Recueil de poésie et de citations ainsi que des proverbes.

Les citations sur mère / enfant.

1 — Notre citation favorite sur la mère et son enfant :

La citation favorite L'asile le plus sûr est le sein de la mère, disait Jean-Pierre Claris de Florian. Un romancier, dramaturge et scénariste français, Philippe Besson, a écrit : La séparation d'un enfant avec sa mère est avant tout un acte physique. Il faut que les bras de l'un cessent d'enlacer le corps de l'autre, que les mains de l'un se détachent des mains de l'autre, que les peaux ne se touchent plus, que les regards se désencastrent l'un de l'autre. Il faut s'éloigner et, dans cet éloignement, il y a le début d'une désagrégation, comme si l'un ne pouvait vivre que grâce à l'autre, comme si l'un ne pouvait pas vivre sans l'autre. C'est une perte de substance. La vie qui s'en va, quelque chose qui s'écoule, une force qu'on ne peut pas retenir.
Thèmes en rapport : #mère #enfant #corps #regards #acte #physique #vivre

2 — Les 71 citations et pensées sur le thème : La mère et ses enfants.

Chose étrange que la maternité et l'extrême tendresse qu'elle inspire ! C'est un instinct commun à toutes les mères de tout entreprendre pour leurs enfants.

Euripide - Iphigénie à Aulis - Ve s. av. J.-C.

Le tort habituel des mères, c'est de n'abandonner jamais à un époux la tutelle de leur enfant sans se réserver de la reprendre aussitôt en sous-œuvre. L'époux qui subirait sans protestation ce partage d'autorité se déclarerait par là même incapable d'être à lui seul une protection suffisante pour sa femme.

Joséphin Soulary - La lune rousse (1879)

La séparation d'un enfant avec sa mère est avant tout un acte physique. Il faut que les bras de l'un cessent d'enlacer le corps de l'autre, que les mains de l'un se détachent des mains de l'autre, que les peaux ne se touchent plus, que les regards se désencastrent l'un de l'autre. Il faut s'éloigner et, dans cet éloignement, il y a le début d'une désagrégation, comme si l'un ne pouvait vivre que grâce à l'autre, comme si l'un ne pouvait pas vivre sans l'autre. C'est une perte de substance. La vie qui s'en va, quelque chose qui s'écoule, une force qu'on ne peut pas retenir.

Philippe Besson - En l'absence des hommes (2001)

L'amour d'une mère pour son enfant, cette effusion immense, ce débordement comme on le dit d'un fleuve qui déborde de son lit.

Philippe Besson - En l'absence des hommes (2001)

L'enfant qui n'a pas commencé sa vie par un grand amour pour sa mère ou son père a été privé d'un des sentiments les plus absolus. Tel est le sentiment que j'éprouvais pour ma mère, et lorsqu'elle se penchait sur mon lit avant d'aller à quelque fête, elle me paraissait plus belle que tous mes songes ; aussi, au lieu de m'endormir, je veillais, attendant anxieusement son retour, car, dès qu'elle s'éloignait, je craignais que quelque chose de fâcheux ne lui arrivât.

Natalie Clifford Barney - Les souvenirs indiscrets (1960)

Les enfants comprennent facilement les grandes choses. Malheureusement, il y a bien des femmes qui font de leur qualité de mère une sorte de rôle qu'elles prennent et quittent à volonté. Faibles et passionnées quand il s'agit de témoigner leur tendresse, elles adoptent un visage et une voix de convention, soit pour blâmer des torts qu'elles excusent, soit pour inculquer des principes dont elles ne se soucient que pour la forme. Ce n'est plus une femme qui fait passer son âme dans celle de son enfant, c'est un acteur médiocre qui répète des tirades sans portée. L'enfant sait très bien dédoubler les deux rôles de celle qui l'estime assez peu pour l'élever au moyen d'une comédie. Il sait à merveille ce qu'il doit penser d'enseignements qui cadrent si mal avec la vie de sa mère, qu'elle est forcée, pour les donner, d'avoir recours à un personnage fictif.

