Les citations se repentir

Ce dictionnaire contient 52 citations et pensées d'auteurs célèbres français ou d'auteurs étrangers sur le verbe se plaindre. Si vous recherchez un proverbe, consultez nos meilleurs proverbes sur se repentir issus des quatre coins du monde :

Souvent, après s'être fâché, on pardonne, et après avoir renoncé, on se repent.
Victor Cherbuliez ; Après fortune faite (1896)
Rarement on se repent de ses actions, même si leurs suites sont désastreuses, à cause du bonheur qu'on a éprouvé en les décidant.
Jean Dutourd ; Les pensées et réflexions (1990)
L'être qui se repent ne cherche plus le bonheur, il accepte l'expiation sous la forme de la vie.
Diane de Beausacq ; Les pensées et maximes de la vie (1883)
Ne te trompe pas, ô mon cœur ! Garde-toi de te livrer aux distractions du monde ; ce globe impur ne présente que de vains fantômes. Il commence par t'offrir différentes espèces de douceurs ; mais il finit par se repentir de ses offres passées. La lumière de personne n'est demeurée allumée jusqu'au matin. Ah ! je gémis en pensant au joug que ce monde m'a imposé. Le soleil des jours heureux se lève-t-il, les amertumes du soir lui servent de voiles pour l'empêcher de répandre de l'éclat. Celui qui habite dans ce monde trouve-t-il du repos ? Ce monde est une sphère où domine le deuil ; ses plaisirs sont des peines et ses faveurs des gémissements.
la Turquie ; Les sentences et pensées morales turques (1832)
On se repent, sur terre, où la vie est un jeu, souvent de parler trop, jamais de parler peu.
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)
On peut regretter ce que l'on a perdu sans se repentir de ce que l'on a fait.
Louis-Napoléon Bonaparte ; Les œuvres de Napoléon III (1854-1869)
Il est très facile enfin de se repentir d'une sottise faite ou dite, et de s'en empoisonner le cœur pendant une semaine. Extirper la sottise de son âme, la brûler comme une verrue, la décider nulle et non avenue, déclarer que l'on est absolument identique à ce que l'on était auparavant, voilà la vraie force de caractère.
Jean Dutourd ; L'âme sensible (1959)
On ne pèche que pour le plaisir de se repentir. Les athées ne savent pas ce qu'ils perdent.
Jean Dutourd ; Le mauvais esprit (1985)
Ce qui distingue l'homme, c'est moins la manière de pécher que la manière de se repentir.
Anne Barratin ; Chemin faisant (1894)
Il ne fut qu'imprudent celui qui put faillir, et qui sut de sa faute à temps se repentir.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.
On se repent à loisir des promesses faites à la hâte.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)
On se repent rarement de s'être tu.
Pierre Larousse ; La lexicologie des écoles (1857)
Se repentir et recommencer, voilà la véritable vie ! et quand je ne déraisonnerai plus, je n'aurai plus besoin que d'un De Profundis.
Victor Cherbuliez ; Le roman d'une honnête femme (1865)
Qui se repent de bonne foi est plus loin du bien que l'innocent.
Louis Joseph Mabire ; Le dictionnaire de maximes (1830)
Qui se repent est digne de pardon.
Miguel de Cervantès ; Don Quichotte, II, XXIII (1605)
On a bien tort de faire ce qu'on ne devrait pas faire, on s'en repent presque toujours.
Mary Sarah Newton ; Les journaux et les souvenirs (1855)
Dieu ne demande au pécheur que de se repentir et de s'amender.
Fernando de Rojas ; La Célestine - XVIe siècle.
Qui se repent de sa faute est presque innocent.
Pierre-Marie Quitard ; Les études historiques sur les proverbes (1860)
Le sage ne se repent pas, il se corrige ; le peuple ne se corrige pas, il se repent.
Pierre-Édouard Lémontey ; Les pensées et réflexions (1826)
L'envie de parler fait souvent échapper bien des sottises dont on se repent.
Jean Baptiste Blanchard ; Les maximes de l'honnête homme (1772)
Sans une vie un peu longue, on n'a le temps ni d'achever, ni d'apprendre, ni de se repentir.
Francis Bacon ; Dignitate et augmentis scientiarum (1605)
On se repent à loisir des engagements faits à la hâte.
Madeleine de Puisieux ; Les maximes, réflexions et pensées (1798)
Ce qui doit nous engager à faire le bien, c'est qu'on ne peut jamais se repentir de l'avoir fait.
David Augustin de Brueys ; Les amusements de la raison (1721)
On se repent bientôt des résolutions mal prises.
Tite-Live ; Les maximes et sentences - Ier s. ap. J.-C.
Mieux vaut se repentir tard que jamais.
Adrien de Montluc ; La comédie de proverbes (1616)
Pour n'avoir pas à se repentir, le sage interroge l'avenir.
Épicharme ; Les fragments - VIe s. av. J.-C.
Il n'est jamais trop tard pour rentrer dans le chemin qui conduit aux bonnes mœurs : se repentir d'une faute, c'est recouvrer son innocence.
Sénèque ; Œdipe - env. 60 ap. J.-C.
L'homme qui se repent doit agir, et non discourir.
Cécile Fée ; Les maximes et pensées (1832)
L'homme qui se repent sincèrement d'une faute n'est déjà plus l'homme qui l'a commise.
Cécile Fée ; Les maximes et pensées (1832)
Mieux vaut faire et se repentir, que se repentir et ne rien faire.
Bernard Fontenelle ; Les pensées et réflexions (1757)