Les citations de la Chine

Les 78 citations de la Chine :

L'homme consume sa vie dans de vains projets : il espère, il travaille, il anticipe pour les jours suivants, il gaspille son énergie dans des riens, jusqu'à ce qu'il ne reste plus de lendemain pour lui.
Citation chinoise ; Sentences et morales chinoises (1782)

La montagne engendre un volcan, et ce volcan la déchire ; l'arbre produit le ver dans son sein, et ce ver ronge ses entrailles : l'homme enfante mille projets, et ses projets le dévorent.
Citation chinoise ; Sentences et morales chinoises (1782)

Le Ciel donne la faculté d'apprendre ; l'étude et l'application donnent la science.
Citation chinoise ; Sentences et pensées chinoises (1782)

Être aimable et respectueux envers ses voisins, c'est vivre auprès d'eux en bonne intelligence.
Citation chinoise ; Sentences et morales chinoises (1782)

Réprimer avec une douce sévérité les fautes de sa famille, c'est le moyen sûr d'y maintenir la paix.
Citation chinoise ; Sentences et morales chinoises (1782)

Toute la vie se passe dans la crainte : on craint l'autorité d'un père et d'une mère, on craint pour ses enfants, on craint les lois, les intempéries des saisons, et les revers de la fortune. Puis un jour arrive où l'on cesse de craindre, on meurt ; on meurt sans avoir vécu, sans avoir su surmonter nos craintes.
Citation chinoise ; Sentences et morales chinoises (1782)

La plupart des plaisirs ne sont que des amusements frivoles : ils ont surtout un grand inconvénient, c'est qu'on ne peut les goûter seul. Le jeu le plus simple exige au moins deux personnes, mais l'étude procure des plaisirs, utiles dans la plus profonde solitude.
Citation chinoise ; Sentences et pensées chinoises (1782)

Si la conduite de vos enfants et de vos frères cadets n'est pas celle qu'elle devrait être, c'est assurément votre faute ; c'est que vous ne les avez pas instruits comme il était de votre devoir de le faire : ainsi, ne cherchez pas d'autre source de leur mauvaise conduite et de leurs désordres.
Citation chinoise ; Sentences et pensées chinoises (1782)

Tel le chien servile, le serviteur obéissant baisse la tête et prête l'oreille.
Citation chinoise ; Sentences et morales chinoises (1782)

Il faut souvent se battre contre les aléas de la vie, et ne jamais baisser les bras.
Citation chinoise ; Sentences et pensées chinoises (1782)

Chien qui relève la queue méprise son ennemi ; tigre qui la baisse va le dévorer.
Citation chinoise ; Sentences et pensées chinoises (1782)

Craignez que celui dont vous faites l'éloge aujourd'hui ne vous poignarde demain : c'est dans l'automne que le paysan juge de l'année, c'est dans l’arrière saison de la vie que l'on juge un homme.
Citation chinoise ; Sentences et morales chinoises (1782)

Apprends dans la souffrance de ton ennemi, si tu as un bon cœur, le pardon.
Citation chinoise ; Pensées et morales chinoises (1782)

L'amitié est comme la santé, sa valeur est rarement reconnue avant qu'elle ne soit perdue.
Citation chinoise ; Sentences et proverbes chinois (1812)

Si avec ton ami tu as eu quelques déboires, n'attend pas que cela s'envenime : fais le premier pas.
Citation chinoise ; Sentences et morales chinoises (1782)

Fier de ta réussite, gonflé de ta science, pédant que tu es devenu, tu regardes les autres avec mépris. Tu ressembles à ce petit enfant qui, fièrement assis sur un monceau de neige, s'applaudit de son élévation : le soleil darde ses rayons, la neige se dissout, et le petit orgueilleux tombe dans la fange.
Citation chinoise ; Sentences et morales chinoises (1782)

Savoir égayer la conversation par des plaisanteries innocentes, c'est un talent qui vaut son prix. Mais on passe trop souvent de l'enjouement à la plaisanterie, de la plaisanterie à la raillerie, de la raillerie à la satire, et ces jeux d'esprit bien souvent finissent par des haines irréconciliables.
Citation chinoise ; Sentences et morales chinoises (1782)

Quand un mot est une fois lancé, un char attelé de quatre chevaux ne saurait le rattraper.
Citation chinoise ; Sentences et morales chinoises (1782)

Si tu n'as pas exercé de charges publiques, tu ne sais pas qu'il est difficile de gouverner les peuples ; si tu n'as pas eu d'enfants, tu ne connais pas les soins et les sollicitudes d'un père. Ne parle jamais des devoirs que tu n'as pas eu l'occasion de remplir : parle seulement en connaissance de cause.
Citation chinoise ; Sentences et morales chinoises (1782)

