Les citations penseur

Ce dictionnaire contient 38 pensées et citations penseur :

Le penseur peut mourir intestat, son héritage n'est jamais perdu.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
Les penseurs bâtissent avec du granit ; les parleurs avec du sable et des moellons. Les premiers fondent les sociétés, et les seconds les détruisent.
Auguste Guyard ; Quintessences (1847)
Tout fait penser un penseur, tout fait reculer un poltron.
Anne Barratin ; Chemin faisant (1894)
Un libre penseur écrivant la vie d'un saint : un poulailler qui a la prétention de loger un aigle.
Anne Barratin ; Chemin faisant (1894)
Frapper le centre d'un objet, dégager l'essentiel de l'accessoire, simplifier, puis suivre, poursuivre cette pensée, en faire jaillir toutes ses conséquences, c'est l'invention. Le faire rapidement , c'est le génie.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 6 février 1849.
Le penseur est au philosophe ce que le dilettante est à l'artiste. Il joue avec la pensée et lui fait produire une foule de jolies choses de détail, mais il s'inquiète des vérités plus que de la vérité, et l'essentiel de la pensée, sa conséquence, son unité, lui échappe.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 27 février 1851.
Le penseur est le littérateur grave, c'est pour cela qu'il est populaire. Le philosophe est un savant spécial (par la forme de sa science, non par le fond), c'est pour cela qu'il ne peut l'être.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 27 février 1851.
Les penseurs servent à éveiller les philosophes ou à les populariser. Ils ont donc une double utilité, outre leur agrément. Ils sont les éclaireurs de l'armée des lecteurs, les docteurs de la foule, les changeurs de la pensée qu'ils monétisent en pièces courantes.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 27 février 1851.
Le penseur qui n'agit pas et le gastronome qui rêve menus au lieu de se mettre à table, ont leurs raisons : l'un manque d'appétit, l'autre de volonté.
Louis Joseph Mabire ; Le dictionnaire de maximes (1830)
Les grandes pensées ne font que les grands penseurs ; en passant dans les actes, elles font les grands hommes.
Louis Joseph Mabire ; Le dictionnaire de maximes (1830)
Un grand penseur est comme le soleil : il éclaire et féconde le monde sans sortir de sa majestueuse immobilité.
Louis Joseph Mabire ; Le dictionnaire de maximes (1830)
Chacun sait apprécier l'expérience, surtout le penseur et le philosophe dans sa vieillesse : il sent, avec certitude et satisfaction, que nul ne peut lui ravir ce trésor.
Johann Wolfgang von Goethe ; Les maximes et réflexions (1749-1832)
Tout observateur doit être un penseur; observer en pensant et penser en observant.
Victor Cherbuliez ; Les pensées extraites de ses œuvres (1913)
Libre-penseur : Individu plus courageux que les autres puisque à l'hypothèse du paradis il substitue la certitude du néant.
Philippe Bouvard ; Bouvard de A à Z (2014)
Le penseur a son atelier. Le politicien a son usine. Ce qu'on demande à ce dernier, c'est d'avoir, de temps en temps, recours au penseur. Ce qu'on demande au penseur, c'est de ne pas aller dans les assemblées, où sa pensée brute, qui n'est pas simplifiée, ni parée, n'aurait aucun succès, et ne trouverait aucun amateur.
Tristan Bernard ; Le poil civil (1915)
Le penseur est comme la terre. L'un ne garde pas plus l'ombre des événements que l'autre ne garde l'ombre des nuées.
Victor Hugo ; Océan prose (1942)
Mon bien-être, et je l'ai retrouvé aujourd'hui, c'est de sentir vivre en moi l'univers, de voir dans tous les progrès de la science et des arts des progrès personnels, de sentir tous les talents, les hommes comme mes mandataires, mes organes, mes fonctions, de vivre de la vie universelle, et par conséquent de m'oublier moi-même. Je suis objectif et non subjectif, je suis plus contemplateur qu'ambitieux ; comprendre, c'est pour moi le but, et produire n'est qu'une voie pour mieux comprendre. Je suis plus conscience que volonté. Mon vrai nom, c'est penseur.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 9 septembre 1850.
