Recueil de poésie et de citations ainsi que des proverbes.

Les citations sur vide.

Notre citation et pensée favorite :

La citation favorite Il n'y a guère que du vide dans les choses de ce monde, mais il y en a moins dans l'étude qu'ailleurs ; L'étude est une grande ressource dans tous les temps, et elle nourrit l'âme jusqu'au dernier moment. (François-Marie Arouet, dit Voltaire)

Les 79 pensées et citations sur vide. Si vous recherchez un proverbe, consultez nos meilleurs proverbes sur vide :

Mon père de moins dans le monde, cela fait un monde vide. Tout m'est devenu indifférent ; ma vie a perdu sa saveur ; je suis comme ces malades pour qui tous les aliments ont le même goût. Je ne marche plus, je me traîne ; je ne parle plus, je marmotte.

Victor Cherbuliez - L'aventure de Ladislas Bolski (1865)

Je ne peux pas concevoir un homme sans cesse occupé de ce qu'il fait, a fait, va faire. Quoi qu'il fasse. L'homme m'est impensable qui n'éprouve pas, tous les jours, fût-ce un quart d'instant, le vide, l'impossible à vivre. C'est ce quart d'instant qui me passionne. Qui a fait ma vie. Ce quart sans la moindre référence, le moindre souvenir, la moindre hérédité. Ni cruel ni pessimiste ni perceptible à qui que ce soit. C'est comme une douleur furtive qui vous traverse comme un avion passe un nuage.

Georges Perros - Papiers collés III (1978)

Que ferons-nous lorsque, à mesure que nous avancerons en âge, nous comprendrons mieux le vide et les douleurs de la vie ; lorsque nous verrons toute fleur se faner, toute illusion mourir, et qu'à force d'être trompés dans nos espérances, nous ne voudrons plus espérer ; lorsque nous aurons vu le roseau des affections humaines sur lequel nous comptions pour franchir les passages difficiles, se briser et nous percer la main ; lorsque ceux que nous aimions nous feront voir qu'ils dédaignent notre tendresse ; lorsque là où nous espérions trouver la perfection, nous aurons avec tristesse reconnu la chancelante humanité ; lorsque nous saurons bien, et que nous aurons bien vu que le mal est sur la terre ; qu'arraché d'un lieu, il renaît plus vivace dans un autre, et que ni travaux ni veilles ne le pourront détruire entièrement ? Alors que ferons-nous ? Nous rassemblerons toutes les forces de notre cœur et nous bénirons Dieu !

Joséphine Lazerac de Limagne - Journal, pensées et correspondance (1874)

Si vous heurtez un tonneau vide, il roulera et résonnera. Un tonneau plein reste immobile et muet. Ainsi de l'homme !

Alexandre Weill - Le petit trésor d'esprit (1874)

Les épis vides tiennent haut la tête. Les épis pleins la courbent. Il en est de même des hommes !

Alexandre Weill - Le petit trésor d'esprit (1874)

Le plus grand malheur de la vieillesse, c'est que, par le vide fait autour de nous, elle ne nous laisse plus que nous-même à aimer.

Gustave Vapereau - L'homme et la vie (1896)

La solitude est bien différente pour les uns de ce qu'elle est pour les autres, puisqu'elle dépend pour chacun de ce qu'il y met de soi, de ce qu'il tire de son cœur et de son esprit pour remplir ce grand vide qui laisse tant de place dans l'âme.

Victor Cherbuliez - Les pensées extraites de ses œuvres (1913)

Il y a des vies solitaires qui sont pleines. Il y a des vies bruyantes et animées qui sont vides.

Victor Cherbuliez - Les pensées extraites de ses œuvres (1913)

On s'attache souvent quand même à ce que l'on sait être une illusion. On a peur du vide qu'elle laissera en s'en allant.

Victor Cherbuliez - Les pensées extraites de ses œuvres (1913)

Rien n'est plus misérable qu'un homme dont la tête est aussi vide qu'un appartement à louer.

Victor Cherbuliez - Les pensées extraites de ses œuvres (1913)

Plus la tête d'un homme est vide et moins elle éprouve le besoin de se remplir.

