Recueil de poésie et de citations ainsi que des proverbes.

Les citations sur sacrifier.

1 — Notre citation favorite sur sacrifier :

La citation favorite Combien d'hommes ont sacrifié toute une vie à une heure d'aberration ! disait Albert Duruz. Une écrivaine et femme de lettres française, Félicité de Genlis, a écrit : Il y a toujours de la magnanimité dans la véritable bonté ; car la bonté sacrifie sans cesse ses propres intérêts, et, généreuse par sentiment, elle est toujours prête à pardonner.
Thèmes en rapport : #la vie #bonté #intérêts #sentiment #pardonner

2 — Les 67 citations et pensées sur les thèmes : Sacrifier / Se sacrifier.

Gardez-vous de sacrifier un ami pour une opinion.

Édouard Bricon - Les pensées, maximes et réflexions (1856)

L'égalité engendre l'uniformité, et c'est en sacrifiant l'excellent, le remarquable, l'extraordinaire, que l'on se débarrasse du mauvais. Tout devient moins grossier, mais tout est plus vulgaire.

Henri-Frédéric Amiel - Journal intime, le 6 septembre 1851.

Combien de gens préfèrent sacrifier leur dignité que leurs intérêts matériels ; c'est la déchéance de l'homme devant sa conscience.

Albert Duruz - Les pensées et maximes (1937)

Le politicien sacrifie tout : son ami, son frère, sa femme, sa conscience ; seulement, soi-même, on ne se sacrifie pas.

Élisabeth de Wied - Les pensées d'une reine (1882)

Il vaut mieux sacrifier un membre que de laisser périr toute une équipe.

Maximilien de Robespierre - Les pensées et maximes (1796)

Nous sommes toujours prêts à sacrifier à l'intérêt public les intérêts particuliers des autres.

Gustave Vapereau - L'homme et la vie (1896)

Il faut savoir sacrifier les passions à Dieu, lorsqu'il l'exige ; mais il faut en avoir.

Victor Cherbuliez - Les pensées extraites de ses œuvres (1913)

Se sacrifier, c'est obéir à ce qu'il y a de meilleur en soi.

Diane de Beausacq - Les maximes de la vie (1883)

Le courage le plus court est le plus aisé ; on sacrifie sa vie plus facilement qu'on ne la consacre.

Diane de Beausacq - Les maximes de la vie (1883)

Nous sacrifierions le genre humain pour ceux que nous aimons absolument ; ils sont rentrés avec nous dans le cercle de notre égoïsme.

Diane de Beausacq - Les maximes de la vie (1883)

On est tenté de croire qu'on fait bien dès qu'on se sacrifie. Comme l'égoïsme, l'abnégation a son aveuglement.

Diane de Beausacq - Les maximes de la vie (1883)

Il y a du bonheur à souffrir pour une noble cause ! Celui qui se sacrifie à une idée trouve sa récompense dans son sacrifice même ; elle lui devient d'autant plus chère qu'elle lui a imposé plus d'efforts et de privations.

Edmond de Pressensé - Les études évangéliques (1867)

Bien des gens font à leur Dieu le sacrifice de leur raison à laquelle ils tiennent peu, et n'ont garde de lui sacrifier la moindre de leurs passions auxquelles ils tiennent beaucoup.

Victor Cherbuliez - Les pensées extraites de ses œuvres (1913)

On « sacrifie aux usages » sans bien connaître l'objet du sacrifice.

Robert Sabatier - Le livre de la déraison souriante (1991)

On connaît tout le prix des convenances quand on leur sacrifie le suc d'une bonne réplique.

Anne Barratin - Chemin faisant (1894)

Avoir des enfants, c'est accepter de sacrifier ses aises ou sa tranquillité à l'amour.

Jean Dutourd - Le septennat des vaches maigres (1984)

La résignation n'est jamais une vertu à mon usage. Sans me flatter, je me crois très capable de me dévouer, de me sacrifier à ce que j'aime.

Victor Cherbuliez - Le roman d'une honnête femme (1865)

On ne sacrifie pas ses plus beaux souvenirs à l'avantage d'un bon marché.

Victor Cherbuliez - La revanche de Joseph Noirel (1882)

Quand on a un but dominant auquel on sacrifie tout, un des premiers sacrifices qu'on lui fait est celui de la vérité. Plus le but est grand et désintéressé, moins on a de scrupules.

Eugène Marbeau - Les remarques et pensées (1901)

Il y en a qui sacrifient à leurs amis non seulement leurs aises, mais même leur raison.