Mary Alsop King Waddington - Jeanne de Vaudreuil (1850)

Quel douloureux spectacle de voir l'enfant servir de refuge et de protection à la mère !

Élisabeth de Wied - Les pensées d'une reine (1882)

Une mère est pour son enfant l'organe du ciel. Dans la première enfance, en le nourrissant de son lait, elle accomplit une tâche toute de fatigue et de dévouement, à laquelle pourtant elle trouve les plus ineffables douceurs.

Emile Mathieu - Études cliniques sur les maladies des femmes (1848)

La prière d'une mère a le pouvoir de sauver son enfant, fût-il au fond de l'Océan.

Citation russe - Les proverbes et locutions russes (1954)

Tout ce que nous pouvons pour nos enfants, c'est de bien choisir leur mère.

Jean Rostand - Les pensées d'un biologiste (1954)

Les mères s'associent plus volontiers aux rêves de leurs enfants qu'aux labeurs de leur mari.

Gustave Vapereau - L'homme et la vie (1896)

L'amour de la mère pour ses enfants ressemble par bien des côtés à celui de l'homme pour la femme qui lui est chère. Il y a chez tous les deux un sentiment très doux de protection et d'autorité.

Victor Cherbuliez - Les pensées extraites de ses œuvres (1913)

Beaucoup de mères aiment leurs enfants comme les petites filles aiment leurs poupées.

Pierre-Jules Stahl - L'esprit des femmes et les femmes d'esprit (1855)

Une mère, incapable de manger le pain de la paresse, le miel de la charité découle de ses lèvres, sa bouche ne s'ouvre que pour des paroles sages, et ses enfants la bénissent dès le matin.

Edmond de Pressensé - L'histoire des trois premiers siècles de l'Église chrétienne (1858)

La consolation d'une mère calme la révolte du cœur irrité de son enfant.

Alexandre Dumas - Saphir, pierre précieuse montée (1854)

Le baiser d'une mère réchauffe le front glacé de désespoir de son enfant.

Alexandre Dumas - Saphir, pierre précieuse montée (1854)

Si la mère, par son lait, fournit aux premiers développements du corps ; si, par sa tendresse vigilante et ses caresses de tous les jours, elle forme le cœur aux épanchements les plus doux, les premiers regards de l'enfant sont pour sa mère ; et l'enseignement de la vie débute ainsi par l'exercice de l'amour filial.

Louis-Auguste Martin - L'esprit moral du XIXe siècle (1855)

Les mères ont beau s'en défendre, rien ne les humilie tant que d'avoir un fils à qui le monde reproche d'être trop sage. C'est un affront qu'on leur fait et qu'elles ont peine à digérer.

Victor Cherbuliez - Le roi Apépi (1887)

La mère doit se considérer comme le soleil de son enfant, immuable et toujours rayonnant, où la petite créature mobile, prompte aux larmes et aux éclats de rire, légère, inconstante, passionnée, orageuse, vient se recharger de chaleur, d'électricité et de lumière, s'égaliser, se calmer, se fortifier.

Henri-Frédéric Amiel - Journal intime, le 6 janvier 1853.

L'amour d'une mère pour son enfant, c'est le symbole terrestre et touchant de l'amour de Dieu pour l'humanité.

Louise Colet - Constance (1837)

L'amour vigilant et protecteur d'une mère s'attache à la vie de son enfant comme un parfum.

Henri-Frédéric Amiel - Les fragments d'un journal intime (1852)

Une mère gratte le sol avec ses dents pour trouver à son enfant de quoi bouffer.

Virginie Despentes - Vernon Subutex 2 (2015)

On est parvenu à donner la vie à des enfants sans père, mais jamais sans mère.

René Barjavel - Le diable l'emporte (1948)

Le meilleur lait pour un enfant, c'est le lait provenant de sa mère.

Citation africaine - Les sentences et proverbes wolofs (1963)

L'amour d'une mère pour ses enfants est donné sans contrepartie.

