Mon Poeme.fr
Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Les citations sur adoucir

Ce dictionnaire contient 41 pensées et citations adoucir :

La liberté est ce qui donne le goût à tous les agréments de la vie ; sans elle tout est insipide, et ne saurait adoucir l'amertume que sa perte répand dans notre cœur.
Axel Oxenstiern ; Les réflexions sur la liberté (1658)
La femme adoucit nos chagrins, nous calme, nous rend meilleurs.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)
Un bon cœur ne saurait voir qu'avec peine la désunion des amis, et ne s'en fait aucune de se fatiguer pour les remettre bien ensemble. Il adoucit la colère de l'emporté, et a en horreur toute sorte de vengeance.
Axel Oxenstiern ; Les réflexions et pensées (1645)
La prière de l'homme qui travaille et qui souffre adoucit ses maux et soutient son courage, et celle du puissant et du riche le met en garde contre ses prospérités ; elle épure, ennoblit et achève son bonheur.
Benjamin Delessert ; Le guide du bonheur (1839)
S'il faut prendre son mal en patience, il n'est pas défendu de l'adoucir.
Victor Cherbuliez ; Samuel Brohl et compagnie (1877)
Tous les tourments qu'un homme bon voit et peut adoucir, toutes les douleurs dont il entend parler, celles mêmes qu'il lui est possible de concevoir frappent son esprit comme s'il en était la propre victime.
Arthur Schopenhauer ; Les aphorismes sur la sagesse dans la vie (1886)
La résignation est le meilleur adoucissement aux maux inévitables.
Victor Cherbuliez ; Les pensées extraites de ses œuvres (1913)
N'adoucissons jamais les violents, ils deviennent venimeux.
Albert Guinon ; Le Figaro, le 1er juin 1912.
Du sort des malheureux adoucir la rigueur, c'est de l'autorité le droit le plus flatteur.
François de Neufchâteau ; Les pensées et maximes (1750-1828)
Adoucissez le joug de votre autorité ; Plus vous êtes puissant, plus il faut de bonté.
François de Neufchâteau ; Les pensées et maximes (1750-1828)
Le vrai moyen d'adoucir ses peines est de soulager celles d'autrui.
Françoise d'Aubigné ; Les mémoires et lettres de Madame de Maintenon (1719)
Il ne manque pas de femmes agréables qui ne demandent qu'à adoucir la peine de ceux qui souffrent ; au point de vue de l'amour, toute femme est doublée d'une sœur de charité.
Maxime Du Camp ; Les forces perdues (1867)
Tendre les bras à son destin est de tous les moyens le plus infaillible pour en adoucir les rigueurs.
Axel Oxenstiern ; Les réflexions sur le destin (1652)
Veiller sur un ami couché sur son lit de douleurs et adoucir ses souffrances est un sublime délice.
Thomas Jefferson ; Les mélanges politiques et philosophiques (1833)
Le temps émousse et adoucit toutes les peines.
Victor Cherbuliez ; Le grand œuvre (1867)
Il y a dans presque toutes les familles un homme déraisonnable, susceptible, irascible, plein de difficultés ; tout le monde s'applique à le ménager, on s'étudie à adoucir son humeur ; on a de grands égards pour ses nerfs, on parle bas devant lui, on lui cède la première place, et, s'il consent à se déclarer satisfait, on lui sait un gré infini de sa condescendance.
Victor Cherbuliez ; Les hommes et les choses du temps présent (1883)
Le meilleur moyen d'adoucir ses chagrins est de soulager son cœur en les racontant à quelqu'un.
Victor Cherbuliez ; La ferme du Choquard (1883)
Le plus pompeux esclavage ne peut adoucir les regrets d'avoir perdu la liberté.
Louis Joseph Mabire ; Le dictionnaire de maximes (1830)
Il n'est pas de véritables douleurs que le temps n'adoucisse.
Quintilien ; De l'institution oratoire, VI - env. 90 ap. J.-C.
Il n'est pas d'événements malheureux que la raison ne puisse adoucir.
Pierre-Jules Stahl ; Les pensées et réflexions diverses (1841)
La sagesse et l'amour entretiennent le bonheur, et leur présence adoucit tous les chagrins.
Johann Wolfgang von Goethe ; La fille naturelle (1804)
Ce qui peut tout animer, tout adoucir, tout colorer : un grand amour.
Laure Conan ; Angéline de Montbrun (1884)
Ni la révolte, ni le dégoût n'adoucissent l'acuité de la souffrance.
Laure Conan ; L'obscure souffrance (1919)
Dans mes nuits sans sommeil, dans mes jours sans repos, te voir ou t'espérer, adoucissent mes maux.
Jacques Delille ; L'imagination (1806)
Les enfants adoucissent les peines, mais rendent les malheurs plus amers.
Francis Bacon ; Les essais (1597)
Bien souvent on se contente d'adoucir les plaies au lieu de les guérir.
Cardinal de Richelieu ; Les maximes d'État (1623)
La joie de la véritable amitié est un baume qui adoucit le sang et qui rajeunit l'homme.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Les réflexions et pensées (1720)
L'humanité veut qu'on aime les hommes ; le plus grand bonheur en ce monde est d'adoucir les peines de ses semblables.
Tching-Té-Hoei ; Les pensées choisies (XIIIe s.)
Le bonheur véritable adoucit les mœurs qu'aigrit l'infortune.
Jean-Baptiste Say ; Olbie (1800)
Il y a des esprits féroces et violents que rien ne peut adoucir.
Tite-Live ; Les maximes et sentences - Ier s. ap. J.-C.
Il est des malheurs si grands, qu'il n'est au pouvoir d'aucune circonstance étrangère de l'adoucir.
Sophie Cottin ; Malvina (1800)
C'est adoucir la rigueur du mal, et alléger le poids de l'infortune, que de les supporter avec courage et résignation.
Sénèque ; Hercule sur l'Œta - env. 60 ap. J.-C.
La résignation adoucit l'infortune.
Sénèque ; Médée - env. 60 ap. J.-C.
Celui qui n'a point adouci son irritabilité sera souffrant toute sa vie.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)
La vie, comme l'eau de mer, ne s'adoucit qu'en s'élevant vers le ciel.
Jean-Paul Richter ; Les pensées et réflexions (1829)
L'amitié adoucit toutes les douleurs, et redouble tous les plaisirs.
Madeleine de Scudéry ; Les choix de pensées, De l'amitié (1766)
Le passé, si long fût-il, une fois passé ne saurait adoucir par consolation une vieillesse insensée.
Cicéron ; De la vieillesse, II - env. 44 av. J.-C.
En confiant ses maux, on croit les adoucir.
Étienne Vigée ; Les aveux difficiles, le 24 février 1783.
Le temps adoucit tout.
Voltaire ; L'ingénu, XX (1767)
Tâchez d'adoucir le caractère d'un enfant, mais ne le rompez pas.
Madeleine de Puisieux ; Les maximes, réflexions et pensées (1798)
Le temps adoucit et efface le chagrin.
François Guizot ; Le dictionnaire universel des synonymes (1809)

Thèmes de rubriques en rapport :