Les citations fête des mères 2022

Les 19 citations à offrir pour la fête des mères :

Une mère sait aimer, c'est toute sa science ; elle aime son enfant, même avant qu'il respire. Quand ce gage d'amour, si longtemps imploré, s'échappe avec effort de son flanc déchiré, dans quel enchantement son oreille ravie, reçoit le premier cri qui l'annonce à la vie ! Heureuse de souffrir, on la voit tour à tour, soupirer de douleur, et tressaillir d'amour.
Charles-Hubert Millevoye ; L'amour, les femmes et le mariage (1857)
Une mère accueille nos premiers regards de son doux sourire, et, attentive à tous nos mouvements, y répond par des mots caressants qui nous initient peu à peu à la vie morale.
Silvio Pellico ; Des devoirs des hommes (1834)
Un enfant, même en dormant, connaît sa mère ; il en reçoit, sans s'éveiller, les soins et les baisers.
Honoré de Balzac ; Eugénie Grandet (1833)
Le cœur d'une mère est le chef-d'œuvre de la nature.
André Grétry ; Les mémoires ou essais sur la musique (1797)
Savez-vous ce que c'est que d'avoir une mère ? Une mère est un ange qui vous apprend à parler, qui vous apprend à rire, qui vous apprend à aimer ! qui réchauffe vos doigts dans ses mains, votre corps dans ses genoux, votre âme dans son cœur ! qui vous donne son lait quand vous êtes petit, son pain quand vous êtes grand, sa vie toujours ! Un ange à qui vous dites ma mère, et qui vous dit mon enfant ! d'une manière si douce que ces deux mots-là réjouissent Dieu ! — Eh bien, j'avais une mère comme cela, moi.
Victor Hugo ; Angelo, tyran de Padoue (1835)
Oh ! l'amour d'une mère ! amour que nul n'oublie ! pain merveilleux qu'un Dieu partage et multiplie !
Victor Hugo ; Les feuilles d'automne, Ce siècle avait deux ans (1830)
Le cœur des mères se fond en douces caresses.
Jules Michelet ; La femme (1859)
Le cœur d'une mère est le sanctuaire de la nature.
André Grétry ; Les mémoires ou essais sur la musique (1797)
Si ma mère n'avait pas été ma mère je l'aurais, sans hésitation aucune, choisi comme amie.
Maxalexis ; À ma tendre Mère que j'aime (2015)
Qu'il est doux de l'entendre et plus doux de la voir, une mère qui vit, l'âme ravie, et pour qui l'innocence et l'amour du devoir, sont les deux pôles de la vie !
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)
Une maman endort nos douleurs au berceau balancées ; elle écoute venir nos premières pensées, nous regarde sourire et croître à ses genoux, et sa vie en doublant recommence avec nous.
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)
Là, où une mère presse son fils contre son sein, a commencé la société.
Nicolas Massias ; Le rapport de la nature à l'homme (1823)
Pour s'abriter contre les coups du sort, rien de tel que le cœur d'une mère.
Goswin de Stassart ; Les pensées et maximes (1780-1854)
Près d'une Mère, oh ! c'est le doux bonheur !
Jean Lacou ; Près d'une mère, Poésies (1869)
On n'a qu'une mère, qu'une maman, j'adore la mienne.
Marcelle Auclair ; Les mémoires à deux voix (1978)
L'amour de ma mère est immortel.
Albert Cohen ; Le livre de ma mère (1954)
L'odeur de l'être qu'on aime, c'est l'odeur sucrée de sa mère, celle qui apporte la paix du soir, et celle qui endort les enfants.
Jean Anouilh ; Tu étais si gentil quand tu étais petit (1972)
Le cœur d'une mère est un abîme au fond duquel se trouve toujours un pardon.
Honoré de Balzac ; La femme de trente ans (1834)
Les mamans, ça pardonne toujours ; c'est venu au monde pour ça.
Alexandre Dumas ; Louise Bernard (1843)

Autres dictionnaires à consulter :