Jacques Salomé - N'oublie pas l'éternité (2005)

Un papa, c'est une présence rassurante, chaleureuse, bienveillante, à la fois pour la maman et pour l'enfant.

Jacques Salomé - J'ai encore quelques certitudes (2015)

Lorsque l'esprit s'éclaire le cœur devient meilleur ; l'épouse doit être plus vertueuse, la mère plus tendre, elle doit presser avec plus d'amour sur son sein l'enfant chéri qui vient d'entrer dans la vie.

Jean-François Ancelot - L'homme du monde, le 25 octobre 1827.

À la beauté de la vierge qui inspire l'amour succède la beauté de l'épouse qui commande la vénération ; la gravité des traits, la majesté de la démarche, la sévérité du langage, dénoncent les qualités de l'âme unies aux agréments du corps ; aussi n'est-il point de beauté plus sublime que celle d'une mère allaitant son enfant.

Louis-Auguste Martin - L'esprit moral du XIXe siècle (1855)

L'amour d'une femme pour un homme doit ressembler à la tendresse d'une mère pour son enfant.

George Sand - Jacques (1834)

La tendresse d'une mère pour son enfant commence à l'instant même où son enfant voit le jour. Mais à mesure que l'enfant grandit, la mère s'attache à lui par tous les liens qui peuvent unir une âme à une autre. Elle l'aime pour les grâces qu'il a réellement, et pour celles qu'elle lui suppose ; elle l'aime pour le bonheur qu'il lui donne, et pour les soins et pour les peines qu'il lui a coûtés ; elle l'aime quelquefois pour ses défauts, ou pour ses souffrances ; elle aime en lui l'image vivante et embellie du père de famille ; elle l'aime comme la consolation et la gloire de son avenir.

Jules Simon - Le devoir (1854)

La maternité est tellement supérieure à la paternité, que je voudrais être la mère et non le père de mes enfants.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

Les plus grands philosophes ont de la peine à lire dans le cœur humain, et le plus petit enfant sait lire couramment dans le cœur de sa mère.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

Une mère pleure en secret du châtiment qu'elle a dû infliger à son enfant.

Henri-Frédéric Amiel - Journal intime, le 26 mars 1880.

Un Dieu créa dans nos misères les baisers des enfants pour les larmes des mères.

Ernest Legouvé - Médée (1855)

Rien ne protège mieux un enfant que la bonne réputation de sa mère.

Cécile Fée - Les maximes et pensées (1832)

Une mère donne avec le lait à son fils la première leçon de reconnaissance.

Louis-Philippe de Ségur - La reconnaissance (1816)

Pour mieux vous guider sur la route éphémère, enfants, le Seigneur vous dota d'une mère.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

L'amour de certaines mères est comme une corde passée au cou de l'enfant : au moindre mouvement de celui-ci vers la vie, le nœud coulant se resserre.

Christian Bobin - Ressusciter (2001)

Pour toute mère, son enfant est un dieu.

André Maurois - Sentiments et coutumes (1934)

Après neuf mois de voyage, de pensées et de mirage, je me suis posé lentement sur le ventre de maman.

Maxalexis - Ma naissance m'éblouit (2007)

Il suffit qu'une mère voit sourire son enfant pour être convaincue de la réalité d'une félicité suprême.

François-René de Chateaubriand - Le génie du christianisme (1802)

Le travail des mères, c'est de protéger les enfants de la noire humeur des pères.

Christian Bobin - La folle allure (1995)

Le visage d'une mère est pour l'enfant son premier livre d'images.

Christian Bobin - Louise Amour (2004)

Une mère ne peut jamais cesser d'être la mère de son enfant.

Claire Élisabeth de Vergennes - L'essai sur l'éducation des femmes (1824)

Une mère ne regrette jamais les soins ni les peines que son enfant lui a coûtés.

Jean-Benjamin de Laborde - Les pensées et maximes (1791)

Une femme, avec quatre enfants, n'a pas le temps de s'ennuyer.