Le railleur s'attire toujours de mauvaises affaires, et le beau parleur ne manque jamais d'ennemis.
Citation chinoise ; Sentences et morales chinoises (1782)

Ne point parler des défauts d'autrui, et publier seulement leurs vertus, c'est le caractère de l'homme honnête. Retiens ceci, ne juge jamais tes proches et tes amis, c'est le moyen de te faire aimer.
Citation chinoise ; Sentences et morales chinoises (1782)

Avant de vous engager dans un procès, songez à tout ce que la partie adverse ne manquera pas de dire contre vous ; réfléchissez bien, combien cela va vous coûter, êtes-vous certain de gagner ? Bien souvent, cela n'en vaut pas la peine, jetez tous vos papiers au feu, et passez à autre chose.
Citation chinoise ; Sentences et morales chinoises (1782)

Si vous rougissez de ce que vous avez fait, de ce que vous avez pensé dans l'ivresse du vin, c'est un pas vers la sagesse. Mais n'oubliez jamais que, l'ivresse des passions n'est pas moins dangereuse.
Citation chinoise ; Sentences et morales chinoises (1782)

Les liens qui unissent le père à ses enfants, le frère à ses frères, la sœur à ses sœurs, les amis à leurs amis, les citoyens à leurs concitoyens, ont été précédés des nœuds qui attachent l'époux à l'épouse. Rien n'est plus sacré que cette union, et du bon ordre qui y règne résulte celui de toute la société.
Citation chinoise ; Sentences et morales chinoises (1782)

Instruisez l'enfance, dès que son esprit devient capable d'instruction : mais ménagez sa faiblesse, et sachez vous accommoder à sa raison naissante. Laissez à cette jeune fleur le temps de pousser et de s'épanouir, et ne la flétrissez pas pour toujours, en l'échauffant imprudemment dans votre sein.
Citation chinoise ; Sentences et morales chinoises (1782)

Le devoir d'un père est de corriger les défauts de ses enfants : le penchant de la mère est de les excuser. Le père doit les corriger, mais sans trop de rigueur : la mère doit compatir à leur faiblesse, mais sans trop de complaisance.
Citation chinoise ; Sentences et morales chinoises (1782)

Pour l'ivoire on n'hésite pas à chasser et à tuer l'éléphant ; on ouvre l'huître, on lui donne la mort, pour en tirer des perles ; le langage du perroquet lui fait perdre sa liberté, on l'enferme dans une cage : ainsi est l'homme, il doit bien souvent sa perte à tous les avantages dont il s'enorgueillit.
Citation chinoise ; Sentences et morales chinoises (1782)

Tu n'as qu'un âne pour monture, et un homme avance devant toi monté sur un bon cheval : tu te plains, tu t'affliges, tu l'envies ? Homme, tourne la tête, regarde cette foule qui te suit à pied, courbée sous des fardeaux : Console-toi, et dis-toi, qu'en ce monde il y a plus malheureux que toi.
Citation chinoise ; Sentences et morales chinoises (1782)

Un enfant qui manque d'instruction se livrera à tous ses penchants : si naturellement il est porté au bien, il peut arriver qu'il devienne honnête homme ; mais si ses inclinations le portent au mal, il sera nécessairement un mauvais sujet. C'est à vous, Pères ; c'est à vous, Aînés de famille, à instruire vos enfants, à veiller sur l'éducation de vos cadets. Vous pouvez par vos sages instructions et par vos bons exemples, empêcher qu'ils ne suivent le torrent des vices qui les entraîne : vous pouvez les corriger de leurs défauts, et les faire rentrer dans la bonne voie lorsqu'ils s'en écartent.
Citation chinoise ; Sentences et pensées chinoises (1782)

Tout homme est naturellement porté à aimer ses semblables ; à avoir du respect et de la condescendance pour ceux qui sont au-dessus de lui, ou par l'âge ou par les emplois. II faut cultiver cette heureuse inclination ; il faut en profiter pour enseigner aux enfants la manière dont ils doivent aimer et respecter leurs parents, celle dont ils doivent se conduire à l'égard des Magistrats ; pour leur inspirer l'obéissance aux lois et à ceux qui sont préposés pour les faire respecter ; pour leur apprendre quels font les devoirs réciproques du mari et de la femme, et des frères entre eux ; pour leur expliquer en quoi consiste la véritable amitié ; pour leur inspirer une fidélité à toute épreuve ; pour leur faire connaître toute l'étendue des obligations qu'ils ont contractées, ce qu'ils doivent faire pour remplir celles de bons citoyens, suivant leur âge, leurs forces et leur capacité, et pour leur faire éviter jusqu'aux plus petites fautes.
Citation chinoise ; Sentences et pensées chinoises (1782)