Victor Cherbuliez - Les pensées extraites de ses œuvres (1913)

L'altruisme bien entendu nous commande de sacrifier quelquefois notre conscience à la conscience d'autrui.

Victor Cherbuliez - La bête (1887)

Qui peut sacrifier aux grâces peut être assuré de l'amour.

Chevalier de Méré - Les maximes et sentences (1687)

Une femme raisonnable croit s'associer à la réputation de son amant, elle lui veut des vertus pour lui sacrifier la sienne.

Philippe-Auguste de Sainte-Foy - Mes loisirs, ou pensées diverses (1755)

L'amour n'est vraiment beau qu'au moment où il est sacrifié.

Paul Morand - Le réveille-matin (1937)

À force de sacrifier l'essentiel pour l'urgence, on finit par oublier l'urgence de l'essentiel.

Edgar Morin - La méthode, Éthique (2004)

Il n'y a de sacrifices que pour ceux qui n'aiment plus ; ceux qui aiment ne sentent pas qu'ils se sacrifient.

Diane de Beausacq - Les maximes de la vie (1883)

La vie passe à la vitesse du vent, ne sacrifiez point le jour au lendemain, ni le présent à l'avenir.

Ninon de Lenclos - Les confessions (1700)

Nul ne doit sacrifier un grand devoir à une petite convenance.

Henri-Frédéric Amiel - Les fragments d'un journal intime (1821-1881)

La vie est trop courte pour la gaspiller à des sottises et la sacrifier aux crécelles vides.

Henri-Frédéric Amiel - Journal intime, le 2 février 1880.

On ne nous pardonne de nous mettre en scène dans un récit que si nous prenons soin d'y donner à notre rôle quelque nuance de ridicule. L'amour-propre de l'auditeur cesse d'être jaloux si le nôtre semble un peu sacrifié.

Eugène Marbeau - Les remarques et pensées (1901)

C'est pour soi qu'on se sacrifie. On prétend choisir et mesurer soi-même son sacrifice.

Eugène Marbeau - Les remarques et pensées (1901)

Savoir sacrifier à un but dominant les considérations secondaires, voilà ce qui distingue les caractères décidés des caractères irrésolus.

Eugène Marbeau - Les remarques et pensées (1901)

Le véritable amour, toujours prêt à sacrifier son propre bonheur, toujours tremblant et craintif, ne s'exprime point par des transports ; son énergie est toute entière dans sa générosité ; plus il est chaste et pur, plus il se plaît à s'envelopper de voiles, à se cacher sous des emblèmes ; lui seul sait épuiser tous les charmes réunis du mystère, de la délicatesse et de la sensibilité.

Félicité de Genlis - Arthur et Sophronie (1805)

Les forts n'ont jamais rien à gagner à sacrifier ceux qu'ils considèrent comme les faibles. C'est trahir à la fois peu de courage et beaucoup de présomption ; c'est exposer ses prétentions au jugement le plus sévère, et s'interdire tout droit d'appel. En France, rien de ce qui blesse la générosité n'est habile ni durable.

Emile de Girardin - Les pensées et maximes (1867)

On se sacrifie pour un ami, pour un frère, pour un père ; on renonce pour eux à ce qu'il y a de plus fort dans l'amour-propre.

Jules Simon - Le devoir (1854)

Les petites affaires sont des victimes qu'il faut toujours sacrifier aux grandes vues.

Voltaire - Lettre à M. Thiriot, le 6 mars 1724.

L'amour-propre ne connaît que l'objet qu'il chérit, il méprise tous les autres, et il les sacrifierait tous pour lui seul : on pourrait l'appeler le vice des vices.

David Augustin de Brueys - Les amusements de la raison (1721)

Nous avons sacrifié notre temps, perdu notre repos, dissipé notre fortune, épuisé notre santé, pour nous rendre utiles à nos concitoyens ; en sont-ils pour cela plus reconnaissants ? Et l'indifférence et l'oubli ne sont-ils pas presque toujours le triste fruit de nos travaux et des efforts que nous avons faits pour leur bien ?

David Augustin de Brueys - Les amusements de la raison (1721)

La jeunesse sacrifie tout au présent, mais l'âge mûr sans dédaigner le passé, ou négliger le présent, songe encore à l'avenir.

Fernando de Rojas - Les maximes et pensées (1541)

Pour un instant de plaisir, les femmes sacrifieraient le monde entier.

Auguste Guyard - Quintessences (1847)

En sacrifiant tout à son devoir, on est sûr d'arriver au bonheur.

Jean-Pierre Claris de Florian - Myrtil et Chloé (1786)

Qui n'a jamais été sur le point de tout sacrifier à son amour n'a jamais aimé.

