Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Les citations populaires d'auteurs anonymes.

Les 46 pensées et citations d'auteurs anonymes.

La fainéantise est une mort prématurée : ce n'est pas vivre que de ne pas agir.
La sagesse populaire - Œuvre : Les sentences et maximes morales, 163 - XVIIIe siècle.

Les hommes font les lois, les femmes font les mœurs.
La sagesse populaire - Œuvre : Les sentences et maximes morales, 22 - XVIIIe siècle.

Le sommeil des sens répare le réveil de la raison.
La sagesse populaire - Œuvre : Les sentences et maximes morales, 164 - XVIIIe siècle.

Comment aimer une vie qui mène à la mort par des chemins toujours semés d'épines ?
La sagesse populaire - Œuvre : Les sentences et maximes morales, 33 - XVIIIe siècle.

Le découragement est beaucoup plus douloureux que la patience.
La sagesse populaire - Œuvre : Les sentences et maximes morales, 11 - XVIIIe siècle.

L'homme juge du cœur par les paroles, et Dieu des paroles par le cœur.
La sagesse populaire - Œuvre : Les sentences et maximes morales, 1 - XVIIIe siècle.

Soyez ridicule une fois, on croira que vous l'êtes toujours.
La sagesse populaire - Œuvre : Les sentences et maximes morales, 110 - XVIIIe siècle.

Rien ne gêne tant que la présence de ceux dont on redoute l'indiscrétion.
La sagesse populaire - Œuvre : Les sentences et maximes morales, 39 - XVIIIe siècle.

Après la mort, il ne reste aucun regret à la vie.
La sagesse populaire - Œuvre : Les sentences et maximes morales, 36 - XVIIIe siècle.

La vie se passe à courir des plaisirs à l'ennui, et à retourner de l'ennui aux plaisirs.
La sagesse populaire - Œuvre : Les sentences et maximes morales, 35 - XVIIIe siècle.

La vie s'use souvent plus dans les plaisirs que dans les peines.
La sagesse populaire - Œuvre : Les sentences et maximes morales, 34 - XVIIIe siècle.

La plus triste des morts est celle de la jeunesse qu'on est longtemps à regretter.
La sagesse populaire - Œuvre : Les sentences et maximes morales, 32 - XVIIIe siècle.

La politesse ne devrait être autre chose que la bonté du cœur mise en action.
La sagesse populaire - Œuvre : Les sentences et maximes morales, 31 - XVIIIe siècle.

Le repentir naît où les passions meurent.
La sagesse populaire - Œuvre : Les sentences et maximes morales, 30 - XVIIIe siècle.

La plus haute vengeance à exercer contre celui qui médit est le mépris ou l'oubli.
La sagesse populaire - Œuvre : Les sentences et maximes morales, 29 - XVIIIe siècle.

La délicatesse est la perfection de la sensibilité et la recherche du sentiment.
La sagesse populaire - Œuvre : Les sentences et maximes morales, 28 - XVIIIe siècle.

L'humilité est la chasteté de l'esprit, et la pudeur de l'amour de soi-même.
La sagesse populaire - Œuvre : Les sentences et maximes morales, 27 - XVIIIe siècle.

La vieillesse est honorable pour tout cœur bien né.
La sagesse populaire - Œuvre : Les sentences et maximes morales, 26 - XVIIIe siècle.

Un père et une mère sont naturellement nos premiers amis ; personne d'autre au monde à qui nous soyons plus redevables.
La sagesse populaire - Œuvre : Les sentences et maximes morales, 24 - XVIIIe siècle.

L'amour véritable est éternel, rien ne peut le briser ; l'amour est fort comme la mort.
La sagesse populaire - Œuvre : Les sentences et maximes morales, 112 - XVIIIe siècle.

Quand le cœur s'attendrit, l'esprit en est plus beau.
La sagesse populaire - Œuvre : Les sentences et maximes morales, 160 - XVIIIe siècle.

Dites ce que vous pensez, et ne faites pas trop valoir votre opinion.
La sagesse populaire - Œuvre : Les sentences et maximes morales, 130 - XVIIIe siècle.

