Les citations mère et fille

Ce dictionnaire contient 25 pensées et citations : La mère / La fille.

Une mère rend sa fille ridicule en lui mettant trop tôt des robes longues ; elle se rend ridicule elle-même en la tenant trop longtemps en jupes courtes.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
La ressemblance d'une jeune fille avec sa mère est, suivant les âges, pleine de promesses ou de menaces.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
Les pauvres mères d'aujourd'hui ne se reconnaissent plus dans leurs filles. On s'attife, on se pare, on veut faire la demoiselle. Bah ! jeunesse est courte, et il faut bien lui passer quelque chose.
Victor Cherbuliez ; La bête (1887)
Une mère et sa fille se complètent, c'est une frégate accompagnée de sa mouche.
Victor Cherbuliez ; Les amours fragiles (1880)
Dans un moment d'exaltation filiale, j'ai entendu une fille dire à sa mère : Que n'ai-je un péché d'amour à te pardonner !
Anne Barratin ; Chemin faisant (1894)
La fille corrigeant la mère en fait d'illusions, cela se voit.
Anne Barratin ; Chemin faisant (1894)
Ma fille, toi et ton fils, vous êtes la source de nos joies, et notre raison de vivre.
Paulo Coelho ; La sorcière de Portobello (2007)
Rien ne compte plus au monde que le bonheur de ma fille, même si je ne comprends jamais pourquoi elle choisit toujours des voies difficiles et douloureuses. Mais une mère ne doit pas comprendre – une mère doit seulement aimer et protéger, et être fière.
Paulo Coelho ; La sorcière de Portobello (2007)
La plus douce récompense des travaux maternels est d'avoir dans ses filles deux amies qui n'ont rien de caché pour leur mère.
Elisabeth de Bagréef-Spéranski ; La vie de château en Ukraine (1857)
Une fille qui a méprisé sa mère méprisera plus tard toutes les femmes.
André Maurois ; Sentiments et coutumes (1934)
Que ce soit ma fille ou mon fils, je les aime de la même façon. Quand je donne à l'un, je donne à l'autre, pour ne pas faire de jaloux. Il faut être équitable avec les enfants, ne pas donner plus à l'un qu'à l'autre !
Jacques Salomé ; Les contes des petits riens et de tous les possibles (2014)
Jeune fille dont l'innocence craint de pécher par ignorance, souviens-toi d'un fait capital et tu n'auras de chance amère : un rien que l'on cache à sa mère, est le point de départ du mal.
Jean-Baptiste Millet Saint-Pierre ; Quelques chiquenaudes, 25 (1855)
Une jeune fille ne peut avoir de meilleur guide que sa mère.
Abbé Antoine Prévost ; Les pensées et maximes (1697-1763)
Dans la recommandation qu'une mère fait à sa fille de ne point se décolleter pour aller au bal, il y a peut-être moins de respect pour les convenances que de jalousie secrète : Les femmes ne consentent jamais de bon cœur à voir chez d'autres les attraits qu'elles ne possèdent plus.
Adolphe Ricard ; L'amour, les femmes et le mariage (1857)
Les jeunes filles sont toujours fort curieuses d'apprendre ce que leurs mamans ont voulu ne pas ignorer.
Adolphe Ricard ; L'amour, les femmes et le mariage (1857)
Telle mère, telle fille, mais parfois le bouton n'a pas le parfum de la fleur entièrement éclose.
Sophie Cottin ; Claire d'Albe (1798)
Les mères ne sont jamais d'accord avec les hommes qui plaisent à leurs filles.
Alberto Moravia ; La Ciociara (1957)
Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère.
Casimir Delavigne ; L'école des vieillards, II, 7 (1823)
Une rivalité naît de femme à femme, soit parce qu'une mère jeune et jolie craint la fraîcheur d'une fille qui grandit, soit parce que la fille, encore peu sûre d'elle-même, devient jalouse de sa mère.
André Maurois ; Sentiments et coutumes (1934)
Il n'y a aucune raison qui oblige à épouser la mère avec la fille !
Alphonse Karr ; Le chemin le plus court (1836)
La seule personne au monde à comprendre un fils, une fille, c'est une mère.
Daniel Pennac ; La petite marchande de prose (1989)
Nul Dieu n'exauce la mère qui jure de refuser la main de sa fille.
Johann Wolfgang von Goethe ; La fiancée de Corinthe (1797)
Trois filles et leur mère sont quatre diablesses pour le père.
l'Espagne ; L'Espagne en proverbes (1909)
L'exemple d'une mère, en qui la vertu brille, est la grande leçon dont profite une fille.
Edme Boursault ; Ésope à la ville, III, 6 (1690)
Une mère gratifiée de cinq filles, je la plains comme une ville assiégée.
Anne Barratin ; Chemin faisant (1894)

Autres dictionnaires à consulter :