Silvio Pellico (2)

Les citations de Silvio Pellico :

L'amitié, de toutes les liaisons, il n'y en a pas de plus noble, il n'y en a pas de plus sûre que celle des gens unis par une conformité de goûts, par les chaînes de la familiarité.
Silvio Pellico ; Des devoirs des hommes (1834)

L'amitié est une fraternité, et dans son sens le plus élevé, c'est le beau idéal de la fraternité.
Silvio Pellico ; Des devoirs des hommes (1834)

Pour bien exercer la divine science de la charité avec tous les hommes, il faut en faire l'apprentissage dans la famille.
Silvio Pellico ; Des devoirs des hommes (1834)

Il n'y a de méchant que l'homme grossier envers la vieillesse, les femmes et le malheur.
Silvio Pellico ; Des devoirs des hommes (1834)

La vieillesse est vénérable pour tout cœur bien né.
Silvio Pellico ; Des devoirs des hommes (1834)

La piété filiale est un devoir non seulement de reconnaissance, mais aussi de convenances dont on ne peut s'affranchir. Dans le cas rare où on a des parents peu affectueux, peu en droit d'exiger de l'estime de notre part, leur seule qualité de créateurs de nos jours leur donne un caractère respectable.
Silvio Pellico ; Des devoirs des hommes (1834)

Les bonnes manières s'apprennent en commençant par les soins que réclame la famille.
Silvio Pellico ; Des devoirs des hommes (1834)

Pour aimer l'humanité, il faut savoir en envisager, sans se scandaliser, les faiblesses et les vices.
Silvio Pellico ; Des devoirs des hommes (1834)

Toi, toi né dans un siècle où l'excès du mensonge et de la perfidie est si ordinaire, garde-toi pur de ces deux vices : sois noblement disposé à croire à la véracité d'autrui, et si l'on ne croit pas à la tienne, ne t'en fâche pas : il suffit pour toi qu'elle brille aux yeux de celui qui voit tout, aux yeux de Dieu.
Silvio Pellico ; Des devoirs des hommes (1834)

Pour ne pas prendre la basse habitude de mentir, le seul moyen est de se poser en principe de ne mentir jamais. Qu'on fasse une seule exception à cette règle, et rien n'empêchera d'en faire deux, ni d'en faire cinquante, ni d'en faire sans fin. Voilà comme tant de gens prennent peu à peu un horrible penchant à la fiction, à l'exagération, à la calomnie, en allant jusqu'à la trahison.
Silvio Pellico ; Des devoirs des hommes (1834)

La conscience de l'homme n'a de repos qu'en la vérité. Le menteur, même sans être découvert, a sa punition en soi ; il sent qu'il trahit un devoir et se dégrade.
Silvio Pellico ; Des devoirs des hommes (1834)

L'amour est l'une des seules forces qui puisse donner de l'énergie à l'âme.
Silvio Pellico ; Des devoirs des hommes (1834)

Pour croire, il est besoin de vouloir croire, il est besoin d'aimer fortement le vrai.
Silvio Pellico ; Des devoirs des hommes (1834)

La vérité, c'est Dieu : aimer Dieu, aimer la vérité, c'est une seule et même chose.
Silvio Pellico ; Des devoirs des hommes (1834)

Courage ! et toujours courage ! Sans cette condition point de vertu. Courage pour vaincre votre paresse et poursuivre toutes les études honorables ; courage pour défendre la patrie et protéger votre semblable en toute rencontre ; courage pour résister aux mauvais exemples et aux injustes dérisions ; courage pour souffrir maladie, peines, angoisses de toute espèce, sans lâche lamentation ; courage pour aspirer à une perfection à laquelle on ne doit pas cesser d'aspirer néanmoins, si l'on ne veut perdre toute noblesse.
Silvio Pellico ; Des devoirs des hommes (1834)

Le jour où ta moitié sera devenue ton épouse, tu dois te consacrer essentiellement à son bonheur, comme elle au tien ; mais le devoir qui t'incombe est plus important, ta moitié est une créature plus faible qu'un homme : Toi, bien plus fort, tu dois veiller sur ses jours, la protéger pour son bien-être.
Silvio Pellico ; Des devoirs des hommes (1834)

Malheureuse preuve de l'inconstance humaine ! La plupart des mariages se contractent par amour, sont accompagnés de pensées solennelles, sont ratifiés par la volonté de bénir ses liens jusqu'à la mort, hélas, au bout de quelques années, souvent même quelques mois, les époux se désaffectionnent, se supportent avec peine, s'offensent par des reproches mutuels, par l'oubli des égards qu'ils se doivent.
Silvio Pellico ; Des devoirs des hommes (1834)

Que ton épouse te soit comme un ange tutélaire ; qu'elle t'éloigne de tout ce qui est bas pour t'élever à tout ce qui est noble. Dans tout ce que tu entreprendras, cherche à mériter son approbation, afin que sa belle âme jouisse de t'avoir pour époux ; honore-la non pas devant les hommes, ce qui est peu important, mais aux yeux de Dieu qui voit tout.
Silvio Pellico ; Des devoirs des hommes (1834)

Si tu choisis le célibat, honore-le des vertus qu'il prescrit, et sache en apprécier les avantages.
Silvio Pellico ; Des devoirs des hommes (1834)

Si tu veux que la lecture te laisse de durables empreintes, borne-toi à quelques auteurs d'un esprit sain, et nourris-toi de leur substance. Être partout, revient à n'être nulle part en particulier. Une vie passée dans les voyages fait connaître bien des hôtes et peu d'amis. Il en est de même de ces lecteurs à la course qui, sans prédilection pour un livre, en dévorent sans fin.
Silvio Pellico ; Des devoirs des hommes (1834)