Stanislas de Boufflers (2)

Les citations célèbres du Chevalier de Boufflers :

Le travail est un plaisir pour qui est sûr d'en retirer le fruit.
Stanislas de Boufflers ; Les lettres à ma mère sur la Suisse (1770)
Les élans du génie ne doivent se mesurer que par les pas qu'il fait faire à la raison.
Stanislas de Boufflers ; Discours de réception à l'Académie française, le 29 décembre 1788.
Le faux honneur est ennemi de la vraie gloire.
Stanislas de Boufflers ; Discours de réception à l'Académie française, le 29 décembre 1788.
Pensez avant d'écrire, dirais-je à un jeune écrivain, et n'écrivez que ce que vous avez pensé, et tous les points seront remplis : ne vous défiez pas de la langue ; un faible talent peut s'en plaindre, mais elle n'a jamais trompé le génie ; vous la verrez s'enrichir à mesure que vous penserez : ayez des notions précises, et chaque terme sera juste, et les expressions ne manqueront pas plus à vos idées que les chiffres aux nombres.
Stanislas de Boufflers ; Discours de réception à l'Académie française, le 29 décembre 1788.
Rendre fidèlement son idée, c'est à la fois le but et le secret de l'art d'écrire ; en imitant ainsi l'on est sûr d'être original ; et dans ce genre, plus on est exact et moins on est servile.
Stanislas de Boufflers ; Discours de réception à l'Académie française, le 29 décembre 1788.
La clarté du style est le premier indice et le plus sûr garant de celle de l'esprit ; semblable à la lumière du jour, qui se compose de plusieurs rayons, elle dépend non seulement de la propriété des expressions, mais du choix des images, de la justesse des tours, et surtout de l'ordre des idées.
Stanislas de Boufflers ; Discours de réception à l'Académie française, le 29 décembre 1788.
La perfectibilité est à la perfection ce que le temps est à l'éternité.
Stanislas de Boufflers ; Les pensées et fragments (1816)
Le goût et le faste sont malheureusement presque toujours ennemis.
Stanislas de Boufflers ; Les pensées et fragments (1816)
L'amitié, c'est la franchise qui ne dissimule rien.
Stanislas de Boufflers ; Ah ! si... (1810)
Bien souvent on marche au bonheur, mais on n'y arrive point.
Stanislas de Boufflers ; Les pensées et fragments (1816)
Tes lettres d'amour sont une collection de charmants tableaux pour orner mes quatre murs.
Stanislas de Boufflers ; Les pensées et fragments (1816)
Le plus doux des devoirs est celui d'embrasser, chaque matin et chaque soir, ma femme.
Stanislas de Boufflers ; Les pensées et fragments (1816)
Il est impossible de ne point s'ennuyer loin des gens que l'on aime.
Stanislas de Boufflers ; Les pensées et fragments (1816)
Un coquin a beau faire, il finira toujours par être puni.
Stanislas de Boufflers ; Les pensées et fragments (1816)
Plus je vis avec les hommes, et plus je vois qu'on ne peut leur faire confiance.
Stanislas de Boufflers ; Les pensées et fragments (1816)
En ce monde si ingrat la sagesse n'est pas toujours récompensée.
Stanislas de Boufflers ; Les pensées et fragments (1816)
Un bien porte toujours sa récompense avec lui.
Stanislas de Boufflers ; Les pensées et fragments (1816)
L'autorité sans la persuasion est une machine sans huile.
Stanislas de Boufflers ; Les pensées et fragments (1816)
Chagrin passé vaut mieux que plaisir passé, pourvu qu'il ne revienne plus.
Stanislas de Boufflers ; Les pensées et fragments (1816)
La raison n'est pas la science, mais la science est une extension de la raison.
Stanislas de Boufflers ; Le traité sur le libre arbitre (1808)
Il n'existe point pour l'homme de vérités sans quelques nuages.
Stanislas de Boufflers ; Le traité sur le libre arbitre (1808)
La sagesse ne consiste pas plus dans la science que le bonheur dans la richesse.
Stanislas de Boufflers ; Le traité sur le libre arbitre (1808)
Plus on a de monde à ses ordres, et moins on est son maître.
Stanislas de Boufflers ; Le traité sur le libre arbitre (1808)
Il faut s'amuser quand on ne peut pas s'occuper.
Stanislas de Boufflers ; La lettre écrite de Malapane (1770)
Il vaut mieux qu'un dessin soit bien commencé que bien fini, parce qu'on commence par l'ensemble et qu'on finit par les détails.
Stanislas de Boufflers ; Les lettres à ma mère sur la Suisse (1770)
Les grandes choses amènent les grandes idées, et les grandes idées les grands mots.
Stanislas de Boufflers ; Les lettres à ma mère sur la Suisse (1770)
On ne se juge jamais bien soi-même ; le grand mérite se voit en petit, et le petit se voit en grand : personne ne s'apprécie, et il est plus raisonnable de se laisser juger par les autres ; nos yeux ne nous sont pas donnés pour nous regarder.
Stanislas de Boufflers ; Les lettres à ma mère sur la Suisse (1770)
Le jugement se rectifie par l'application, comme un cordeau se dresse à mesure qu'il se tend. À force de regarder, on apprend même à voir ; et notre raison peut s'instruire à discerner la vérité, comme l'œil du lapidaire à connaître le diamant.
Stanislas de Boufflers ; Discours de réception à l'Académie française, le 29 décembre 1788.
Ce n'est pas assez de tout lire, il faut digérer ce qu'on lit.
Stanislas de Boufflers ; Le rat bibliothécaire (1810)
Raisonner sur l'amour, c'est perdre la raison.
Stanislas de Boufflers ; Le cœur, Poésies diverses (1813)
La morale doit être l'étoile polaire de la science.
Stanislas de Boufflers ; Les pensées et fragments (1816)
Le temps ronge l'acier et l'amour.
Stanislas de Boufflers ; Aline, reine de Golconde (1761)
Le plaisir vaut mieux que l'honneur.
Stanislas de Boufflers ; Aline, reine de Golconde (1761)
Le ciel est toujours assez doux pour la beauté qui n'est pas sage.
Stanislas de Boufflers ; Aline, reine de Golconde (1761)
L'amour est fils de la folie, et l'amitié fille de la raison.
Stanislas de Boufflers ; Les fables et poésies (1786)

La liste des auteurs populaires :