Samuel Richardson

Quelques mots sur l'auteur :

Samuel Richardson

Célèbre romancier et écrivain anglais né le 19 août 1689 dans le comté de Derby, Samuel Richardson est décédé le 4 juillet 1761 à Londres. Il meurt à l'âge de 71 ans d'une attaque d'apoplexie, Richardson repose auprès de sa première femme dans l'église Saint-Bride à Londres.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 69 citations de Samuel Richardson :

La plus cruelle de toutes les destinées pour une femme, c'est d'être forcée de prendre un homme que son cœur méprise.
Samuel Richardson ; Clarissa Harlowe, XXV (1748)

Les femmes ne savent pas jurer, elles ne savent que maudire.
Samuel Richardson ; Clarissa Harlowe, XXIV (1748)

Une femme, une fois subjuguée, elle l'est pour toujours.
Samuel Richardson ; Clarissa Harlowe, XXIV (1748)

Il en est de certains génies comme de certains fruits qui ne mûrissent que trop tard.
Samuel Richardson ; Clarissa Harlowe, XXI (1748)

La résistance enflamme les désirs, elle aiguise les traits de l'amour et attise ses feux.
Samuel Richardson ; Clarissa Harlowe, XVII (1748)

Tel je te vois, tel je te crois !
Samuel Richardson ; Clarissa Harlowe (1748)

Les enfants ne sont que trop portés à oublier le respect dû à la vénérable vieillesse.
Samuel Richardson ; Clarissa Harlowe, XXIII (1748)

Les larmes sont toujours la marque d'un bon cœur.
Samuel Richardson ; Clarissa Harlowe, XX (1748)

Qui voit bien, voit bien loin.
Samuel Richardson ; Clarissa Harlowe, XVII (1748)

Si la vengeance marche à pas de tortue, elle frappe avec des mains de fer.
Samuel Richardson ; Clarissa Harlowe, XVII (1748)

Le mérite et la récompense se trouve rarement ensemble.
Samuel Richardson ; Clarissa Harlowe, XVII (1748)

Les folies de la jeunesse se sentent dans la vieillesse.
Samuel Richardson ; Clarissa Harlowe, XVII (1748)

Quand on fait ce qu'on veut, on fait rarement ce qu'on doit.
Samuel Richardson ; Clarissa Harlowe, XVII (1748)

Qui vit bien vit longtemps.
Samuel Richardson ; Clarissa Harlowe, XVII (1748)

Qui a pitié d'un autre se souvient de soi-même.
Samuel Richardson ; Clarissa Harlowe, XVII (1748)

Une année de mauvaise vie en coûte sept de repentir.
Samuel Richardson ; Clarissa Harlowe, XVII (1748)

L'homme qui périt dans des dangers inutiles est le martyr du diable.
Samuel Richardson ; Clarissa Harlowe, XVII (1748)

La vengeance n’en est pas moins sûre pour se faire attendre.
Samuel Richardson ; Clarissa Harlowe, XVI (1748)

Quoique vous fréquentiez un loup, vous n'avez pas appris à hurler avec lui.
Samuel Richardson ; Clarissa Harlowe, XVI (1748)

Ce que tout le monde pense doit être vrai.
Samuel Richardson ; Clarissa Harlowe, XVI (1748)

Lorsque le vice marche devant, tôt ou tard la vengeance le suit.
Samuel Richardson ; Clarissa Harlowe, XVI (1748)

Un vieillard qui épouse une jeune femme travaille à creuser sa tombe.
Samuel Richardson ; Clarissa Harlowe, XVI (1748)

Après l’événement, le conseil arrive trop tard.
Samuel Richardson ; Clarissa Harlowe, XVI (1748)

Une poignée de bonne vie vaut mieux que plein muid de savoir.
Samuel Richardson ; Clarissa Harlowe, XVI (1748)

Plus une femme a de mérite, plus un homme a de gloire à triompher d'elle.
Samuel Richardson ; Clarissa Harlowe (1748)