Les citations se dévouer

Ce dictionnaire contient 33 pensées et citations se dévouer :

Il y a des gens qui pensent que l'amour est forcément égoïste. Pour moi, je pense que, plus il est vrai, plus il est dévoué.
Victor Cherbuliez ; Les pensées extraites de ses œuvres (1913)
Se dévouer, c'est risquer tout pour une personne ou une cause, sans compter.
Victor Cherbuliez ; Les pensées extraites de ses œuvres (1913)
Je respecte toutes les opinions, lorsqu'elles sont sincères et que l'on s'y dévoue.
Victor Cherbuliez ; Les pensées extraites de ses œuvres (1913)
Il est des natures dévouées qui savent aimer, sans rien obtenir, sans rien demander.
Victor Cherbuliez ; Les pensées extraites de ses œuvres (1913)
Celui qui se dévoue retrouve, en s'abandonnant, bien plus qu'il ne perd.
Victor Cherbuliez ; Les pensées extraites de ses œuvres (1913)
Par crainte de se compromettre on arrive à n'être plus dévoué qu'à soi-même.
Diane de Beausacq ; Les pensées et maximes de la vie (1883)
Qu'on a de peine à reconnaitre le plus dévoué de ses amis quand l'épreuve ne se présente pas ; et qu'on est étonné quand enfin elle se présente !
Diane de Beausacq ; Les pensées et maximes de la vie (1883)
Toujours prêt à se dévouer, un bon cœur pratique l'entraide d'une manière naturelle.
Diane de Beausacq ; Les pensées et maximes de la vie (1883)
Le plus grand bonheur en ce monde est d'aimer, — c'est-à-dire de se dévouer, - plus encore que d'être aimé. Le cœur s'enrichit de tout ce qu'il donne.
Diane de Beausacq ; Les pensées et maximes de la vie (1883)
On se dévoue volontiers au bonheur des égoïstes aimables.
Victor Cherbuliez ; Paule Méré (1864)
Il est plus aisé de se dévouer que de s'oublier.
Victor Cherbuliez ; Le roman d'une honnête femme (1865)
Sois dévoué à ta famille, à tes amis, à ta patrie, à tous les hommes ; lutte contre ton inconstance et ta faiblesse ; sois courageux, sois fort, sois homme enfin.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 27 septembre 1852.
Je suis du groupe des dévoués, des niais, des sots, que chacun utilise mais dont nul ne se soucie, qu'on sait trouver pour toutes les corvées et qu'on délaisse pour tout le reste.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 21 mars 1872.
Une femme qui se dévoue donne sans échange comme sans retour.
Pierre-Denis de Peyronnet ; Les pensées d'un prisonnier (1834)
Travailler pour les autres, apporter sa pierre à l'édifice, au lieu de ne travailler qu'à l'éducation de soi-même, se dévouer à une tâche objective, concentrer toutes ses forces sur un point et prendre pour ce point ce qu'on peut le mieux faire et ce qui est par conséquent le plus utile : voilà le parti à suivre et la maxime régulative à poser.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 18 septembre 1853.
Sentir, aimer, souffrir, se dévouer, sera toujours le texte de la vie des femmes.
Honoré de Balzac ; Eugènie Grandet (1833)
L'homme est libre parce qu'il doit aimer ; il est libre parce qu'il doit choisir l'objet de son amour ; il est libre parce qu'il doit se dévouer à l'être de son choix ; il est libre parce que dans l'union qui termine l'amour, il doit apporter la dot sans tache d'une personnalité tout entière.
Henri Lacordaire ; Les conférences de Notre-Dame de Paris (1848)
La femme a besoin de rendre heureux celui qu'elle enveloppe de son affection, de se dévouer, de se donner, de se dépenser tout entière dans sa tendresse et son amour. Elle voudrait se partager comme le pain de vie, se verser en consolation, en espérance, en énergie, dans les veines de l'être qu'elle protège.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 30 octobre 1860.
Se dévouer à un principe, c'est se dévouer à soi-même. On se personnifie dans l'idole que l'on s'est créée, et on lui sacrifie tout et tous, même soi.
Eugène Marbeau ; Les remarques et pensées (1901)
Il n'y a pas de plus grand malheur que de se dévouer pour une illusion.
Jules Simon ; Le devoir (1854)
La femme et le soldat sont les êtres les plus dévoués et les plus attachants, après le chien.
Adolphe d'Houdetot ; Dix épines pour une fleur (1853)
Qui se dévoue à nous, nous dévoue à lui.
Adolphe d'Houdetot ; Dix épines pour une fleur (1853)
Se dévouer pour un seul n'est souvent qu'affection, mais se dévouer pour tous est vertu.
Cécile Fée ; Les maximes et pensées (1832)
Pour se dévouer, il faut aimer ; pour aimer, il faut croire à la réalité de ce qu'on aime.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 19 mars 1868.
Être sérieux, c'est se dévouer à quelque chose, et de mener cette même chose jusqu'au bout.
Jiddu Krishnamurti ; L'impossible question (1973)
Si l'objet pour lequel on se dévoue est une illusion, le dévouement n'en est pas moins une réalité ; et cette réalité est la plus splendide parure dont l'homme puisse décorer sa misère morale.
Anatole France ; Le livre de mon ami (1885)
Se dévouer pour son prochain est d'un noble cœur et d'un petit esprit.
Louis Dumur ; Les petits aphorismes sur le bien (1892)
Si dévoués qu'ils puissent être, les soins des autres ne valent jamais ceux des personnes que nous aimons.
Diane de Beausacq ; Les lettres d'une marraine à sa filleule (1863)
Le dévouement rapporte plus qu'il ne coûte, car les autres à leur tour, mus par l'émulation et la reconnaissance, sont toujours disposés à se dévouer à la personne qui s'est dévouée à eux.
Diane de Beausacq ; Les lettres d'une marraine à sa filleule (1863)
Aimer, c'est se dévouer sans attendre la moindre récompense.
Honoré de Balzac ; Les ressources de Quinola, III, 10 (1842)
Se dévouer, c'est se donner à autrui pour être sa chose.
Henri Lacordaire ; Les conférences de Notre-Dame de Paris (1848)
Choisir, c'est préférer un être à tous les autres ; se dévouer, c'est le préférer à soi-même.
Henri Lacordaire ; Les conférences de Notre-Dame de Paris (1848)
Rien n'est exclu ni interdit à qui s'y dévoue.
Jean Rostand ; Biologie et humanisme (1964)

Autres dictionnaires à consulter :