Qui fait souvent des actions qui ne font pas bonnes, s'y accoutume ; et l'habitude qu'il en contracte, lui rend le mal comme naturel. Le jeu, le vin, la débauche, la fréquentation des méchants, sont les sources ordinaires de la dépravation du cœur, et quand une fois le cœur est dépravé, on ne connaît plus de frein ; la crainte des châtiments imposés par les lois, en est un bien faible pour les arrêter.
Citation chinoise ; Sentences et pensées chinoises (1782)

Les disputes et les querelles ont leur principe dans l'impatiente et dans l'orgueil. On ne saurait rien souffrir ; on s'emporte pour la moindre chose ; la moindre chose blesse les cœurs naturellement inquiets et turbulents. Pour réprimer les saillies d'une colère naissante, il faut savoir prendre sur soi. Un homme qui ne sait point se modérer, qui n'est pas maître de soi, ne saurait manquer d'être dans l'inquiétude. Celui au contraire qui se modère dans les occasions, acquiert une humeur douce, et jouit d'une tranquillité inaltérable, il pardonne aisément les affronts même les plus outrageants ; ce que ne saurait faire un homme qui a le trouble dans le cœur, et l'inquiétude dans l'esprit.
Citation chinoise ; Sentences et pensées chinoises (1782)

Si vous êtes du nombre des forts, n'insultez point ceux qui font faibles.
Citation chinoise ; Sentences et pensées chinoises (1782)

Excusez la faiblesse de ceux qui sont dans l'affliction, pardonnez sans peine leurs insultes.
Citation chinoise ; Sentences et pensées chinoises (1782)

Dans les repas ordinaires, dans des jours de cérémonie, dans des invitations, et dans d'autres occasions semblables, on ne saurait se dispenser de boire du vin, j'en conviens ; mais il y a des usages que l'honnêteté prescrit, et au-delà desquels il ne faut jamais aller : l'excès dans le boire renverse le naturel, il gâte les cœurs les plus droits et les mieux faits.
Citation chinoise ; Sentences et pensées chinoises (1782)

Un seul affront supporté patiemment suffit pour établir votre réputation.
Citation chinoise ; Sentences et pensées chinoises (1782)

Dis-moi, et j'oublierai ; montre-moi, et je me souviendrai ; implique-moi, et je comprendrai.
Citation chinoise ; Proverbes et sentences chinoises (1822)

Un homme chez qui la passion du jeu commence à s'insinuer, d'abord, joueur timide, ne donne au jeu que peu de temps ; mais bientôt devenu plus hardi, il néglige ses devoirs, il abandonne sa profession, il ne cultive plus l'art ou le métier dont il tirait sa subsistance et celle de sa famille, il n'a plus d'autre occupation ni d'autres pensées que le jeu. Hélas ! il vend ses meubles, ses maisons et tout ce qu'il possède, jusqu'à ce qu'enfin réduit à une misère affreuse, sans ressource, sans honneur, sans réputation, il n'est plus qu'un objet méprisable aux yeux des hommes, et un vil rebut de la nature humaine, qui se trouve comme déshonorée de l'avoir produit.
Citation chinoise ; Sentences et pensées chinoises (1782)

L'amour de la vie est naturel à l'homme : le soin de la conserver est naturellement le premier de ses soins : cependant, il y a des gens assez insensés pour ne pas craindre de la perdre, en se livrant aux excès d'une colère aveugle, qui leur fait oublier ce qu'ils sont et ce qu'ils se doivent à eux-mêmes. Leur colère, ou, pour mieux dire, leur fureur, vient quelquefois d'une haine invétérée qu'ils n'ont pas eu soin d'étouffer comme il faut, et qui se réveille à la première occasion : quelquefois aussi elle leur vient pour avoir reçu quelque insulte réelle ou imaginaire, dont ils croient devoir se venger sur le champ, à quelque prix que ce soit.
Citation chinoise ; Sentences et pensées chinoises (1782)

L'homme, dans quelque état que le Ciel l'ait fait naître, il a des devoirs et des obligations à remplir. Il doit être reconnaissant envers ses parents et ses ancêtres ; il doit à ses enfants et à son épouse le bon exemple et une conduite irréprochable. Ces deux devoirs ne sont pas d'une petite conséquence, ils sont indispensables, et méritent qu'on y porte toute son attention.
Citation chinoise ; Sentences et pensées chinoises (1782)

