Albert Camus (2)

Les citations célèbres de Albert Camus :

De toutes les gloires, la moins trompeuse est celle qui se vit.
Albert Camus ; Le mythe de Sisyphe (1942)

L'homme est cette force qui finit toujours par balancer les tyrans et les dieux.
Albert Camus ; Lettres à un ami allemand (1948)

Il y a seulement de la malchance à n'être pas aimé ; il y a du malheur à ne point aimer.
Albert Camus ; L'été (1954)

Je dois m'occuper d'être heureux.
Albert Camus ; L'État de siège (1948)

Le terrorisme est un crime qu'on ne peut excuser.
Albert Camus ; Actuelles III, Chroniques (1939-1958)

Une législation trop sévère va à l'encontre de son propre but.
Albert Camus ; Réflexions sur la peine capitale (1957)

Le naturalisme ne vaut que par ce qu'il ajoute à la vie.
Albert Camus ; L'art dans la communion (1933)

Mal nommer les choses, c'est ajouter au malheur du monde.
Albert Camus ; Études sur Brice Parain (1950)

La vérité jaillira de l'apparente injustice.
Albert Camus ; La peste (1947)

Il faut bien que vieillesse se passe.
Albert Camus ; Caligula (1941)

La joie est une brûlure qui ne se savoure pas.
Albert Camus ; Le mythe de Sisyphe (1942)

Il vaut mieux être mal mariée que de souffrir de la passion.
Albert Camus ; Carnets II (1942-1951)

Le malheur c'est comme le mariage, on croit qu'on choisit et puis on est choisi.
Albert Camus ; Caligula (1941)

Quand nous serons tous coupables, ce sera la démocratie.
Albert Camus ; La chute (1956)

Il n'est pas une vérité qui ne porte avec elle son amertume.
Albert Camus ; Noces (1939)

L'amitié est la science des hommes libres.
Albert Camus ; Actuelles I, Chroniques (1944-1948)

Il n'y a que la haine pour rendre les gens intelligents.
Albert Camus ; Caligula (1941)

Il n'y a d'amour généreux que celui qui se sait en même temps passager et singulier.
Albert Camus ; Le mythe de Sisyphe (1942)

Il n'y a point d'amour sans un peu d'innocence.
Albert Camus ; Les justes (1949)

Les bons gouvernements sont les gouvernements où rien ne se passe.
Albert Camus ; L'État de siège (1948)

Ma vie n'est rien : ce qui compte, ce sont les raisons de ma vie, je ne suis pas un chien.
Albert Camus ; L'État de siège (1948)

Malheur à la femme mariée à un imbécile !
Albert Camus ; Le chevalier d'Olmedo (1957)

Ni peur ni haine, c'est là notre victoire !
Albert Camus ; L'État de siège (1948)

Mon métier est de faire mes livres, et de combattre quand la liberté des miens est menacée.
Albert Camus ; Carnets, le 29 mai 1958.

Changer de métier n'est rien, mais renoncer à ce qu'on sait, à sa propre maîtrise, n'est pas facile.
Albert Camus ; L'exil et le royaume (1957)