Les proverbes et adages de la Syrie (2)

Le dictionnaire des proverbes syriens :

Si les dépôts confiés de biens et d'argent se perdent, fais de ta poche ton magasin.
Proverbe syrien ; Les proverbes et dictons de la province de Syrie (1883)
Celui qui n'est pas élevé à la table de son père ne se rassasie pas.
Proverbe syrien ; Les proverbes et dictons de la province de Syrie (1883)
Tu es comme la gargoulette d'huile, quiconque te prend se poisse.
Proverbe syrien ; Les proverbes et dictons de la province de Syrie (1883)
Qui reçoit les coups de bâton n'est pas comme celui qui les compte.
Proverbe syrien ; Les proverbes et dictons de la province de Syrie (1883)
Mange un pain et une figue et prends tes ébats par la ville.
Proverbe syrien ; Les proverbes et dictons de la province de Syrie (1883)
Tu es comme la passoire, tu descends par n'importe où.
Proverbe syrien ; Les proverbes et dictons de la province de Syrie (1883)
Un voleur, habile à mener sa langue, s'esquive lorsqu'il est pris.
Proverbe syrien ; Les proverbes et dictons de la province de Syrie (1883)
Donne le pain pour le pain, et que ton voisin ne passe pas la nuit ayant faim.
Proverbe syrien ; Les proverbes et dictons de la province de Syrie (1883)
Prête-moi un pain, demain je t'en donnerai un autre à sa place.
Proverbe syrien ; Les proverbes et dictons de la province de Syrie (1883)
Reste auprès des tiens, et tu ne périras point.
Proverbe syrien ; Les proverbes et dictons de la province de Syrie (1883)
On ne peut pas porter deux melons d'eau dans la même main.
Proverbe syrien ; Les proverbes et dictons de la province de Syrie (1883)
Tous les métiers cessent, hormis celui des cordonniers.
Proverbe syrien ; Les proverbes et dictons de la province de Syrie (1883)
Le radin mange, boit, et s'enivre avec ses amis sans payer le moindre écot.
Proverbe syrien ; Les proverbes et dictons de la province de Syrie (1883)
La poutre dans ton œil, tu ne la vois pas, mais tu vois la paille qui est dans l'œil d'autrui.
Proverbe syrien ; Les proverbes et dictons de la province de Syrie (1883)
Celui qui a l'amour du bien est comme celui qui le fait.
Proverbe syrien ; Les proverbes et dictons de la province de Syrie (1883)
Si je t'ai guidé vers quelque chose de bon, c'est comme si je l'avais fait.
Proverbe syrien ; Les proverbes et dictons de la province de Syrie (1883)
Le chat s'est absenté : jouez donc, ô rats !
Proverbe syrien ; Les proverbes et dictons de la province de Syrie (1883)
Quand les hommes sont absents, les femmes ont le champ libre.
Proverbe syrien ; Les proverbes et dictons de la province de Syrie (1883)
L'homme endetté n'a pas d'argent en caisse.
Proverbe syrien ; Les proverbes et dictons de la province de Syrie (1883)
L'homme endetté, qu'il travaille ou pas, doit honorer ses dettes.
Proverbe syrien ; Les proverbes et dictons de la province de Syrie (1883)
L'homme est un oiseau sans ailes, un jour ici, demain là-bas.
Proverbe syrien ; Les proverbes et dictons de la province de Syrie (1883)
Montre tes dents, et tout le monde te craindra.
Proverbe syrien ; Les proverbes et dictons de la province de Syrie (1883)
L'homme querelleur s'en prend même à son ombre.
Proverbe syrien ; Les proverbes et dictons de la province de Syrie (1883)
Un homme querelleur est comme le froid, la cause de toute maladie.
Proverbe syrien ; Les proverbes et dictons de la province de Syrie (1883)
Tout est savon pour les Bédouins.
Proverbe syrien ; Les proverbes et dictons de la province de Syrie (1883)
Ne trahis pas celui qui a confiance en toi, quand même tu serais traitre.
Proverbe syrien ; Les proverbes et dictons de la province de Syrie (1883)
L'un la demanda en mariage, l'autre l'épousa.
Proverbe syrien ; Les proverbes et dictons de la province de Syrie (1883)
Habille-toi selon ton rang jusqu'à ce que tu descendes dans ton tombeau.
Proverbe syrien ; Les proverbes et dictons de la province de Syrie (1883)