Pensez avant que d'agir, et ne commencez rien sans avoir bien consulté les circonstances.
Citation chinoise ; Pensées et morales chinoises (1782)

On s'éclaire en instruisant les autres, et celui qui s'applique à donner aux autres des préceptes fait lui-même des progrès dont il ne s'aperçoit pas d'abord.
Citation chinoise ; Pensées et morales chinoises (1782)

Pères, Aînés de famille, si vous avez des fils, si vous avez des frères qui se sont égarés dans le mauvais chemin, pouvez-vous être tranquilles ? La vie peut-elle avoir des douceurs pour vous ? Tristes victimes de leurs crimes, vous verrez tomber sur vous, comme sur eux, tout le poids de la sévérité des lois, sans avoir eu part à leur crime, vous partagerez leur ignominie, et la honte vous suivra partout. Au contraire,si vous instruisez bien vos enfants et vos frères, si vous veillez sur leur conduite, si vous mettez tous vos soins à leur donner une bonne éducation, votre front sera rayonnant de gloire, la porte même de votre maison brillera d'un éclat qui éblouira les passants.
Citation chinoise ; Sentences et pensées chinoises (1782)

N'ayez ni aversion ni mépris pour les esprits bornés : n'exigez pas qu'un homme soit parfait en tout.
Citation chinoise ; Sentences et pensées chinoises (1782)

Veillez à ce que vos enfants ne fréquentent que des gens qui parlent bien. À leur contact, il est impossible qu'ils contractent un mauvais langage. De même, s'ils n'entendent que des paroles honnêtes, s'ils ne voient que des actions vertueuses, ils ne pourront se plonger dans le vice. Et même s'ils le voulaient, ils n'en trouveraient pas le chemin.
Citation chinoise ; Sentences et pensées chinoises (1782)

Aimes-tu les autres sans en obtenir un retour ? Cherchent-ils à te fuir, quoique tu les abordent avec prudence ? Manquent-ils pour toi d'égards, quand tu les traites avec honnêteté ? Examine-toi bien, et cherche en toi quel défaut secret nuit à tes vertus.
Citation chinoise ; Sentences et morales chinoises (1782)

L'homme n'est distingué des autres animaux que par l'intelligence. Quelques uns la cultivent, le plus grand nombre des hommes la néglige : ils semblent vouloir renoncer à ce qui les sépare de la brute.
Citation chinoise ; Sentences et morales chinoises (1782)

Le plus sûr moyen pour conserver un cœur pur, c'est de prescrire des bornes à ses désirs.
Citation chinoise ; Sentences et morales chinoises (1782)

Faire du bien au pauvre et à celui qui ne peut payer de retour, c'est amasser un trésor de vertu, qui n'en est pas moins riche pour être caché : c'est quelquefois préparer un riche héritage à ses enfants.
Citation chinoise ; Sentences et morales chinoises (1782)

On bâtit des palais spacieux et luxueux pour loger un seul homme : ne vaudrait-il pas mieux construire d'humbles édifices, pour loger tant de malheureux qui n'ont pas où reposer leur tête ?
Citation chinoise ; Sentences et morales chinoises (1782)

Accorder un bienfait, et en exiger le retour, c'est rétracter le bien qu'on a fait et en perdre le mérite.
Citation chinoise ; Sentences et morales chinoises (1782)

La vie de l'homme est un voyage : il en faut franchir le chemin, quel qu'il soit. II est bien rare de le trouver égal, mais, si d'abord il est dangereux et périlleux, étroit et difficile, avec de la prudence, une volonté ferme et de la persévérance, on peut espérer qu'il deviendra plus sûr et plus agréable.
Citation chinoise ; Sentences et morales chinoises (1782)

Un coup de langue est souvent plus dangereux qu'un coup de poignard.
Citation chinoise ; Sentences et morales chinoises (1782)

Un bon exemple est plus éloquent un bon discours.
Citation chinoise ; Sentences et morales chinoises (1782)

Si vous vivez dans l'abondance, n'ayez aucun mépris pour les plus démunis.
Citation chinoise ; Sentences et pensées chinoises (1782)

Celui qu'on aime n'a point de vices, mais si l'on vient à le haïr, il n'aura plus de vertus.
Citation chinoise ; Sentences et morales chinoises (1782)

Si vous doutez de la justice d'une action, il faut vous en abstenir.
Citation chinoise ; Sentences et pensées chinoises (1782)

Ne recherchez pas trop sévèrement les fautes de l'homme qui se distingue par de grands talents ou par de grandes vertus : un diamant a-t-il quelques défauts ? il est encore bien plus précieux qu'une pierre commune qui n'en a aucun.
Citation chinoise ; Sentences et morales chinoises (1782)

