Recueil de poésie et de citations ainsi que des proverbes.

Les citations célèbres de Charles Pinot Duclos.

1 — Notre citation favorite de Charles Pinot Duclos :

Photo de Charles Pinot Duclos Presque toutes les femmes sont des dragons de vertu lorsqu'on leur fait une déclaration d'amour, elles ont naturellement la science infuse de ce manège. C'est toujours par refuser qu'elles commencent, mais elles se rendent après, en s'appuyant sur ce grand principe : que les femmes diminuent beaucoup de leur prix auprès des hommes, quand elles ont la maladresse de ne pas retarder leur défaite par une résistance et des grimaces qui donnent ou qui augmentent la bonne opinion qu'elles désireraient qu'on eût de leur sagesse. (Extrait des pensées, maximes et anecdotes publiées en 1810.)

2 — Les pensées et citations célèbres de Charles Pinot Duclos :

L'avarice et l'ambition diffèrent en ce que l'une est agitée par l'espérance, et l'autre par la crainte.

Charles Pinot Duclos - Les pensées, maximes et anecdotes (1810)

Au lieu d'être artificieux pour plaire, il suffira d'être bon ; au lieu d'être faux pour flatter les faiblesses des autres, il suffira d'être indulgent.

Charles Pinot Duclos - Les pensées, maximes et anecdotes (1810)

Faire confiance à un homme qui vous a déjà trahi, c'est se tirer soi-même une balle dans la tête.

Charles Pinot Duclos - Les pensées, maximes et anecdotes (1810)

La dissimulation n'est jamais plus utile qu'à celui qui n'en est pas soupçonné.

Charles Pinot Duclos - Les pensées, maximes et anecdotes (1810)

Pour un homme vain et présomptueux, tout est faveur.

Charles Pinot Duclos - Les pensées, maximes et anecdotes (1810)

La probité est la vertu des pauvres ; la vertu doit être la probité des riches.

Charles Pinot Duclos - Les pensées, maximes et anecdotes (1810)

L'avarice est la plus vile, mais non pas la plus malheureuse des passions.

Charles Pinot Duclos - Les pensées, maximes et anecdotes (1810)

L'amour de la réputation est quelquefois plus puissant que celui de la vie.

Charles Pinot Duclos - Les pensées, maximes et anecdotes (1810)

L'esprit et la méchanceté se confondent souvent.

Charles Pinot Duclos - Les pensées, maximes et anecdotes (1810)

On n'oblige jamais la nature à des avances qu'elle n'en fasse payer les intérêts très cher.

Charles Pinot Duclos - Les pensées, maximes et anecdotes (1810)

Le langage du cœur est universel ; il ne faut que de la sensibilité pour l'entendre et le parler.

Charles Pinot Duclos - Les pensées, maximes et anecdotes (1810)

Les sots ne vivent que des fautes des gens d'esprit.

Charles Pinot Duclos - Les pensées, maximes et anecdotes (1810)

Le malheur des cœurs qui ont aimé est de ne rien trouver qui remplace l'amour.

Charles Pinot Duclos - Les pensées, maximes et anecdotes (1810)

Si chacun faisait tout le bien qu'il peut faire, sans s'incommoder, il n'y aurait pas de malheureux.

Charles Pinot Duclos - Les pensées, maximes et anecdotes (1810)

Si les services imposent des devoirs d'obligation à ceux qui les reçoivent, ils en exigent de la délicatesse de ceux qui les rendent.

Charles Pinot Duclos - Les pensées, maximes et anecdotes (1810)

Un tic assez ordinaire aux sots est de penser fort avantageusement d'eux-mêmes, et de croire que les autres en parlent mal.

Charles Pinot Duclos - Les pensées, maximes et anecdotes (1810)

L'homme véritablement louable est sensible à l'estime, et déconcerté par la louange.

Charles Pinot Duclos - Les pensées, maximes et anecdotes (1810)

Il y a des ridicules qui ne vont pas à toutes sortes de figures.

Charles Pinot Duclos - Les pensées, maximes et anecdotes (1810)

L'âme seule fait la physionomie ; la nature ne donne que les traits.

Charles Pinot Duclos - Les pensées, maximes et anecdotes (1810)

Un trop grand désir de paraître aimable vous empêche souvent de l'être.