Fiodor Dostoïevski - Le crocodile (1865)

Les imbéciles et les sots sont les plus exacts, parce qu'ils ont tous la tête vide ; les sots suivent le plan, la marche qu'on leur indique, et par manque de réflexion et d'initiative, ils ne s'en écartent jamais.

Marie du Deffand - Les maximes et pensées (1780)

Chaque jour je m'aperçois du peu que j'ai et la profondeur de mon vide n'est égale qu'à la patience que je mets à le contempler.

Gustave Flaubert - Les lettres à Louise Colet, le 20 mars 1847.

Jurer est l'ordinaire du hâbleur pour remplir le vide de son discours.

Axel Oxenstiern - Les réflexions sur les serments (1652)

Vides d'esprit sur la terre combien de grands, bruit au dehors, et rien dedans.

Pierre-Louis Ginguené - Le coche, XXVIII (1810)

Être sans argent, c'est la chose dont sont pleines toutes les poches vides.

Alexandre Dumas - Saphir, pierre précieuse montée (1854)

Le microbe qui enfièvre et ravage le monde moderne, s'appelle : La peur du vide.

Augusta Amiel-Lapeyre - Les pensées sauvages (1909)

Il est des garçons de vingt ans qui ont la tête aussi vide que l'enfant qui vient de naître.

Victor Cherbuliez - L'aventure de Ladislas Bolski (1865)

La plupart des hommes sont moins prisonniers d'eux-mêmes que geôliers d'une prison vide.

Robert Sabatier - Le livre de la déraison souriante (1991)

Une caisse à demi vide nous apprend à compter, une vie à demi usée nous enseigne la valeur du temps.

Anne Barratin - Chemin faisant (1894)

Chez la femme, l'esprit sert souvent à cacher le sentiment, chez l'homme il sert souvent à cacher le vide.

Jean-Napoléon Vernier - Les fables, pensées et poésies (1865)

L'excès du bien est une expression vide de sens.

La Rochefoucauld-Doudeauville - Le livre des pensées, 88 (1861)

Le vide et l'ennui me persécutent, mon esprit ni mon cœur n'ont la nourriture qu'ils réclament, je suis sans commerce spirituel, je me rouille l'intelligence, et je me rétrécis le cœur.

Henri-Frédéric Amiel - Journal intime, le 11 mai 1850.

Je m'effraie devant le vide, la solitude me pèse, l'indépendance me paraît aride.

Henri-Frédéric Amiel - Journal intime, le 5 juillet 1852.

J'ai connu le monde, et il m'a paru vide.

Victor Cherbuliez - La vocation du comte Ghislain (1888)

Le célibat, c'est la vie vide.

Henri-Frédéric Amiel - Journal intime, le 10 septembre 1856.

Les hommes indolents, quelque goût qu'ils aient pour la société, ne trouvent nulle part le plaisir qu'ils y cherchent. Toujours leur tête est vide et leur esprit embarrassé : ils s'ennuient sans cesse et répandent sans cesse l'ennui autour d'eux.

Johann Georg Zimmermann - Les réflexions sur la solitude (1756)

Sois généreux, actif, laborieux, dévoué, profond, et ce vide dont tu te plains n'existera plus. Vois la nature renaître et célébrer la vie, chaque être chercher sa loi, le bonheur s'épandre, la société marcher au-devant d'une organisation nouvelle, sors de cet affaissement maladif et coupable. Chaque heure d'affaissement est un vol que tu fais à ta mission, une lâcheté.

Henri-Frédéric Amiel - Journal intime, le 5 mai 1848.

L'ennui est une peste à laquelle on croit échapper en sortant de la solitude, et qu'on ne rencontre jamais plus vite que dans la société. C'est un vide de l'âme, un anéantissement de notre activité et de nos forces, une pesanteur générale, une paresse somnolente, une fatigue, et, ce qu'il y a de pire, c'est souvent un coup mortel que l'on porte d'une main polie et avec beaucoup de grâce à notre intelligence et à nos plus douces émotions.

Johann Georg Zimmermann - Les réflexions sur la solitude (1756)

De son grand vide intérieur, elle fait une profondeur. Effet d'ombre.

Pierre Baillargeon - Les pensées et réflexions morales (1959)

Page suivante »
Top