Les proverbes et adages français du XIVe siècle

Notre proverbe favori :

Le proverbe français préféré
Il n'est si fort lien que de femme.
Les proverbes rurauz et vulgauz - XIVe siècle.

Ce dictionnaire contient 52 proverbes du XIVe siècle :

De bêtise faite en jeunesse, on se repent en vieillesse.
Proverbe français ; Le livre des proverbes communs du XIVe siècle.
De sottise faite à plaisir, on se repent à loisir.
Proverbe français ; Le livre des proverbes communs du XIVe siècle.
À quelque chose malheur est bon.
Proverbe français ; Le livre des proverbes communs du XIVe siècle.
Beaux mensonges aident.
Proverbe français ; Les proverbes rurauz et vulgauz - XIVe siècle.
À fleur de femme, fleur de vin.
Proverbe français ; Bonum spatium, manuscrit du XIVe s.
De maigre poil, âpre morsure.
Proverbe français ; Les proverbes de France - XIVe siècle.
Loyauté dort.
Proverbe français ; Bonum spatium, manuscrit du XIVe s.
Une mauvaise louange vaut un grand blâme.
Proverbe français ; Bonum spatium, manuscrit du XIVe s.
Louer est sorcier.
Proverbe français ; Bonum spatium, manuscrit du XIVe s.
Juge hâtif est périlleux.
Proverbe français ; Bonum spatium, manuscrit du XIVe s.
Qui est mauvais, il croit que chacun lui ressemble.
Proverbe français ; Le manuscrit du XIVe s.
Chaque prêtre loue ses reliques.
Proverbe français ; Proverbia et versus proverborium, manuscrit du XIVe s.
Tarde que tarde, en avril auras Pâques.
Proverbe français ; Bonum spatium, manuscrit du XIVe s.
Selon le bras, la saignée.
Proverbe français ; Bonum spatium, manuscrit du XIVe s.
Où il n'y a rien, le roi perd ses droits.
Proverbe français ; Bonum spatium, manuscrit du XIVe s.
Si ton voisin se va noyer, tu ne dois point pour tant aller.
Proverbe français ; Bonum spatium, manuscrit du XIVe s.
Assauts d'amour sont faux et décevables.
Proverbe français ; Le manuscrit du XIVe s.
Il n'est si fort lien que de femme.
Proverbe français ; Les proverbes rurauz et vulgauz - XIVe siècle.
Vieille haine fait moult mal.
Proverbe français ; Bonum spatium, manuscrit du XIVe s.
On ne voit pas l'homme puissant au faible porter loyauté.
Proverbe français ; Ysopets du XIVe s.
Le fou se reconnaît sans clochette.
Proverbe français ; Le manuscrit du XIVe s.
Une fois est la première.
Proverbe français ; Bonum spatium, manuscrit du XIVe s.
Selon l'oiseau le nid, selon la femme le logis.
Proverbe français ; Les proverbes d'Amboise - XIVe s.
Larme de femme affole le sot.
Proverbe français ; Le manuscrit du XIVe s.
Cœur de femme est tôt mué.
Proverbe français ; Bonum spatium, manuscrit du XIVe s.
La femme sait un art avant le diable.
Proverbe français ; Bonum spatium, manuscrit du XIVe s.
Tôt sait le loup ce que mauvaise tête pense.
Proverbe français ; Incipiunt versus proverbiales, XIVe s.
La vengeance est un plat qui se mange froid.
Proverbe français ; Le livre des proverbes communs du XIVe siècle.
En beau semblant gît fausseté.
Proverbe français ; Le livre des proverbes communs du XIVe siècle.
À bâtir il ne faut plate bourse.
Proverbe français ; Le livre des proverbes communs du XIVe siècle.
Quand on est bien, il faut s'y tenir.
Proverbe français ; Le livre des proverbes communs du XIVe siècle.
Chagrin d'autrui semble querelle.
Proverbe français ; Bonum spatium, manuscrit du XIVe s.
Menaces ne sont pas lances.
Proverbe français ; Les proverbes de France, manuscrit du XIVe siècle.
Tel menace qui a grand-peur.
Proverbe français ; Les proverbes de France, manuscrit du XIVe siècle.
Il n'est pire ennemi que ses proches.
Proverbe français ; Bonum spatium, manuscrit du XIVe siècle.
La faim chasse le loup du bois.
Proverbe français ; Les proverbes rurauz et vulgauz - XIVe siècle.
L'homme qui veut vivre sans soupçon, il se doit bien garder de faire trahison.
Proverbe français ; Le livre des proverbes français - XIVe siècle.
Il n'est si méchant qui ne trouve sa méchante.
Proverbe français ; Bonum spatium, manuscrit du XIVe s.
Tel ne dit rien, qui n'en pense pas moins.
Proverbe français ; Le livre des proverbes français - XIVe siècle.
On fait plus en un jour qu'en un an.
Proverbe français ; Versus de diversis materiis.
L'on ne doit pas mettre la charrue devant les bœufs.
Proverbe français ; Bonum spatium, manuscrit.
Qui diables achète, diables doit vendre.
Proverbe français ; Les proverbes de France, manuscrit du XIVe siècle.
Bien d'église n'enrichit pas.
Proverbe français ; Les proverbes communs du XIVe siècle.
Siècle de luxure : siècle de faussetés, d'erreurs et de chimères.
Proverbe français ; Le livre des proverbes communs du XIVe siècle.
De bêtise faite à plaisir, on se repent à loisir.
Proverbe français ; Le livre des proverbes communs du XIVe siècle.
C'est une belle baronnie que la santé.
Proverbe français ; Le livre des proverbes communs du XIVe siècle.
N'est pas bien échappé, qui traîne son lien.
Proverbe français ; Les proverbes communs du XIVe siècle.
Tout comme tu as deniers, ou que tu doives, fais payer.
Proverbe français ; Le livre des proverbes communs du XIVe siècle.
Injure faite aux femmes se punit au double.
Proverbe français ; Le livre des proverbes communs du XIVe siècle.
Loin de ses biens, près de sa ruine.
Proverbe français ; Le livre des proverbes communs du XIVe siècle.
Qui partout sème, en aucun lieu ne récolte.
Proverbe français ; Les proverbes de France - XIVe siècle.
Homme aime quand il veut, et femme quand elle peut.
Proverbe français ; Bonum spatium, manuscrit.

Les proverbes français classés par siècles :

Autres dictionnaires à découvrir :