Cécile Fée - Les maximes et pensées (1832)

Il n'y a pas de plus grand bonheur que de se sacrifier pour une fille chérie.

Alphonse Karr - Le chemin le plus court (1836)

Pourquoi les hommes ne reconnaissent-ils point qu'une femme qui aime est prête à tout immoler à ses sentiments ; qu'elle a tant de forces pour l'amour et aucune contre lui ; qu'elle sacrifierait sa vie au même instant et aussi facilement que sa vertu ?

Jean-Paul Richter - Les pensées et réflexions (1829)

Ne sacrifiez personne à votre bonheur ; on ne peut être heureux par le malheur d'autrui.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

Pardonner, c'est rendre hommage à la paix, sacrifier son besoin de justice.

Henri-Frédéric Amiel - Journal intime, le 5 juillet 1875.

La tendresse fait qu'on s'oublie, la vertu qu'on se sacrifie.

Cécile Fée - Les maximes et pensées (1832)

Les femmes ont souvent assez de courage pour sacrifier leur amour, mais rarement assez de force pour y renoncer.

Cécile Fée - Les maximes et pensées (1832)

Toute la récompense que je reçois c'est la haine de ceux pour qui je me fuis sacrifié.

Térence - Les Adelphes - IIe s. av. J.-C.

Le bien d'un seul doit se sacrifier au bien de tous.

François-Rodolphe Weiss - Les principes philosophiques et moraux (1785)

On peut sacrifier toutes les jouissances de la vie, la vie même, à l'orgueil.

Nicolas Massias - Les pensées et réflexions morales (1848)

L'homme doit aimer l'homme jusqu'à tout sacrifier, et sa vie même.

Félicité Robert de Lamennais - Les pensées diverses (1854)

Croire à la vie future, lui sacrifier la vie présente, est-ce une manière raisonnable de chercher le bonheur ? — Il n'y a point de manière raisonnable de chercher le bonheur. Il y aurait celle qui nous le ferait trouver, mais on ne la connaît pas.

Rémy de Gourmont - Les réflexions sur la vie (1895-1898)

L'amour, c'est tout donner, tout sacrifier sans espoir de retour.

Albert Camus - Les justes (1949)

Les femmes sont toujours promptes à sacrifier leurs intérêts, mais jamais leurs sentiments.

Claire Élisabeth de Vergennes - L'essai sur l'éducation des femmes (1824)

On peut tout sacrifier à l'amitié, sauf l'honnête et le juste.

Jean-François Marmontel - Les leçons d'un père à ses enfants (1806)

Nos désirs et nos espérances sont nos dieux auxquels nous sacrifions tout.

Jean-Baptiste Massillon - Mystères (1834)

Un homme généreux est celui qui peut sacrifier ses propres intérêts à ceux d'autrui.

Adrien Destailleur - Les observations morales, critiques et politiques (1830)

Qui ne veut rien sacrifier ne peut rien posséder.

Henri-Frédéric Amiel - Journal intime, le 25 février 1856.

Il n'est qu'un moyen de sacrifier l'amour de ce qu'on idolâtre, c'est de se percer le coeur.

Mirabeau - Les lettres à Sophie Ruffei (1777-1780)

Le bon cherche qui l'on doit couronner ; le méchant cherche qui l'on doit sacrifier.

Adam Mickiewicz - Les maximes et sentences (1798-1855)

Un tyran est un homme qui sacrifie des peuples à ses idées ou à son ambition.

Albert Camus - Caligula (1941)

La passion porte la femme à se sacrifier, et l'homme à demander.

La Rochefoucauld-Doudeauville - Le livre des pensées, 155 (1861)

Il serait aussi fou de tout sacrifier à l'opinion qu'il est peu sage de ne la compter pour rien.

La Rochefoucauld-Doudeauville - Le livre des pensées, 119 (1861)

On sacrifie souvent les plus grands plaisirs de la vie à l'orgueil de les sacrifier.

Claude-Adrien Helvétius - Les pensées et réflexions (1765)

On ne peut rien sur l'homme dont l'idéal est de sacrifier sa vie pour une croyance.

Gustave Le Bon - Les aphorismes du temps présent (1913)

Que de bonheurs possibles dont on sacrifie la réalisation à l'impatience d'un plaisir immédiat.

Marcel Proust - Du côté de chez Swann (1913)

3 — Les rubriques de citations et synonymes en rapport :

Les citations sacrifice » Se priver » Abandonner » Céder » Laisser » Renoncer » Donner »
Top