Recueil de poésie et de citations ainsi que des proverbes.

Milan Kundera (2)

Les citations célèbres de Milan Kundera :

L'homme est en droit de vouloir n'importe quoi d'une femme, mais, s'il ne veut pas se comporter en brute, il doit faire en sorte qu'elle puisse agir en harmonie avec ses illusions les plus profondes.

Milan Kundera - La plaisanterie (1967)

Le rêve est la preuve qu'imaginer, rêver ce qui n'a pas été, est l'un des plus profonds besoins de l'homme.

Milan Kundera - L'insoutenable légèreté de l'être (1984)

Qui cherche l'infini n'a qu'à fermer les yeux !

Milan Kundera - L'insoutenable légèreté de l'être (1984)

Le sens de la vie, c'est justement de s'amuser avec la vie.

Milan Kundera - Risibles amours (1968)

Ce qui distingue l'autodidacte de celui qui a fait des études, ce n'est pas l'ampleur des connaissances, mais des degrés différents de vitalité et de confiance en soi.

Milan Kundera - L'insoutenable légèreté de l'être (1984)

Être mortel est l'expérience humaine la plus élémentaire, et pourtant l'homme n'a jamais été en mesure de l'accepter, de la comprendre, de se comporter en conséquence. L'homme ne sait pas être mortel. Et quand il est mort, il ne sait même pas être mort.

Milan Kundera - L'immortalité (1990)

La vie est brève, et les occasions perdues ne se retrouvent jamais.

Milan Kundera - La vie est ailleurs (1973)

La jalousie possède l'étonnant pouvoir d'éclairer l'être unique d'intenses rayons et de maintenir les autres hommes dans une totale obscurité.

Milan Kundera - La valse aux adieux (1976)

La sensualité, c'est la mobilisation maximale des sens : on observe l'autre intensément et on écoute ses moindres bruits.

Milan Kundera - L'insoutenable légèreté de l'être (1984)

La laideur de l'homme, c'est la laideur des vêtements.

Milan Kundera - Le livre du rire et de l'oubli (1978)

La musique c'est la négation des phrases, la musique c'est l'anti-mot !

Milan Kundera - L'insoutenable légèreté de l'être (1984)

Le véritable amour est absolument sourd à ce que peut dire le reste du monde, c'est justement à cela qu'on le reconnaît.

Milan Kundera - Œuvre (2011)

La vieillesse est une période de la vie où l'âge adulte appartient déjà au passé.

Milan Kundera - L'art du roman (1986)

Nos amis sont notre miroir, notre mémoire ; on n'exige rien d'eux, si ce n'est qu'ils astiquent de temps en temps ce miroir pour que l'on puisse s'y regarder.

Milan Kundera - L'identité (1998)

La tendresse prend naissance à l'instant où nous sommes rejetés sur le seuil de l'âge adulte et où nous nous rendons compte avec angoisse des avantages de l'enfance que nous ne comprenions pas quand nous étions enfants.

Milan Kundera - L'art du roman (1986)

La beauté d'un mot ne réside pas dans l'harmonie phonétique de ses syllabes, mais dans les associations sémantiques que sa sonorité éveille.

Milan Kundera - L'art du roman (1986)

Concevoir le diable comme un partisan du Mal et l'ange comme un combattant du Bien, c'est accepter la démagogie des anges.

Milan Kundera - Le livre du rire et de l'oubli (1978)

Un homme qui vieillit, et dont la fin approche, n'a plus de temps à perdre avec des souvenirs.

Milan Kundera - L'ignorance (2003)

Qui est capable de trahir Dieu, est cent fois plus capable de trahir un homme !

Milan Kundera - Risibles amours (1968)

Le véritable amour a toujours raison, même s'il a tort.

Milan Kundera - L'immortalité (1990)

Être aimé sans mérite, c'est la preuve d'un vrai amour.

Milan Kundera - La lenteur (1995)

Quand un homme est excessivement satisfait, le sommeil vient à lui comme une récompense.

Milan Kundera - La vie est ailleurs (1969)

La tendresse, c'est la tentative de créer un espace artificiel où l'autre doit être traité comme enfant.

Milan Kundera - La vie est ailleurs (1969)

La tendresse, c'est la frayeur que nous inspire l'âge adulte.

Milan Kundera - La vie est ailleurs (1969)

Un maître qui est un crétin mérite le sort des crétins.

Milan Kundera - Jacques et son maître (1981)

Ah ! quelle horreur ! nous rêvons d'avance la mort de ceux que nous aimons !

Milan Kundera - L'insoutenable légèreté de l'être (1984)

Le présent, ce point invisible, ce néant qui avance lentement vers la mort.

Milan Kundera - Le livre du rire et de l'oubli (1978)

La religion et l'humour sont incompatibles.

Milan Kundera - Les testaments trahis (1993)

Comme on est sans défense devant la flatterie !

Milan Kundera - L'insoutenable légèreté de l'être (1984)

Ne pouvoir vivre qu'une vie, c'est comme ne pas vivre du tout.

Milan Kundera - L'insoutenable légèreté de l'être (1984)

La liste des auteurs populaires :

Le dictionnaire des meilleurs auteurs français et étrangers »
Top