Recueil de poésie et de citations ainsi que des proverbes.

Les citations célèbres de Jules Renard.

1 — Notre citation favorite de Jules Renard :

Photo de Jules Renard Dans une vie nous avons de l'amour pour une ou deux femmes, de l'amitié pour deux ou trois amis, de la haine pour un seul ennemi, de la pitié pour quelques pauvres ; et le reste des hommes nous est indifférent. Il faut à l'amitié six mois de congé par an pour renouveler son répertoire. L'amour devrait en faire autant. (Extrait de son Journal publié entre 1887 et 1910.)

2 — Les pensées et citations célèbres de Jules Renard :

Quand un homme a réussi, et qu'il est bête, c'est une insulte aux étoiles !

Jules Renard - Le journal du 12 novembre 1904.

Il n'y a pas d'amis, il y a que des moments d'amitié.

Jules Renard - Le journal du 5 janvier 1894.

L'idéal du calme est dans un chat assis.

Jules Renard - Le journal du 30 janvier 1889.

Dieu, qui voit tout, doit s'amuser !

Jules Renard - Journal du 28 janvier 1901.

Quand une jolie bouche de femme a dit « merde », tout ce qu'elle peut dire après semble fade.

Jules Renard - Le journal du 13 mai 1898.

Le sot qui sent sa sottise n'est déjà plus si sot ; le paresseux peut connaître sa paresse, en gémir, et le rester.

Jules Renard - Le journal du 12 juillet 1905.

L'envie n'est qu'une peur de voir de la beauté qu'on ne pourrait pas réaliser soi-même.

Jules Renard - Le journal du 5 avril 1905.

Lorsqu'on dit à une femme qu'elle est jolie, elle croit toujours que c'est vrai !

Jules Renard - Le journal du 13 janvier 1905.

Cette femme mariée est si jolie que nous la mépriserions un peu si elle n'avait pas d'amants.

Jules Renard - Journal du 31 octobre 1898.

Faire causer, c'est le talent le plus rare ; c'est bien plus difficile que de parler soi-même.

Jules Renard - Le journal du 17 février 1904.

Il y a des choses que je m'efforce de ne pas dire, mais je souhaite qu'on les devine.

Jules Renard - Le journal du 16 avril 1906.

En amitié, on progresse ; en amour, on décroît.

Jules Renard - L'œil clair (1913)

Dis quelquefois la vérité, afin qu'on te croie quand tu mentiras.

Jules Renard - Le journal du 12 mai 1893.

Il faut être discret quand on parle de son bonheur, et l'avouer comme si l'on se confessait d'un vol.

Jules Renard - Le journal du 10 décembre 1906.

L'homme libre est celui qui ne craint pas d'aller jusqu'au bout de sa raison.

Jules Renard - Journal du 31 janvier 1901.

Il faut aller à la sagesse par le plus court, par des chemins de traverse.

Jules Renard - Le journal du 27 juillet 1899.

Les absents ont toujours tort de revenir.

Jules Renard - Le journal du 14 juillet 1896.

Il est plus d'un problème insoluble qui fait trébucher les plus confiants.

Jules Renard - Correspondance (1833)

La plus sotte exagération est celle des larmes ; elle agace comme un robinet qui ne ferme pas.

Jules Renard - Le journal du 29 mars 1889.

Gardons-nous de reprocher à autrui les défauts que nous sommes sûrs d'avoir.

Jules Renard - Le journal du 18 juillet 1903.

Que cette vie me paraîtrait belle si, au lieu de la vivre, je la regardais vivre !

Jules Renard - Journal du 3 janvier 1902.

Très peu d'hommes gagnent à être connus.

Jules Renard - Journal du 7 novembre 1902.

On gagne à être connu ; on perd à être trop connu.

Jules Renard - Le journal du 10 avril 1895.

C'est très joli, une compagne intelligente, mais il faut que ce soit une femme, avec, tout de même, que diable ! un peu de ce qui est nécessaire pour faire l'amour.

Jules Renard - Le journal du 24 février 1905.

Le naturel, c'est l'amour de la vérité.

Jules Renard - Le journal du 1er février 1909.

Dans nos amitiés et dans nos amours, il y a aussi une vache enragée qui se promène.

Jules Renard - Le journal du 22 décembre 1908.

En amour, il ne suffit pas de parler : il faut agir.

Jules Renard - Le journal du 15 octobre 1908.

N'être bon que pour se faire bien voir, c'est se sentir, au fond, incurable.

Jules Renard - Le journal du 7 mai 1908.

Je ne connais qu'une vérité : le travail seul fait le bonheur.

Jules Renard - Le journal du 15 avril 1908.

Vive la liberté ! A bas l'intolérance !

Jules Renard - Journal du 1er mars 1908.

De la discussion, rien ne sort : c'est de la bonne entente que jaillit la lumière.

Jules Renard - Le journal du 16 mai 1903.

Le style, c'est l'oubli de tous les styles.

Jules Renard - Le journal du 7 avril 1891.

Pour bien lire ce qu'on a écrit il faut, en le lisant, le repenser.

Jules Renard - Le journal du 19 janvier 1909.

Dégoût : faiblesse de l'intelligence obscurcie.

Jules Renard - Le journal du 2 juin 1909.

Un préjugé, c'est une vérité qu'on affirme trop.

Jules Renard - Le journal du 25 septembre 1908.

Expérience : un cadeau utile qui ne sert à rien.

Jules Renard - Le journal du 8 janvier 1907.

