Victor Hugo (3)

Les meilleures citations de Victor Hugo :

On ne doit pas désunir ce que Dieu a uni ; on ne doit pas unir ce qu'il a désuni.
Victor Hugo ; Les travailleurs de la mer (1866)

Le voyage est un songe dont l'éblouissement est inoubliable.
Victor Hugo ; Le siècle de Victor Hugo raconté par son œuvre (1902)

Le propre de l'hypocrisie, c'est d'être âpre à l'espérance.
Victor Hugo ; Les travailleurs de la mer (1866)

L'hypocrite est celui qui attend ; l'hypocrisie n'est autre chose qu'une espérance horrible.
Victor Hugo ; Les travailleurs de la mer (1866)

L'amour, c'est l'humble aumône et la vaste largesse, c'est toute la folie et toute la sagesse.
Victor Hugo ; Théâtre en liberté (1886)

La cloche dit : Prière ! et l'enclume : Travail !
Victor Hugo ; Toute la lyre, le 15 septembre 1849.

Il n'y a qu'une nécessité, la vérité ; c'est pourquoi il n'y a qu'une force, le droit.
Victor Hugo ; Actes et paroles (1875)

Le propre de la solidarité, c'est de ne point admettre d'exclusion.
Victor Hugo ; Proses philosophiques, L'âme (1860-1865)

Ce sont souvent nos meilleurs amis qui nous font choir !
Victor Hugo ; Notre-Dame de Paris, XI, 1 (1831)

Et ma blême araignée, ogre illogique et las ; Aimable, aime à régner, au gris logis qu'elle a.
Victor Hugo ; Poème holorime.

Le Poète, s'asseyant : Ah ! je suis moulu. Maglia : Vous êtes plus mou que lu.
Victor Hugo ; Le portefeuille (1843-1851)

La rêverie est la vapeur de la pensée.
Victor Hugo ; Faits et croyances (1840)

La clémence est chose bien fragile, elle vient à pas lents et fuit d'un pied agile.
Victor Hugo ; Marion de Lorme, V, 2 (1831)

Aimer, c'est donner à autrui, par une sorte de pouvoir créateur, une existence supérieure.
Victor Hugo ; Océan prose (1942)

L'univers, c'est un livre, et des yeux qui le lisent.
Victor Hugo ; Dieu, L'univers, c'est un livre (posthume, 1891)

L'amour n'enfante que des larmes ; les amours sont frères des Ris !
Victor Hugo ; La lyre et la harpe, Odes et Ballades (1822)

Si vous avez la force, il nous reste le droit.
Victor Hugo ; Cromwell, IV, 8 (1827)

La vieillesse a le droit de saluer la jeunesse, laissez-moi vous saluer.
Victor Hugo ; Actes et paroles, le 16 avril 1876.

Dans la bouche d'une femme, non n'est que le frère aîné de oui.
Victor Hugo ; Lucrèce Borgia, III, 1 (1833)

Vous qui ne savez pas combien l'enfance est belle, enfant ! n'enviez point notre âge de douleurs, où le coeur tour à tour est esclave et rebelle, où le rire est souvent plus triste que vos pleurs.
Victor Hugo ; Odes et ballades, À une jeune fille (1825)

Les vieux amis s'aiment avec des plis.
Victor Hugo ; Océan prose (1942)

L'amour, c'est la vie : c'est tout ce qu'on regrette et tout ce qu'on envie.
Victor Hugo ; Les chants du crépuscule, Hier, la nuit d'été, le 21 mai 1835.

Aimer, c'est la moitié de croire.
Victor Hugo ; Les chants du crépuscule, A mademoiselle Louise B. (1834)

Les justes sont la cible du mensonge effronté ; le bien, qui semble aveugle, a le mal pour ministre.
Victor Hugo ; Toute la lyre, Le couchant flamboyait, le 11 avril 1870.

La justice n'étant que le rapport secret de ce que l'homme fait à ce que Dieu ferait.
Victor Hugo ; L'Âme ! être, c'est aimer (posthume 1891)

Quelques œuvres de Victor Hugo :