Recueil de poésie et de citations ainsi que des proverbes.

Pierre-Claude-Victor Boiste (2)

Les citations célèbres de Pierre-Claude-Victor Boiste :

La vie est un joli songe pour les gens heureux, et un mauvais rêve pour les malheureux.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

Qui offense ne pardonne jamais.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

La jalousie a des yeux de lynx.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

L'esprit sans jugement est un bien mauvais meuble.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

L'étendue de l'esprit donne quelquefois la maladie de l'incertitude.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

Le suprême bon ton est donné par l'industrie à la fatuité qu'elle exploite.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

La raison est le flambeau de l'intelligence.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

Quelque opinion qu'aient les hommes, ils veulent y soumettre tout le monde.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

Chaque auteur s'imagine qu'à l'apparition de son livre il verra le ciel entr'ouvert. Combien d'admirateurs ! Que d'éloges ! Et que de mécomptes !

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

On ne peut rien fonder sur des cadavres, ils s'affaissent et l'édifice s'écroule.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

La raison pour ceux qui cherchent un prétexte de tumulte n'est qu'une plume dans la balance.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

Qui ne sait l'histoire que par les imprimés du temps n'en connait que le squelette.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

La religion est l'aromate qui empêche la science de se corrompre.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

Un indiscret est une lettre décachetée que tout le monde peut lire.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

Ne confondez pas des affamés avec des séditieux, la faim ne conspire pas.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

La faim donne au pauvre le droit sacré d'importuner le riche.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

Toutes les femmes ne savent pas combien la douceur leur donnerait d'empire.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

La candeur est le plus bel ornement des femmes.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

Le gourmand qui a toujours le nez sur son assiette ne voit rien au-delà.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

La réputation est une fleur qui ne rapporte pas toujours du fruit.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

Bienfaiteurs des humains, qui vous plaignez de leur ingratitude, vous oubliez le sort de Jésus-Christ.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

La fortune est un enfant peu difficile en jouets, elle ballote aussi bien un pauvre hère qu'un potentat.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

On peut se glorifier d'avoir pris un bon billet à la loterie avec autant de raison que de sa naissance.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

L'impartialité consiste à avoir même poids et même mesure pour chacun.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

Souffrir ! Terrible expression des destinées de l'homme et comment tous ne s'entendent-ils pas pour en affaiblir le sens ?

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

Le souris est une marque de bienveillance, d'applaudissement et de satisfaction intérieure.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

Comme les martyrs, les auteurs sont livrés aux bêtes.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

Le meilleur livre est celui qui renferme le plus de vérités.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

Le cimetière est pour nous le champ de l'égalité.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

Qu'un aigle crie ou qu'un lion rugisse, il suffit de les entendre pour juger de leur force.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

La calomnie creuse sous nos pas comme la taupe, et nous fait trébucher.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

Il n'y a rien de plus choquant ni de plus incivil que l'indiscrétion des gens.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

En France le droit de chasse estime plus la vie d'un lièvre que la liberté d'un homme.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

Les serments ne font rien qu'avilir en effet celui qui les demande, et celui qui les fait.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

La plus douloureuse lassitude est celle des plaisirs.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

Les personnes aimantes ont plus de jouissances que les autres.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

Des niaiseries bien imprimées et bien reliées n'en paraissent que plus plates.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

La méthode est aux ouvrages d'esprit ce que la régularité des traits est à la beauté.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

Le respect, l'estime, l'attachement s'acquièrent et ne se commandent pas.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

L'honneur est comme la neige dont la blancheur est ternie par les pas qui la foulent.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

La liste des auteurs populaires :

Le dictionnaire des meilleurs auteurs français et étrangers »
Top