbe espagnol ; Refranes o proverbios castellanos (1659)
Pense à loisir, et travaille promptement.
Proverbe espagnol ; Refranes o proverbios castellanos (1659)
D'un homme qui ne parle, et d'un chien qui n'aboie, méfies-toi.
Proverbe espagnol ; Refranes o proverbios castellanos (1659)
Le bien il le faut chercher, et le mal il le faut attendre.
Proverbe espagnol ; Refranes o proverbios castellanos (1659)
À bien faire, le temps passe vite.
Proverbe espagnol ; Refranes o proverbios castellanos (1659)
Ne prends de vanité de ce qui n'est pas à toi.
Proverbe espagnol ; Refranes a proberbios castellanos (1659)
L'œil du maître porte l'abondance partout.
Proverbe espagnol ; Refranes o proverbios castellanos (1659)
L'amour ne connaît de lois que les siennes.
Proverbe espagnol ; Les proverbes et dictons espagnols (1822)
Dans les nids de l'an passé, il n'y a plus d'oiseaux.
Proverbe espagnol ; Les proverbes et dictons espagnols (1962)
Il n'y a pas de profit sans peine.
Proverbe espagnol ; Les maximes et sentences espagnoles (1859)
Si vraiment tu m'aimes, ton coeur seul me le dira.
Proverbe espagnol ; Les maximes et sentences espagnoles (1859)
Les larmes n'éteignent point le feu de l'amour.
Proverbe espagnol ; Les maximes et sentences espagnoles (1859)
Celui-là seul comprend l'amour, qui le ressent.
Proverbe espagnol ; Les maximes et sentences espagnoles (1859)
Le diable s'occupe de nous, et nous des autres.
Proverbe espagnol ; Les maximes et sentences espagnoles (1859)
L'irrésolution est pire que la mauvaise exécution.
Proverbe espagnol ; Les maximes et sentences espagnoles (1859)
À bon chien il faut donner le lièvre, et non le lapin.
Proverbe espagnol ; Les maximes et sentences espagnoles (1859)
La femme qui regarde beaucoup par la fenêtre file peu.
Proverbe espagnol ; Les maximes et sentences espagnoles (1859)
Avec le fou on dompte le poulain.
Proverbe espagnol ; Les maximes et sentences espagnoles (1859)
De l'emporté détourne-toi un moment ; du sournois, toute ta vie.
Proverbe espagnol ; Les maximes et sentences espagnoles (1859)
Si la pilule avait bon goût, on ne la dorerait pas.
Proverbe espagnol ; Le recueil de proverbes espagnols (1790)
Qui ne fait que murmurer ne fait que médire.
Proverbe espagnol ; Les maximes et sentences espagnoles (1859)
Qui te couvre, te découvre.
Proverbe espagnol ; Les maximes et sentences espagnoles (1859)
Tel maître, tel chien.
Proverbe espagnol ; Les maximes et sentences espagnoles (1859)
Celui que Dieu aide profite plus que celui qui se lève de grand matin.
Proverbe espagnol ; Les maximes et sentences espagnoles (1859)
Le songe vêtu de soie n'en est pas moins un songe.
Proverbe espagnol ; Les maximes et sentences espagnoles (1859)
Offrir l'amitié à qui veut l'amour, c'est donner du pain à qui meurt de soif.
Proverbe espagnol ; Le livre des proverbes espagnols - XVe siècle.
Soufflet menacé ne fut jamais bien donné.
Proverbe de César Oudin ; Refranes a proberbios castellanos (1659)
L'homme qui souffre des cornes, souffrira qu'on lui arrache les dents.
Proverbe espagnol ; Refranes o proverbios castellanos (1659)
Qui demande pour Dieu, demande pour deux.
Proverbe espagnol ; Refranes o proverbios castellanos (1659)
Là où il n'y a rien, il ne faut rien y chercher.
Proverbe espagnol ; Refranes o proverbios castellanos (1659)
Amitié de gendre, soleil d'hiver.
Proverbe espagnol ; L'Espagne en proverbes (1905)
L'homme sans amour est un corps sans âme.
Proverbe espagnol ; Les proverbes et dictons espagnols (1822)
Il n'est pas de meilleur chirurgien que celui qui est bien balafré.
Proverbe espagnol ; Refranes o proverbios castellanos (1659)
On ne peut pas tout à la fois humer et souffler.
Proverbe espagnol ; Refranes o proverbios castellanos (1659)
Ni de fiente bonne odeur, ni d'un homme vil honneur.
Proverbe espagnol ; Refranes o proverbios castellanos (1659)
Un grain n'emplit pas le crible, mais il aide à son compagnon.
Proverbe de César Oudin ; Refranes o proverbios castellanos (1659)

Autres proverbes et dictons de l'Espagne :