Françoise Giroud - La nouvelle vague (1958)

Il est affreux qu'une mère perde son enfant ; il est affreux qu'un enfant perde sa mère.

Alphonse Esquiros - Paris, ou les mœurs au XIXe siècle (1847)

Les soins d'une mère pour son enfant sont le fruit de l'expérience de toute sa vie.

François-René de Chateaubriand - Le génie du christianisme (1802)

Une maman, c'est une personne qui aide son enfant à grandir pendant toute sa vie.

Jean Gastaldi - Le petit livre de maman, 45 (2003)

Une mère aimante pardonne toujours à son enfant.

Abbé Pierre - Les pensées (1912-2007)

Le baiser d'un enfant, c'est l'âme de sa mère !

Jules Canonge - Le baiser d'un enfant, Varia (1869)

La mère aimante apprend à son enfant à marcher seul.

Soren Kierkegaard - Les maximes et pensées (1813-1855)

La bonté de la mère est écrite dans la gaîté du marmot.

Victor Hugo - Les misérables (1862)

La mauvaise mère, la mère maladroite ou injuste, est pour l'enfant la plus tragique initiatrice.

André Maurois - Sentiments et coutumes (1934)

C'est au cœur d'une mère une idée importune, que de voir un enfant s'éloigner de ses bras.

Jean-François de La Harpe - Virginie, I, 4, le 11 juillet 1786.

Une femme seule qui élève deux enfants, c'est le bagne.

Frédéric Beigbeder - Un roman français (2009)

Quelle joie de s'entendre appeler petit cœur, ou mon bon ! de voir autour de soi croître dans sa maison, sous les paisibles lois d'une agréable mère, de petits citoyens dont on croît être le père !

Nicolas Boileau - Satire X, Les femmes (1693)

Un enfant qui n'a que sa mère n'admettra jamais de la partager.

Philippe Besson - La trahison de Thomas Spencer (2009)

Lorsqu'un enfant cesse d'aimer sa mère, c'est un monde qui s'écroule.

Philippe Besson - La trahison de Thomas Spencer (2009)

La main de la mère relevant avec nonchalance une mèche de cheveux sur le front de son enfant lègue à celui-ci une douceur qu'une vie entière n'épuisera pas.

Christian Bobin - Les ruines du ciel (2009)

En prenant l'enfant par la main, on prend la mère par le coeur.

Citation danoise - Le livre des proverbes danois (1912)

L'homme a toujours besoin de caresse et d'amour, sa mère l'en abreuve alors qu'il vient au jour.

Alfred de Vigny - La colère de Sanson, Les destinées (1839)

Les femmes et les enfants sont une aristocratie de grâce et de charme.

Jules Michelet - L'amour (1858)

Une menace à son enfant, trouble le sang d'une mère.

Antoine-Pierre Dutramblay - La ménagère et la chèvre (1703)

L'enfant est l'ancre de la mère.

Saint Paul - Épîtres à Timothée, II, 15 - Ier siècle.

L'avenir d'un enfant est l'oeuvre de sa mère.

Napoléon Bonaparte - Les maximes et pensées (1769-1821)

L'asile le plus sûr est le sein de la mère.

Jean-Pierre Claris de Florian - L'enfant et la mère (1792)

L'enfant reconnaît sa mère à son sourire.

Virgile - Les Bucoliques - Ier s. av. J.-C.

Pour connaître ta mère, enfant, commence à lire dans le livre de son sourire.

Virgile - Les Bucoliques - Ier s. av. J.-C.

Les bras des mères sont faits de tendresse ; les enfants y dorment profondément.

Victor Hugo - Les misérables (1862)

Une vrai mère pour ses enfants, c'est un état d'esprit, une habitude de la pensée.

Edith Wharton - La récompense d'une mère.

3 — Le dictionnaire des proverbes et adages :

De quel pays provient le proverbe À mère courageuse, enfant courageux ?

4 — Les rubriques de citations et synonymes en rapport :

La mère » La maman » La mère et son fils » La mère et sa fille » La fête des mamans » La parenté » Garçon »
Top