Charles Pinot Duclos - Les pensées, maximes et anecdotes (1810)

Personne ne s'engage innocemment dans la voie du crime.

Charles Pinot Duclos - Les pensées, maximes et anecdotes (1810)

Les consolations nous viennent plutôt des autres que de nos propres réflexions.

Charles Pinot Duclos - Les pensées, maximes et anecdotes (1810)

Le flambeau de la philosophie blesse les yeux de ceux qu'elle n'éclaire pas.

Charles Pinot Duclos - Les pensées, maximes et anecdotes (1810)

Les véritables critiques sont presque aussi rares que les bons auteurs.

Charles Pinot Duclos - Les pensées, maximes et anecdotes (1810)

L'estime qu'on mérite ne va guère sans jaloux.

Charles Pinot Duclos - Les pensées, maximes et anecdotes (1810)

Que les femmes ne se plaignent pas des hommes ; ils ne sont que ce qu'elles les ont faits.

Charles Pinot Duclos - Les pensées, maximes et anecdotes (1810)

Le jeune homme qu'on blâme d'être amoureux, c'est lui reprocher d'être malade.

Charles Pinot Duclos - Les pensées, maximes et anecdotes (1810)

Il n'y a plus que deux caractères dans les gens du monde, la frivolité et l'intrigue.

Charles Pinot Duclos - Les pensées, maximes et anecdotes (1810)

Il est des visages communs qu'on ne prend pas la peine de distinguer.

Charles Pinot Duclos - Les pensées, maximes et anecdotes (1810)

Le ridicule fait malheureusement plus d'impression sur les âmes honnêtes et sensibles que sur les vicieux ; parmi eux on en donne, on en reçoit et l'on en rit.

Charles Pinot Duclos - Les pensées, maximes et anecdotes (1810)

Il arrive parfois qu'on donne sans générosité, et qu'on recoit sans la moindre reconnaissance, parce qu'il est rare que le bienfait tombe sur le besoin, et encore plus rare qu'il le prévienne. On refuse durement le nécessaire, on accorde aisément le superflu ; on offre les services, on refuse les secours.

Charles Pinot Duclos - Les pensées, maximes et anecdotes (1810)

Les esclaves volontaires font plus de tyrans que les tyrans ne font d'esclaves forcés.

Charles Pinot Duclos - Les pensées, maximes et anecdotes (1810)

Les hommes ont plus de timidité dans l'esprit que dans le cœur.

Charles Pinot Duclos - Les pensées, maximes et anecdotes (1810)

On n'est pas toujours obligé d'avoir ses parents pour amis, mais il est décent de vivre avec eux comme s'ils l'étaient, et de cacher aux gens trop curieux les éventuelles discordes au sein de la famille.

Charles Pinot Duclos - Les pensées, maximes et anecdotes (1810)

Un scélérat n'a point de remords, mais il a de l'orgueil.

Charles Pinot Duclos - Les pensées, maximes et anecdotes (1810)

Après les bonnes leçons, ce qu'il y a de plus instructif sont les ridicules.

Charles Pinot Duclos - Les pensées, maximes et anecdotes (1810)

Les gens d'esprit n'en ont jamais moins que lorsqu'ils veulent en avoir.

Charles Pinot Duclos - Les pensées, maximes et anecdotes (1810)

Les hommes sensés ne plaisent guère qu'à ceux qui le sont ou qui sont près de le devenir.

Charles Pinot Duclos - Les pensées, maximes et anecdotes (1810)

L'honneur qui se vend, si peu qu'on en donne, est toujours payé plus cher qu'il ne vaut.

Charles Pinot Duclos - Les pensées, maximes et anecdotes (1810)

En fait de procédés, on est bien près du mépris quand on a droit à l'indulgence.

Charles Pinot Duclos - Les pensées, maximes et anecdotes (1810)

Les femmes n'ont point de plus grands ennemis que les femmes.

Charles Pinot Duclos - Les pensées, maximes et anecdotes (1810)

Les crimes d'opinion, tout absurdes qu'ils peuvent être, l'emportent sur ceux qui blessent la morale et outragent la nature.

Charles Pinot Duclos - Les pensées, maximes et anecdotes (1810)

Rien ne flatte plus un homme faible que les éloges qu'on lui fait sur sa fermeté.

