Mon Poeme.fr
Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Jules Renard (2)

Les citations célèbres de Jules Renard :

La semaine du travailleur a sept jours, la semaine du paresseux a sept demains.
Jules Renard - Œuvre : Le journal du 13 juillet 1905.

Les âmes basses ne comptent que sur la noblesse des autres.
Jules Renard - Œuvre : Le journal du 6 janvier 1874.

La conversation est un jeu de sécateur, où chacun taille la voix du voisin aussitôt qu'elle pousse.
Jules Renard - Œuvre : Le journal du 29 janvier 1893.

Chaque fleur attire sa mouche.
Jules Renard - Œuvre : Le journal du 1er octobre 1898.

Écrire, c'est une façon de parler sans être interrompu.
Jules Renard - Œuvre : Le journal du 13 avril 1895.

Cherchez le ridicule en tout, vous le trouverez.
Jules Renard - Œuvre : Le journal du 17 février 1890.

Si la girouette pouvait parler, elle dirait qu'elle dirige le vent.
Jules Renard - Œuvre : Le journal du 26 février 1906.

L'homme est indifférent comme une montre.
Jules Renard - Œuvre : Le journal du 23 février 1910.

Les gens heureux n'ont pas le droit d'être optimistes : c'est une insulte au malheur.
Jules Renard - Œuvre : Le journal du 25 juillet 1903.

Quand un homme a réussi, et qu'il est bête, c'est une insulte aux étoiles !
Jules Renard - Œuvre : Le journal du 12 novembre 1904.

Il n'y a pas d'amis, il y a que des moments d'amitié.
Jules Renard - Œuvre : Le journal du 5 janvier 1894.

L'idéal du calme est dans un chat assis.
Jules Renard - Œuvre : Le journal du 30 janvier 1889.

Quand une jolie bouche de femme a dit « merde », tout ce qu'elle peut dire après semble fade.
Jules Renard - Œuvre : Le journal du 13 mai 1898.

Le sot qui sent sa sottise n'est déjà plus si sot ; le paresseux peut connaître sa paresse, en gémir, et le rester.
Jules Renard - Œuvre : Le journal du 12 juillet 1905.

L'envie n'est qu'une peur de voir de la beauté qu'on ne pourrait pas réaliser soi-même.
Jules Renard - Œuvre : Le journal du 5 avril 1905.

Lorsqu'on dit à une femme qu'elle est jolie, elle croit toujours que c'est vrai !
Jules Renard - Œuvre : Le journal du 13 janvier 1905.

Faire causer, c'est le talent le plus rare ; c'est bien plus difficile que de parler soi-même.
Jules Renard - Œuvre : Le journal du 17 février 1904.

Il y a des choses que je m'efforce de ne pas dire, mais je souhaite qu'on les devine.
Jules Renard - Œuvre : Le journal du 16 avril 1906.

En amitié, on progresse ; en amour, on décroît.
Jules Renard - Œuvre : L'œil clair (1913)

Dis quelquefois la vérité, afin qu'on te croie quand tu mentiras.
Jules Renard - Œuvre : Le journal du 12 mai 1893.

Il faut être discret quand on parle de son bonheur, et l'avouer comme si l'on se confessait d'un vol.
Jules Renard - Œuvre : Le journal du 10 décembre 1906.

Il faut aller à la sagesse par le plus court, par des chemins de traverse.
Jules Renard - Œuvre : Le journal du 27 juillet 1899.

Les absents ont toujours tort de revenir.
Jules Renard - Œuvre : Le journal du 14 juillet 1896.

Il est plus d'un problème insoluble qui fait trébucher les plus confiants.
Jules Renard - Œuvre : Correspondance (1833)

La plus sotte exagération est celle des larmes ; elle agace comme un robinet qui ne ferme pas.
Jules Renard - Œuvre : Le journal du 29 mars 1889.

Gardons-nous de reprocher à autrui les défauts que nous sommes sûrs d'avoir.
Jules Renard - Œuvre : Le journal du 18 juillet 1903.

On gagne à être connu ; on perd à être trop connu.
Jules Renard - Œuvre : Le journal du 10 avril 1895.

C'est très joli, une compagne intelligente, mais il faut que ce soit une femme, avec, tout de même, que diable ! un peu de ce qui est nécessaire pour faire l'amour.
Jules Renard - Œuvre : Le journal du 24 février 1905.

Le naturel, c'est l'amour de la vérité.
Jules Renard - Œuvre : Le journal du 1er février 1909.

Dans nos amitiés et dans nos amours, il y a aussi une vache enragée qui se promène.
Jules Renard - Œuvre : Le journal du 22 décembre 1908.

En amour, il ne suffit pas de parler : il faut agir.
Jules Renard - Œuvre : Le journal du 15 octobre 1908.

N'être bon que pour se faire bien voir, c'est se sentir, au fond, incurable.
Jules Renard - Œuvre : Le journal du 7 mai 1908.

Je ne connais qu'une vérité : le travail seul fait le bonheur.
Jules Renard - Œuvre : Le journal du 15 avril 1908.

De la discussion, rien ne sort : c'est de la bonne entente que jaillit la lumière.
Jules Renard - Œuvre : Le journal du 16 mai 1903.

Le style, c'est l'oubli de tous les styles.
Jules Renard - Œuvre : Le journal du 7 avril 1891.

Pour bien lire ce qu'on a écrit il faut, en le lisant, le repenser.
Jules Renard - Œuvre : Le journal du 19 janvier 1909.

Dégoût : faiblesse de l'intelligence obscurcie.
Jules Renard - Œuvre : Le journal du 2 juin 1909.

Un préjugé, c'est une vérité qu'on affirme trop.
Jules Renard - Œuvre : Le journal du 25 septembre 1908.

Expérience : un cadeau utile qui ne sert à rien.
Jules Renard - Œuvre : Le journal du 8 janvier 1907.

Pour se faire un nom, il faut être connu.
Jules Renard - Œuvre : Le journal du 8 décembre 1897.

La liste des auteurs populaires :