Vois cet agneau qu'on mène à la boucherie : à chaque pas, il s'approche de sa fin. Garde en mémoire ceci, toi mortel, ton sort est le même : chaque pas que tu fais est un pas de plus vers la mort.
Citation chinoise ; Sentences et morales chinoises (1782)

Qu'on entende dire du mal d'une personne, bien souvent on le croit ; du bien, parfois on en doute. Quand on s'accoutume à parler des défauts des autres, on ne fait plus attention à leurs vertus.
Citation chinoise ; Sentences et morales chinoises (1782)

Si, dans la pauvreté, on n'envie point la position des plus riches, on ne sera pas, dans la fortune, enorgueilli de sa propre grandeur. Si, dans la fortune, on ne détourne jamais ses regards du plus malheureux, on ne sera jamais abattu face à l'adversité.
Citation chinoise ; Sentences et morales chinoises (1782)

Se vaincre soi-même, c'est le moyen de n'être pas vaincu par les autres ; se maîtriser soi-même, c'est le moyen de n'avoir pas d'autres maîtres.
Citation chinoise ; Sentences et morales chinoises (1782)

Tu regardes d'un œil d'envie les richesses d'autrui, mais ces vains désirs ne t'enrichiront pas : ne vaudrait-il pas mieux fermer ton cœur à cette folle cupidité ? Tu nourris la volonté de nuire à ton ennemi, mais cette volonté ne lui nuit pas : ne vaudrait-il pas mieux lui pardonner de bonne foi ?
Citation chinoise ; Sentences et morales chinoises (1782)

Celui-ci jouit de la véritable richesse, qui sait mesurer sa dépense à ses revenus.
Citation chinoise ; Sentences et morales chinoises (1782)

Dans le voyage de la vie, ne cherche point à prendre les chemins détournés. Ceux-ci te conduiront peut-être dans un précipice : Suis la grande route beaucoup plus sûre, le terme est au bout.
Citation chinoise ; Sentences et morales chinoises (1782)

Le secret est l'âme des grandes entreprises, soyez discret : un ancien chinois écrivait sur la cendre la minute de ses projets futurs, il soufflait, et il n'en restait plus aucune trace, sauf en son esprit.
Citation chinoise ; Sentences et morales chinoises (1782)

Il faut avoir beaucoup de vertus pour savoir vivre avec les gens qui en ont peu.
Citation chinoise ; Sentences et morales chinoises (1782)

N'exige point des personnes avancées en âges des complaisances qui puissent les fatiguer, ni des personnes infortunées des services qui exigent quelque dépense.
Citation chinoise ; Sentences et morales chinoises (1782)

Bien souvent un pied de terre à trois sous coûte dix sous en frais de procédure.
Citation chinoise ; Sentences et morales chinoises (1782)

Un léger secours donné à propos vaut mieux que cent bienfaits mal distribués.
Citation chinoise ; Sentences et morales chinoises (1782)

Une longue prospérité enfante souvent la négligence et l'orgueil.
Citation chinoise ; Sentences et morales chinoises (1782)

Mieux vaut modérer son orgueil que de perdre un véritable ami.
Citation chinoise ; Sentences et morales chinoises (1782)

L'eau trop claire est sans poissons ; l'homme trop méfiant est sans ami.
Citation chinoise ; Sentences et pensées chinoises (1782)

Soyez modestes, ne tirez aucune vanité des talents que vous pourriez avoir.
Citation chinoise ; Sentences et pensées chinoises (1782)

Consolez ceux qui sont dans l'affliction, ayez de l'indulgence pour les défauts des autres.
Citation chinoise ; Sentences et pensées chinoises (1782)

Que la modestie et l'humilité accompagnent toutes vos actions.
Citation chinoise ; Sentences et pensées chinoises (1782)

Qui que vous soyez, évitez le jeu ; ne cherchez point à acquérir des richesses par d'autre voie que par celle de vos travaux et de vos épargnes : vous avez vos appointements fixes, ménagez-les ; ne faites point de dépenses inutiles ; vous avez des terres, cultivez-les avec soin et mettez à profit tout ce qu'elles vous rendront. Après avoir suffisamment pourvu à votre entretien et à celui de votre famille, mettez le superflu en réserve pour l'avenir, et pour les temps de calamité : soyez prévoyants.
Citation chinoise ; Sentences et pensées chinoises (1782)

L'arbre renversé par le vent avait plus de branches que de racines.
Citation chinoise ; Sentences et pensées chinoises (1782)

Autre rubrique sur la Chine :