Pour se faire un nom, il faut être connu.

Jules Renard - Le journal du 8 décembre 1897.

Entre un homme et une femme, l'amitié ne peut être que la passerelle qui mène à l'amour.

Jules Renard - L'écornifleur (1892)

Ronfler, c'est dormir tout haut.

Jules Renard - Le journal du 19 avril 1899.

Un père a deux vies, la sienne et celle de son fils.

Jules Renard - Le journal du 23 janvier 1902.

La rêverie est le clair de lune de la pensée.

Jules Renard - Le journal du 1er août 1898.

La critique est aisée et l'art est difficile, et les deux ne sont pas commodes.

Jules Renard - Le journal du 18 mars 1907.

Amitié, mariage de deux êtres qui ne peuvent pas coucher ensemble.

Jules Renard - Le journal du 5 octobre 1892.

Rien ne dégoûte de la vie comme de feuilleter un dictionnaire de médecine.

Jules Renard - Le journal du 4 mars 1901.

Un beau parleur, c'est un homme qui jongle très bien avec des boulets vides.

Jules Renard - Le journal du 25 janvier 1898.

On ne méprise bien que ce qu'on aime secrètement.

Jules Renard - Le journal du 27 juillet 1899.

Le travail pense, la paresse songe.

Jules Renard - Journal du 27 décembre 1887.

Cocu - Chose étrange que ce petit mot n'ait pas de féminin.

Jules Renard - Le journal du 2 août 1902.

L'humoriste, c'est un homme de bonne mauvaise humeur.

Jules Renard - Le journal du 4 novembre 1898.

Humour : pudeur, jeu d'esprit. C'est la propreté morale et quotidienne de l'esprit.

Jules Renard - Le journal du 23 février 1910.

La raison, c'est l'ordre dans les pensées choisies.

Jules Renard - Le journal du 24 janvier 1902.

Quarante-quatre ans, c'est l'âge où l'on commence à ne plus pouvoir espérer vivre le double.

Jules Renard - Le journal du 22 février 1908.

Le bon sens dispense de savoir.

Jules Renard - Journal (1887-1910)

La rose a la couleur de la pudeur, mais elle a aussi celle du mensonge.

Jules Renard - Le journal du 30 janvier 1901.

L'ironie est la pudeur de l'humanité.

Jules Renard - Le journal du 30 avril 1892.

La vérité vaut bien qu'on passe quelques années sans la trouver.

Jules Renard - Le journal du 7 février 1901.

Tolerez mon intolérance.

Jules Renard - Le journal du 19 août 1903.

Un homme de caractère n'a pas bon caractère.

Jules Renard - Le journal du 2 janvier 1907.

C'est une grande preuve de noblesse que l'admiration survive à l'amitié.

Jules Renard - Le journal du 25 mai 1897.

Il n'y a que les erreurs qui donnent du prix à la vérité.

Jules Renard - Le journal du 30 mars 1903.

Le talent, c'est comme l'argent : il n'est pas nécessaire d'en avoir pour en parler.

Jules Renard - Le journal du 11 juin 1892.

Le féminisme, c'est de ne pas compter sur le Prince Charmant.

Jules Renard - Le journal du 24 octobre 1904.

Le bonheur, c'est de le chercher.

Jules Renard - Le journal du 22 mai 1909.

La prudence n'est qu'une qualité : il ne faut pas en faire une vertu.

Jules Renard - Le journal du 8 avril 1897.

L'homme naît avec ses vices ; il acquiert ses vertus.

Jules Renard - Le journal du 26 juillet 1899.

Il faut dompter la vie par la douceur.

Jules Renard - Le journal du 6 avril 1892.

La peur de l'ennui est la seule excuse du travail.

Jules Renard - Le journal du 10 septembre 1892.

Le goût mûrit aux dépens du bonheur.

Jules Renard - Le journal du 13 janvier 1908.

Il est plus difficile d'être un honnête homme huit jours qu'un héros un quart d'heure.

Jules Renard - Le journal du 17 juillet 1906.

Le but, c'est d'être heureux ; on n'y arrive que lentement.

Jules Renard - Le journal du 9 octobre 1897.

Le rêve, c'est le luxe de la pensée.

Jules Renard - Le journal du 13 mai 1897.

Le paradis n'est pas sur la terre, mais il y a des morceaux : il y a sur la terre un paradis brisé ?

Jules Renard - Journal (1887-1892)

Ne jamais être content, tout l'art est là.

Jules Renard - Le journal du 28 mai 1891.

C'est un mauvais travail que celui qu'on fait pour n'avoir plus à travailler.

Jules Renard - Le journal du 1er octobre 1898.

La vanité est le sel de la vie.

Jules Renard - Le journal du 7 juillet 1908.

Dire qu'il nous faudra mourir, qu'il nous est impossible de n'être point nés !

Jules Renard - Le journal du 2 janvier 1892.

Toute femme contient une belle-mère.

Jules Renard - Le journal du 9 juillet 1889.

La grande erreur de la justice, c'est de s'imaginer que ses accusés agissent toujours logiquement.

Jules Renard - Le journal du 29 octobre 1895.

Qui de nous oserait écrire un roman avec ces mots vidés de leur sens "Je t'aime" et "Amour" ?

Jules Renard - Le journal du 19 mars 1895.

L'amitié peut se passer longtemps de preuves.

Jules Renard - Le journal du 15 octobre 1908.

3 — La liste des auteurs célèbres :

Top