Mon Poeme.fr
Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Les citations sur dévouement

Ce dictionnaire contient 71 citations et pensées d'auteurs célèbres français ou d'auteurs étrangers sur le mot dévouement :

J'ai vu des hommes et des femmes donner leur vie, leurs espoirs, tout enfin, pour les autres. J'ai vu des actes d'un si grand dévouement que j'en ai pleuré des larmes de joie. Que ces choses-là sont belles !
Fernando Pessoa ; Un singulier regard (posthume, 2005)
L'exercice et l'étude préviennent l'ankylose du corps et de l'esprit, l'amour et le dévouement celle du cœur.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
L'amour peut être un péché en telles ou telles circonstances, mais il n'avilit jamais l'âme comme les petites passions intéressées. Il se rachète par son dévouement et ses souffrances.
Victor Cherbuliez ; Les pensées extraites de ses œuvres (1913)
Être aimé est une joie exquise, mais un peu personnelle. Aimer en est une plus pure et tellement faite de dévouement qu'elle est presque céleste.
Victor Cherbuliez ; Les pensées extraites de ses œuvres (1913)
Qui sait aimer avec dévouement et passion finira toujours par se faire aimer.
Victor Cherbuliez ; Les pensées extraites de ses œuvres (1913)
Ce qui fait le charme du dévouement est d'être volontaire. Gardez-vous de l'exiger, vous le transformeriez en devoir.
Victor Cherbuliez ; Les pensées extraites de ses œuvres (1913)
L'amour maternel est un sentiment fait de dévouement et d'égoïsme. La mère ne sent que son dévouement ; les étrangers sentent son égoïsme.
Diane de Beausacq ; Les pensées et maximes de la vie (1883)
S'il est une chose qu'on demande sans désirer l'obtenir, c'est l'occasion de prouver son dévouement.
Diane de Beausacq ; Les pensées et maximes de la vie (1883)
Le dévouement et la générosité décuplent les forces, exaltent le courage, et peuvent seuls nous aider à surmonter les obstacles, à vaincre les difficultés, à lutter contre les tristesses et les amertumes de l'existence.
Diane de Beausacq ; Les lettres d'une marraine à sa filleule (1863)
On n'a que faire journellement des grandes vertus ni des beaux dévouements, le caractère est tout.
Gustave Flaubert ; Les lettres à Louise Colet, le 20 mars 1847.
Le dévouement est la joie la plus sacrée et la plus profonde de l'âme humaine ; porté aux dernières limites il l'enivre d'une exaltation sublime qui vaut mieux que toutes les jouissances.
Edmond de Pressensé ; Les études évangéliques (1867)
S'il est beau de souffrir pour une grande idée, il est plus doux encore de souffrir pour une personne. Une idée est insensible à ce que nous faisons pour elle, un cœur chaud et vivant est réjoui par notre dévouement comme il serait attristé par notre abandon.
Edmond de Pressensé ; Les études évangéliques (1867)
Rien ne peut égaler le dévouement de la femme. L'époux d'une femme laide a bientôt fait séparation de corps avec sa compagne, la jeune et jolie personne qui a associé sa vie à un homme infirme et difforme, soigne avec ferveur son mari, et reçoit ses caresses sans répugnance.
Auguste-Louis Petiet ; Les pensées, maximes et réflexions (1851)
Le dévouement est moins rare que l'esprit de sacrifice ; on se jette à l'eau une bonne fois pour sauver son prochain, on ne recommencerait pas tous les jours.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
Les femmes ont faim de dévouement et soif de sacrifice. Leur amour est une piété, leur tendresse une religion. Elles en triplent l'énergie en la sanctifiant par le devoir.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 28 décembre 1880.
Les femmes ont un moyen de rendre les hommes petits, par la grandeur de leur dévouement.
Honoré de Balzac ; Les maximes et pensées (1856)
Aimons qui nous aime, rendons heureux ceux qui tiennent à nous, donnons de notre vivant le plus possible, récompensons plutôt les dévouements que les convoitises.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 14 mai 1875.
L'amour n'a toute son intensité que confondu avec la gratitude, le dévouement et l'admiration.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 6 août 1861.
Le dévouement pur et vrai des femmes, c'est-à-dire le sacrifice entier de soi à autrui, est aux hommes proprement incompatible et surnaturel. Cette vertu qui en suppose tant d'autres, mélange exquis de courage, de persévérance, d'oubli de soi-même et de charité, est la plus parfaite entre les plus parfaites vertus. C'est pourtant jusqu'où de faibles femmes savent s'élever, quand de grandes calamités les y aident et les y convient.
Pierre-Denis de Peyronnet ; Les pensées d'un prisonnier (1834)
Les femmes aiment avec dévouement, et se dévouent avec amour.
Pierre-Denis de Peyronnet ; Les pensées d'un prisonnier (1834)
Le bonheur est dans l'union des volontés ; à défaut de cela, dans le dévouement, pourvu que ce dévouement soit honoré, respecté, et accueilli.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 10 avril 1869.
Il est impossible de mépriser l'humanité quand on connaît des exemples de probité scrupuleuse, de droiture parfaite, de délicatesse excessive, de dévouement muet, de pureté immaculée, de tendresse admirable. Une seule âme de cette espèce rachète pour le moraliste dix mille rapaces et rampants.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 27 octobre 1875.
Que les généreux n'attendent rien des malheureux qu'ils secourent, leur dévouement doit se suffire à lui-même. Le fait que tant d'individus ou de peuples, en situation difficile, refusent de se laisser traiter en victimes signifie qu'ils ne veulent pas de la miséricorde du monde. N'espérons pas d'eux qu'ils disent merci. Nous leur devons assistance, quoi qu'il arrive.
Pascal Bruckner ; La sagesse de l'argent (2016)
L'amour, le sacrifice, le dévouement, cette aide mutuelle doit être le but de l'humanité.
Maurice Donnay ; Théâtre (1919)
Assistante sociale : Fonctionnaire de haut dévouement, grâce à laquelle le nombre des assistés sociaux a décuplé en moins de dix ans.
Georges Elgozy ; De l'humour (1979)
Qui sert avec dévouement en est bientôt récompensé.
Félix Lope De Vega ; Les travaux de Jacob (1630)
Les plus beaux actes de dévouement, d'abnégation et de charité sortir des classes les moins heureuses ; on voit tous les jours de pauvres femmes s'arracher le pain de la bouche pour le donner au mendiant affamé ; on voit de malheureux ouvriers prolonger leurs veilles laborieuses pour nourrir ou faire soigner leurs compagnons ruinés, infirmes ou malades.
Louis-Auguste Martin ; L'esprit moral du XIXe siècle (1855)
Le sentiment que l'on éprouve pour soi-même n'est pas de l'affection, c'est une sorte de dévouement sans borne et sans frein.
Eugène Marbeau ; Les remarques et pensées (1901)
Que nous cherchions le bonheur dans l'affection, dans le dévouement, dans le devoir, nous ne le trouverons que dans ce qui nous arrache à nous-même.
Eugène Marbeau ; Les remarques et pensées (1901)
En tout temps, le dévouement qui brilla par les grandes phrases ne fut jamais celui qui brilla par les grands sacrifices. Le véritable dévouement attend pour s'exalter les jours d'épreuves. Ce qui le distingue du faux zèle, c'est le soin avec lequel il évite de tomber dans aucune exagération. La Révolution a péri par les tribuns, l'Empire par les flatteurs, la Restauration par les courtisans. Tous les régimes, pour leur malheur ou pour leur châtiment, ont leurs ultras.
Emile de Girardin ; Les pensées et maximes (1867)