La signification d'anciens proverbes

Que signifie ce proverbe ?

À bon chat, bon rat.

Origine : Proverbe de Cholières ; Les matinées, V, (1585)
Signification : Un proverbe qui nous explique que l'attaque vaut la défense. Autrement dit, quand celui qui attaque est en face d'un adversaire qui résiste. Ce proverbe trouve une variante au XVIIe siècle À mauvais chat, mauvais rat..

À cheval donné, on ne regarde pas à la bouche.

Origine : Proverbe latin cité par Saint Jérome (env. 420 ap. J.-C.)
Signification : Quand on vous donne une chose ou que l'on vous l'offre (gratuitement), il est indécent de critiquer ce cadeau ou présent. Une variante française dit À cheval donné, on ne regarde pas les dents.

À bon vin point d'enseigne.

Origine : Dictionnaire de l'Académie française (1835)
Explication : Ce proverbe nous enseigne que ce qui est bon n'a pas besoin d'être recommandé. Un proverbe qui trouve aussi son contraire, avec la devise d'une manufacture française d'armes et de cycles à Saint-étienne adoptée en 1914, qui dit Bien faire et le faire savoir..

À chaque jour suffit sa peine.

Origine : Evangile selon Saint Matthieu, VI, 34 (env. 65)
Signification : Supportons les peines d'aujourd'hui sans penser à celles de demain. Lamartine, dans ses premières méditations poétiques, disait Le soin de chaque jour à chaque jour suffit..

Faite l'aumône non pas à l'individu, mais à l'homme.

Origine : Proverbe d'Aristote ; IVe s. av. J.-C.
Explication : Cet ancien proverbe d'Aristote signifie qu'il faut faire l'aumône par humanité, et non pas par sympathie personnelle. Dans les Feuilles d'automne, Victor Hugo, en 1831, a écrit dans son poème intitulé Pour les pauvres ceci : L'aumône est la sœur de la prière..

L'avare ne fait de bien que quand il meurt.

Origine : Proverbe de Publilius Syrus ; Sentences du Ier s. av. J.-C.
Explication : Un avare est une personne qui aime son argent mais aussi ses biens. L'avare est un radin qui ne partage jamais rien ! Ce proverbe signifie qu'il faut attendre que l'avare décède pour profiter de tous ses biens. Un proverbe général dit ceci De l'avare et du cochon, on n'a profit qu'après sa mort..

Le temps n'a pas de loisir.

Origine : Proverbe de Jean Cassano ;
La vie rustique et la philosophie dans les proverbes (1914)
Signification : Son explication nous enseigne que le temps ne s'arrête jamais, et que chaque jour tout change perpétuellement dans le monde.

Il n'est réplique si piquante que le mépris silencieux.

Origine : Proverbe de Montaigne ; Essais (1580)
Explication : Ne répondez pas à une agression verbale. Mieux vaut l'indifférence totale, ignorez la personne ainsi que ces propos tenus à votre encontre. Un autre proverbe français de l'Abbé Tuet nous enseigne que Il n'y a point de dette sitôt payée que le mépris. C'est-à-dire qu'il faut rendre mépris pour mépris.

Une fois n'est pas coutume.

Origine : Proverbe d'Antoine Loisel ; Institutes coutumières, 780 (1607)
Signification : Ce proverbe est utilisé dans le sens qu'un acte isolé est sans conséquence. Pour une seule fois, on ne peut parler de coutume qui sont eux des actes ou habitudes qui se répètent.

Qui s'attend à l'écuelle d'autrui dîne souvent tard.

Origine : Proverbes rurauz et vulgauz ; manuscrit du XIVe, Paris, Bibl. nat.
Explication : Ce proverbe français existait déjà au XIIIe : Celui qui s'attend a l'ecuelle d'autrui, dine souvent par le cœur.. Signifie qu'il vous faut compter sur vous-même, sans attendre d'autrui (des autres) quoi que ce soit. Le pain d'autrui (les biens) ne se partage pas si facilement !

L'aveu de notre faute est presque l'innocence.

Origine : Proverbe de Publilius Syrus ; Sentences apocryphes.
Explication : Signifie qu'il vaut mieux avouer une faute ou une bêtise commise. Un pardon vous sera plus facilement accordé, et ainsi votre innocence presque retrouvée. Un proverbe connu et français dit ceci "Faute avouée est à demi pardonnée".

À quelque chose sert malheur.

Origine : Proverbe de Noël du Fail ; Propos rustiques, XIII (1547)
Explication : Ce proverbe, dont la variante moderne est À quelque chose malheur est bon., signifie qu'il faut tirer des enseignements de nos déboires. Les événements pénibles et douloureux d'hier seront les fruits de notre expérience de demain. Un proverbe japonais dit ceci Le malheur peut être un pont vers le bonheur..

Beaucoup de bruit pour rien.