Les grands penseurs se plaisent à châtier les grands despotes.
Victor Hugo ; Napoléon le petit (1852)
Tous les penseurs sont des ratés de l'action.
Emil Michel Cioran ; Le précis de décomposition (1949)
Quiconque fait le tour d'une idée la voit changer d'aspect jusqu'à la contradiction radicale, et c'est de quoi désespérer un vrai penseur.
Edmond Thiaudière ; La soif du juste (1895)
Rien ne fait souffrir le penseur humanitaire autant que de voir la désastreuse inintelligences des peuples !
Edmond Thiaudière ; La soif du juste (1895)
On ne parviendra jamais à faire d'un imbécile né un penseur.
Arthur Schopenhauer ; Les aphorismes sur la sagesse dans la vie (1886)
Les penseurs ne connaissent la solitude qu'à demi.
Anne Barratin ; Chemin faisant (1894)
On représente tous les hommes de génie regardant le ciel. Le penseur lui, est comme le chercheur d'or, il regarde la terre.
Adolphe d'Houdetot ; Dix épines pour une fleur (1853)
Le penseur est aux autres hommes ce que la locomotive est aux wagons : il conduit au lieu de suivre.
Jean-Napoléon Vernier ; Les fables, pensées et poésies (1865)
Le mot qui désigne le mieux l'oisiveté du penseur est le mot travail.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)
Les franc-penseurs sont généralement ceux qui ne pensent jamais.
Laurence Sterne ; Les maximes, pensées et lettres (1768)
Le penseur est au philosophe ce que le dilettante est à l'artiste. Il joue avec la pensée et lui fait produire une foule de jolies choses de détail, mais il s'inquiète des vérités plus que de la vérité, et l'essentiel de la pensée, sa conséquence, son unité, lui échappe. Il manie agréablement son instrument, mais il ne le possède pas, et encore moins le crée-t-il. C'est un horticulteur et non un géologue, il ne laboure la terre que ce qu'il faut pour lui faire rendre des fleurs et des fruits, il ne la creuse pas assez pour la connaître. En un mot le penseur est un philosophe superficiel, fragmentaire, curieux ; c'est le philosophe littéraire, orateur, causeur, ou écrivain ; le philosophe est le penseur scientifique.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 27 février 1851.
Entre un penseur et un érudit il y a la même différence qu'entre un livre et une table des matières.
Jean-Baptiste Say ; Les pensées détachées (1818)
On vit avec un penseur comme avec un vivant.
Anne Barratin ; Chemin faisant (1894)
L'esprit anecdotier est odieux à l'esprit philosophique, comme autour du penseur la mouche qui bourdonne.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
Le penseur le moins égoïste trouve en lui-même la plus agréable compagnie.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
Les grands penseurs politiques, ces prophètes, qui à force de prévoir ne voient plus rien.
Claude Roy ; La fleur du temps (1983-1987)
Libre penseur - Penseur suffirait.
Jules Renard ; Le journal du 26 juin 1905.
Tout penseur avare de ses pensées est un penseur de radin.
Pierre Dac ; Les pensées - Ed. du Cherche Midi (1972)
La force d'un penseur n'est ni dans son approbation ni dans sa protestation, elle est dans son explication.
André Malraux ; L'espoir (1937)
Le penseur s'aperçoit vite quand celui qui le suit s'arrête à mi-chemin.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
Le penseur a quelquefois des entrevisions vaporeuses de l'Infini qui lui causent plus de jouissances que ses visions absolument nettes du Fini.
Edmond Thiaudière ; La proie du néant (1886)

Autres dictionnaires à consulter :