Charles Pinot Duclos - Les pensées, maximes et anecdotes (1810)

La plupart des femmes qui font le sujet du triomphe des hommes ont le cœur froid, les sens tranquilles et la tête déréglée. Ce n'est pas la raison qui détermine leur choix ; ce n'est pas l'amour, ce n'est pas même le plaisir, c'est la folie qui leur échauffe l'imagination pour un homme qui devient successivement l'objet, le complice, et la victime d'un caprice. Un amant leur plait sans autre raison que de s'être présenté le premier, et il est bientôt quitté pour un second, qui n'a d'autre mérite que d'être venu le dernier.

Charles Pinot Duclos - Les pensées, maximes et anecdotes (1810)

Le caractère est aux âmes ce que la physionomie et la variété dans les mêmes traits sont aux visages.

Charles Pinot Duclos - Les pensées, maximes et anecdotes (1810)

La modestie est le seul éclat qu'il soit permis d'ajouter à la gloire.

Charles Pinot Duclos - Les considérations sur les mœurs de ce siècle (1751)

Les préjugés doivent être discutés, et traités avec circonspection.

Charles Pinot Duclos - Les pensées, maximes et anecdotes (1810)

La nécessité ne fait guère que des fautes quelquefois pardonnables : la cupidité réduite en système fait les crimes.

Charles Pinot Duclos - Les pensées, maximes et anecdotes (1810)

Le pédantisme contribue beaucoup à faire naître la fatuité.

Charles Pinot Duclos - Les pensées, maximes et anecdotes (1810)

L'amour des lettres rend assez insensible à la cupidité et à l'ambition, console de beaucoup de privations, et souvent empêche de les connaître ou de les sentir.

Charles Pinot Duclos - Les considérations sur les mœurs de ce siècle (1751)

Il y a une grande différence entre la connaissance de l'homme et la connaissance des hommes. Pour connaître l'homme, il suffît de s'étudier soi-même, mais pour connaître les hommes, il faut les pratiquer.

Charles Pinot Duclos - Les considérations sur les mœurs de ce siècle (1751)

La curiosité est le fruit des premières connaissances.

Charles Pinot Duclos - Acajou et Zirphile (1744)

Il faut un peu connaître le vice pour en redouter les pièges.

Charles Pinot Duclos - Acajou et Zirphile (1744)

L'auteur d'un bienfait est celui qui en recueille le fruit le plus doux.

Charles Pinot Duclos - Confessions du comte de *** (1742)

L'innocence est souvent plus hardie que le vice n'est entreprenant.

Charles Pinot Duclos - Confessions du comte de *** (1742)

Que les femmes ne se plaignent point des hommes, ils ne sont que ce qu'elles les ont faits.

Charles Pinot Duclos - Confessions du comte de *** (1742)

On peut compter sur la constance des femmes, quand on n'en exige pas l'apparence de la fidélité.

Charles Pinot Duclos - Confessions du comte de *** (1742)

La nécessité ne fait guère que des fautes quelquefois pardonnables.

Charles Pinot Duclos - Les considérations sur les mœurs de ce siècle (1751)

L'opinion nous détermine presque aussi souvent que l'amour.

Charles Pinot Duclos - Confessions du comte de *** (1742)

Les femmes n'ont pas de plus grands ennemis que les femmes.

Charles Pinot Duclos - Confessions du comte de *** (1742)

La postéromanie est le tic commun des Grands, ils aiment leur postérité, et ne se soucient point de leurs enfants.

Charles Pinot Duclos - Acajou et Zirphile (1744)

La passion est mieux guidée par la lumière du sentiment que par des idées suivies.

Charles Pinot Duclos - Les pensées, maximes et anecdotes (1810)

Le goût est le sentiment du beau.

Charles Pinot Duclos - Les pensées, maximes et anecdotes (1810)

Le respect n'est autre chose que l'aveu de la supériorité de quelqu'un.

Charles Pinot Duclos - Les considérations sur les mœurs de ce siècle (1751)

La politesse est l'expression ou l'imitation des vertus sociales : l'expression, si elle est vraie ; l'imitation, si elle est fausse.

Charles Pinot Duclos - Les pensées, maximes et anecdotes (1810)
« Les citations précédentes

3 — La liste des auteurs célèbres :

Les écrivains, philosophes et poètes français et étrangers »
Top