Origine : Proverbe de William Shakespeare ; Much ado about nothing (1598)
Explication : Ce proverbe de Shakespeare est le titre d'une comédie en trois actes. Il exprime un dénouement sans proportion avec les péripéties, une affaire ou une situation insignifiante qui prend des proportions excessives.

C'est en forgeant qu'on devient forgeron.

Origine : Proverbe latin médiéval ; Fit fabricando faber.
Explication : Ce proverbe est utilisé comme conseil pour passer de la théorie à la pratique. Autrement dit, c'est par l'exercice que l'on acquiert la compétence et l'expérience. Un proverbe français de Daniel Darc dit ceci La pratique est la seule théorie qui profite..

Comparaison n'est pas raison.

Origine : Proverbe cité par Janus Gruter ; Florilegium (1610)
Signification : Un proverbe dont l'explication est fort simple, c'est-à-dire qu'une comparaison n'est pas preuve de vérité et ne prouve rien. Citons aussi cet ancien proverbe français, de l'an 1317, qui nous enseigne que Toute comparaison est odieuse..

Si l'on n'est pas brûlé par le feu, on est noirci par la fumée.

Origine : Livres des proverbes français.
Explication : Ce proverbe signifie que si mauvaises compagnies ne corrompent les mœurs, elles finissent toujours par ternir une réputation. Un proverbe grec de Ménandre, au IVe siècle avant J.-C., indiquait ceci Les mauvaises compagnies corrompent les bonnes mœurs..

Mieux vaut être fou avec tous que sage tout seul.

Origine : Proverbe de Baltasar Gracian ; Oraculo manual (1647)
Signification : Les fous avec les fous n'ont rien à perdre, alors que la sagesse seule passera pour de la folie. Édouard Herriot, homme politique français, disait Il est plus fou d'être sage parmi les fous que d'être fou parmi les sages..

Entre deux vertes une mûre.

Origine : Proverbe de Jean-Antoine de Baïf ; Mimes, enseignements et proverbes (1576).
Explication : Citons aussi ce proverbe sur la vicissitude d'Alain de Lille Après la pluie, le beau temps. C'est-à-dire qu'entre deux mauvaises périodes ou nouvelles, une bonne arrive.

Sans beau modèle, il n'est de belle copie.

Origine : Proverbe de Philon d'Alexandrie ; De opificio mundi (env. 40)
Explication : Un proverbe qui signifie qu'il faut prendre pour exemple (modèle) ceux qui réussissent et ainsi s'en inspirer (imiter). Mais ce conseil trouve aussi son contraire avec ce proverbe anglais de Samuel Johnson Nul n'est devenu grand par l'imitation..

On presse l'orange, et on jette l'écorce.

Origine : Proverbe de Voltaire ; Lettre à Mme Denis (1751)
Explication : Signifie que l'on exploite le meilleur d'un individu (le savoir, la compétence et la science) et qu'ensuite on s'en sépare (on le jette). Les variantes de cette expression sont Presser quelqu'un comme un citron. ou En extraire le jus pour en tirer la moelle..

Si le chien aboie, entre ; si c'est la chienne, sors.

Origine : Proverbe hébreu ; Le Talmud, Erubin, Ve s.
Explication : Ce proverbe hébreu est un conseil quand on assiste à une querelle de couple. Autrement dit, si l'on peut encore supporter un gendre querelleur, on ne pourra pas supporter une belle-sœur irritable.

À la chandelle, la chèvre semble demoiselle.

Origine : Proverbe de Jean-Antoine de Baïf ; Mimes, enseignements et proverbes (1576)
Signification : Toute la réponse se trouve dans cet ancien proverbe Belle à la chandelle, le jour gâte tout.. Les apparences sont parfois trompeuses quand on manque de luminosité ! Un vieux proverbe en françois Toile ne femme l'aide ny belle, prendre ne doibs a la chandelle..

Chassez le naturel, il revient au galop.

Origine : Proverbe de Destouches ; le Glorieux, III, v (1732)
Explication : Ce proverbe n'est qu'une traduction d'un vers d'Horace Naturam expelles furca, tamen usque recurret.. Il est difficile de se refaire ou du moins de masquer sa vraie personnalité. Un autre proverbe français dit On change plutôt une montagne qu'un naturel..

Il est difficile de discuter avec le ventre, car il n'a pas d'oreilles.

Origine : Proverbe de Caton le Censeur ; IIe s. av. J.-C.
Signification : Cet ancien proverbe fut aussi cité par Plutarque dans les Vies parallèles. La variante française est Ventre affamé n'a point d'oreilles. qui veut dire que celui qui est tourmenté par la faim est sourd à toute bonne parole. Plusieurs variantes d'origine française datent du XIIIe siècle : Ventre jeun, n'oit pas chacun., Ventre à jeun n'écoute personne.

Autres proverbes expliqués :