Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Les plus beaux proverbes de l'Espagne.

Les 44 proverbes et adages espagnols :

On voit plus de vieux ivrognes que de vieux médecins.
Œuvre : Refranes o proverbios castellanos (1659)

Les lèvres ont beau sourire, le coeur sait la blessure qu'il porte.
Œuvre : Les maximes et sentences espagnoles (1859)

La mesure de l'homme se prend au front.
Œuvre : Refranes o proverbios castellanos (1659)

Eau froide et pain chaud ne firent jamais bon ventre.
Œuvre : Refranes o proverbios castellanos (1659)

Courtoisie de bouche vaut beaucoup, et ne coûte guère.
Œuvre : Refranes o proverbios castellanos (1659)

Qui prend La rue Plus Tard arrive à La place Jamais.
Œuvre : Les maximes et sentences espagnoles (1859)

Il y a des yeux qui d'un sourire tombent amoureux.
Œuvre : Refranes o proverbios castellanos (1659)

En ma vie tu ne m'as pas aimé, en ma mort tu m'as pleuré.
Œuvre : Refranes o proverbios castellanos (1659)

Fais de la nuit la nuit, et du jour le jour, et tu vivras joyeusement.
Œuvre : Les dictons et pensées espagnoles (1857)

Dès que je naquis je pleurai, et chaque jour me dit pourquoi.
Œuvre : Refranes o proverbios castellanos (1659)

L'amour est meunier, l'amour a un moulin en son cœur pour moudre le chagrin.
Œuvre : Les maximes et sentences espagnoles (1859)

Tu es fils, père tu seras, tel que tu le feras tu l'auras.
Œuvre : Refranes o proverbios castellanos (1659)

Fait de vilain, il jette la pierre et cache sa main.
Œuvre : Refranes o proverbios castellanos (1659)

Parle peu mais parle bien, et l'on te tiendra pour quelqu'un.
Œuvre : Refranes o proverbios castellanos (1659)

Epargne chiche ton argent, sois misérable, et ton héritier piaffera.
Œuvre : Refranes o proverbios castellanos (1659)

Bien aime qui jamais n'oublie ce qu'il aime.
Œuvre : Poésies (1398–1458)

Les baisers drus sont les messagers du cœur.
Œuvre : Refranes o proverbios castellanos (1659)

Je t'aimerai au delà de la vie, car l'amour est dans l'âme, et l'âme ne meurt jamais.
Œuvre : Les maximes et sentences espagnoles (1859)

Un grain de gaieté assaisonne tout.
Œuvre : Refranes o proverbios castellanos (1659)

La jeunesse ne pense qu'au présent, la vieillesse ne néglige ni passé, ni présent, ni avenir.
Œuvre : Les proverbes et dictons espagnols (1962)

Qui travaille dur en sa jeunesse en tirera profit en sa vieillesse.
Œuvre : Les maximes et sentences espagnoles (1859)

L'amour est une rose, l'amour est une belle rose qui cache ses épines.
Œuvre : Les maximes et sentences espagnoles (1859)

Le trop parler ne se guérit qu'en fermant sa bouche.
Œuvre : Les maximes et sentences espagnoles (1859)

Pour l'amour, pour la mort, rien qui ne soit trop fort.
Œuvre : Les maximes et sentences espagnoles (1859)

L'amour ne meurt jamais d'inanition, mais il peut mourir d'indigestion.
Œuvre : Les maximes et sentences espagnoles (1859)

L'amour n'est rien sans le sentiment, et le sentiment sans l'amour est moins que rien.
Œuvre : Les maximes et sentences espagnoles (1859)

Trop d'audace engendre témérité.
Œuvre : Refranes o proverbios castellanos (1659)

Qui traite plusieurs affaires à la fois ne s'occupe d'aucune.
Œuvre : Les maximes et sentences espagnoles (1859)

Pour ce que tu peux faire seul n'attends l'aide de personne.
Œuvre : Les maximes et sentences espagnoles (1859)

L'erreur tolère, la vérité condamne.
Œuvre : Les maximes et sentences espagnoles (1859)

Le temps guérit plus de maux que la raison.
Œuvre : Les maximes et sentences espagnoles (1859)

On est plus qu'un autre qu'à la condition d'en faire davantage.
Œuvre : Les maximes et sentences espagnoles (1859)

La souffrance éprouve le cœur.
Œuvre : Les maximes et sentences espagnoles (1859)

Importun et sot, deux frères.
Œuvre : Les maximes et sentences espagnoles (1859)

Pour les honnêtes gens, dire et faire mangent à la même table.
Œuvre : Les maximes et sentences espagnoles (1859)

Qui est dans le bourbier y voudrait mettre autrui.
Œuvre : Les maximes et sentences espagnoles (1859)

Le riche avare ne connaît ni parent ni ami.
Œuvre : Les maximes et sentences espagnoles (1859)

Que Dieu nous donne sujet de rire, mais que ce ne soit pas de la sottise de nos enfants.
Œuvre : Les dictons et pensées espagnoles (1857)

Les larmes de femmes valent plus qu'elles ne coûtent.
Œuvre : Refranes o proverbios castellanos (1659)

Qui prête ne recouvre ; s'il recouvre, non tout ; si tout, non tel ; si tel, ennemi mortel.
Œuvre : Refranes o proverbios castellanos (1659)

Trop de sourires, signe de peu de cervelle.
Œuvre : L'Espagne en proverbes (1905)

La perdrix est perdue s'il elle n'est mangée chaude.
Œuvre : Refranes o proverbios castellanos (1659)

Pour un four chaud, une bourrée seulement.
Œuvre : Refranes o proverbios castellanos (1659)

Pour être aimé, il faut aimer.
Œuvre : Les maximes et sentences espagnoles (1859)

Thèmes de rubriques en rapport :