La femme vertueuse est assise parmi cent mille personnes.
Proverbe syrien ; Les proverbes et dictons de la province de Syrie (1883)
Une figure gaie vaut mieux que des joyaux plein la main.
Proverbe syrien ; Les proverbes et dictons de la province de Syrie (1883)
La gaieté du visage vaut mieux que la générosité de la main.
Proverbe syrien ; Les proverbes et dictons de la province de Syrie (1883)
Une bonne maison vaut mieux que dix mauvaises.
Proverbe syrien ; Les proverbes et dictons de la province de Syrie (1883)
Une maison est habitable, tandis que dix ne le sont pas.
Proverbe syrien ; Les proverbes et dictons de la province de Syrie (1883)
Femme sans pudeur est comme manger sans sel.
Proverbe syrien ; Les proverbes et dictons de la province de Syrie (1883)
Ventre plein, plaisir complet.
Proverbe syrien ; Les proverbes et dictons de la province de Syrie (1883)
Dieu envoie les pois chiches grillés à qui n'a pas de dents.
Proverbe syrien ; Les proverbes et dictons de la province de Syrie (1883)
Tourne le chemin, même par un détour, et prends la fille, même sur le retour.
Proverbe syrien ; Les proverbes et dictons de la province de Syrie (1883)
Un homme aisé invite son ami pauvre à manger chez lui et partage son pain.
Proverbe syrien ; Les proverbes et dictons de la province de Syrie (1883)
Qui rompt le pain chez les autres, les autres le rompront aussi chez lui.
Proverbe syrien ; Les proverbes et dictons de la province de Syrie (1883)
La mort de tout homme qui a l'âme basse vaut mieux que sa vie.
Proverbe syrien ; Les proverbes et dictons de la province de Syrie (1883)
Les paroles d'un hâbleur ne constituent qu'une déception pour celui qui les écoute.
Proverbe syrien ; Les proverbes et dictons de la province de Syrie (1883)
Qui se donne du mal pour se procurer de quoi vivre est un homme.
Proverbe syrien ; Les proverbes et dictons de la province de Syrie (1883)
Tout homme habile qui veille à ses intérêts ne souffrira jamais de préjudices dans ce qu'il possède.
Proverbe syrien ; Les proverbes et dictons de la province de Syrie (1883)
Le droit donne des coups de corne.
Proverbe syrien ; Les proverbes et dictons de la province de Syrie (1883)
La meilleure des barbes est celle qui peut tenir dans la main serrée.
Proverbe syrien ; Les proverbes et dictons de la province de Syrie (1883)
Quelque puissant que soit l'homme en prison, l'enfant est plus fort que lui.
Proverbe syrien ; Les proverbes et dictons de la province de Syrie (1883)
Grandis et gagne ta vie, puis épouse celle que tu aimes.
Proverbe syrien ; Les proverbes et dictons de la province de Syrie (1883)
Mon cousin maternel est pacha , mon cousin paternel est émir, et ma mère est d'une grande famille.
Proverbe syrien ; Les proverbes et dictons de la province de Syrie (1883)
Toute lionne qui ne court pas comme un cheval meurt de faim.
Proverbe syrien ; Les proverbes et dictons de la province de Syrie (1883)
Quand le vieux lion se meurt, les chiens les plus lâches lui arrachent les poils de sa moustache.
Proverbe syrien ; Les proverbes et dictons de la province de Syrie (1883)
La fortune ne vient pas à un cagnard qui reste à la maison les bras croisés.
Proverbe syrien ; Les proverbes et dictons de la province de Syrie (1883)
Là où il n'y a personne se cache le diable.
Proverbe syrien ; Les proverbes et dictons de la province de Syrie (1883)
Qui a de la patience en plantant le mûrier portera un jour le satin moiré.
Proverbe syrien ; Les proverbes et dictons de la province de Syrie (1883)
Le paradis sans les gens ne vaut pas la peine qu'on y mette les pieds.
Proverbe syrien ; Les proverbes et dictons de la province de Syrie (1883)
Qui change ses voies perd son bonheur.
Proverbe syrien ; Les proverbes et dictons de la province de Syrie (1883)
Fuyez les baisers de l'hypocrite, ses lèvres sont empoisonnées.
Proverbe syrien ; Les proverbes et dictons de la province de Syrie (1883)

Autres proverbes de pays limitrophes à la Syrie :