Quand le cœur s'ouvre aux passions, il s'ouvre à l'ennemi de la vie.
La sagesse populaire - Œuvre : Les sentences et maximes morales, 114 - XVIIIe siècle.

Il faut être bien sûr de soi-même pour juger les autres.
La sagesse populaire - Œuvre : Les sentences et maximes morales, 101 - XVIIIe siècle.

La gloire et la vérité ont leurs délices : elles sont la volupté de l'âme et du cœur.
La sagesse populaire - Œuvre : Les sentences et maximes morales, 19 - XVIIIe siècle.

Les malheureux n'ont souvent plus rien à craindre, et tout à espérer.
La sagesse populaire - Œuvre : Les sentences et maximes morales, 2 - XVIIIe siècle.

La peur est plus persuasive que la raison.
La sagesse populaire - Œuvre : Les sentences et maximes morales, 120 - XVIIIe siècle.

Il y a bien de l'esprit à savoir se taire à propos.
La sagesse populaire - Œuvre : Les sentences et maximes morales, 87 - XVIIIe siècle.

Être riche n'est rien, le tout est d'être heureux.
La sagesse populaire - Œuvre : Les sentences et maximes morales, 83 - XVIIIe siècle.

Respectez, en toute occasion, les usages, le rang et la bienséance.
La sagesse populaire - Œuvre : Les sentences et maximes morales, 81 - XVIIIe siècle.

N'exigez jamais de reconnaissance, et l'on vous en rendra davantage.
La sagesse populaire - Œuvre : Les sentences et maximes morales, 75 - XVIIIe siècle.

Les méchants sont hardis, les sages sont timides.
La sagesse populaire - Œuvre : Les sentences et maximes morales, 72 - XVIIIe siècle.

On affaiblit tout ce qu'on exagère.
La sagesse populaire - Œuvre : Les sentences et maximes morales, 118 - XVIIIe siècle.

Songe à ceux qui n'ont rien, et tu te contenteras de peu.
La sagesse populaire - Œuvre : Les sentences et maximes morales, 111 - XVIIIe siècle.

Il est plus facile de changer ses désirs que l'ordre du monde.
La sagesse populaire - Œuvre : Les sentences et maximes morales, 107 - XVIIIe siècle.

Donnez votre approbation avec jugement, si vous voulez qu'on vous en sache gré.
La sagesse populaire - Œuvre : Les sentences et maximes morales, 135 - XVIIIe siècle.

On ne plaît guère lorsque pour plaire il faut sortir du naturel.
La sagesse populaire - Œuvre : Les sentences et maximes morales, 139 - XVIIIe siècle.

N'entrez jamais dans la passion de vos amis.
La sagesse populaire - Œuvre : Les sentences et maximes morales, 150 - XVIIIe siècle.

Faites votre plaisir de vos devoirs, et le monde vous en récompensera.
La sagesse populaire - Œuvre : Les sentences et maximes morales, 181 - XVIIIe siècle.

La morale du sage est la voix de son cœur.
La sagesse populaire - Œuvre : Les sentences et maximes morales, 169 - XVIIIe siècle.

Attachez-vous à la vertu, vous n'aurez pas à vous plaindre de la fortune.
La sagesse populaire - Œuvre : Les sentences et maximes morales, 157 - XVIIIe siècle.

Pour parler à propos, il faut parler rarement.
La sagesse populaire - Œuvre : Les sentences et maximes morales, 144 - XVIIIe siècle.

Des heureux que l'on fait on reçoit le bonheur.
La sagesse populaire - Œuvre : Les sentences et maximes morales, 122 - XVIIIe siècle.

La simplicité est la coquetterie du bon goût.
La sagesse populaire - Œuvre : Les sentences et maximes morales, 105 - XVIIIe siècle.

Les enfants et les fous s'imaginent que vingt francs et vingt ans n'ont jamais de fin.
La sagesse populaire - Œuvre : Les sentences et maximes morales, 49 - XVIIIe siècle.

Pardonne à tous, et rien à toi.
La sagesse populaire - Œuvre : Les sentences et maximes morales, 25 - XVIIIe siècle.

Thèmes de rubriques en rapport :