Les citations qui définissent l'homme

Ce dictionnaire contient 37 pensées et citations : Un homme, c'est quoi ?

L'homme n'est peut-être quelque chose qu'à la condition qu'il s'aperçoive qu'il n'est rien.
Pierre-Jules Stahl ; Ce que c'est que l'amour (1853)
L'homme ne valait pas la peine de déranger un Dieu pour le créer.
Paul Valéry ; Mélange (1934)
L'homme est une bête féroce par elle-même apprivoisée.
Pierre Reverdy ; Le livre de mon bord (1948)
L'homme est du bois dont on fait les arcs, plus on le tient courbé et plus il se redresse.
Adolphe d'Houdetot ; Dix épines pour une fleur (1853)
L'homme naît le plus souvent d'une erreur dont le destin fera une vérité.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)
L'homme est un problème à résoudre sans qu'il y ait de solution à trouver.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)
L'homme n'est qu'un abîme de faiblesse, de corruption et de vanité.
Jean-Baptiste Massillon ; Le grand carême (1717)
L'homme sage s'instruit par les malheurs d'autrui.
Benjamin Franklin ; L'almanach du pauvre Richard (1733)
L'homme n'est qu'un enfant vieilli.
André Gide ; L'école des femmes (1929)
L'homme est une lampe que le Temps allume, et qu'un souffle peut éteindre à tout moment.
Sénèque ; Les fragments - Ier siècle.
L'homme est une bête féroce.
Georges Clemenceau ; Justice militaire (1901)
L'homme est le seul animal qui dévore sa propre espèce.
Thomas Jefferson ; Lettre à Edward Carrington, le 16 janvier 1787.
L'homme est le plus méchant des animaux à deux pieds.
Pline le Jeune ; Lettre à Cornélius Tacite - IIe siècle.
L'homme est rarement tout à fait bon ou tout à fait mauvais.
Sigmund Freud ; Les considérations actuelles sur la guerre et sur la mort (1915)
L'homme est bien souvent l'auteur de son propre malheur.
William Penn ; Les fruits de la solitude (1682)
L'homme toujours parle d'humanité, mais ses actions souvent prouvent sa cruauté.
Jean-François Haumont ; Le jeune cerf et les deux bergères (1802)
L'homme ne connaît pas l'homme ; et souvent ne veut même pas le connaître : d'où les conflits qui déchirent le monde.
Augusta Amiel-Lapeyre ; Les pensées sauvages (1909)
L'homme le plus parfait est celui qui ne doit qu'à lui-même toute sa sagesse.
Hésiode ; Les travaux et les jours - VIIIe s. av. J.-C.
L'homme est l'animal le plus dangereux qui ne songe qu'à nuire à tous les autres animaux.
Jonathan Swift ; Les voyages de Gulliver (1726)
L'homme ne sait jamais ni ce qu'il veut ni ce qui lui convient.
George Sand ; Lélia (1833)
L'homme, ce roi du monde, et roi très fainéant, se contemple à l'aise admirant son néant.
Voltaire ; De la nature de l'homme (1734)
L'homme est une créature qui obéit à une créature qui veut.
Montesquieu ; De l'esprit des lois (1748)
L'homme est un fat ! il suffit d'être supporté pour se croire indispensable.
Henri de Régnier ; Lui, ou les femmes et l'amour (1928)
L'homme est ingrat, il s'adore, il s'aime ; il rapporte tout à lui-même.
Jean-Baptiste Gresset ; Ode VII, Sur l'ingratitude (1737)
L'homme est un roseau pensant inconsolable et gai.
Guy Bedos ; Inconsolable et gai (1995)
L'homme, si vaste que soit son cœur, ne peut s'attacher à tout avec la même force.
Henri Lacordaire ; Les conférences de Notre-Dame de Paris (1848)
L'homme est un enfant qui s'est bouché.
Louis Scutenaire ; Mes inscriptions (1943-1944)
L'homme est un animal de génie ; le génie ôté, l'homme est un animal comme tous les autres.
Rémy de Gourmont ; Les promenades philosophiques (1905)
L'homme doit prendre conscience de ses abîmes pour mieux les contourner.
Gilles Archambault ; Les pins parasols (1976)
L'homme est un animal qui ne peut être endoctriné que par la cruelle expérience.
Giacomo Casanova ; L'histoire de ma vie (1789-1798)
L'homme trouve la raison en lui et la sagesse hors de lui.
Victor Hugo ; Philosophie prose (1835-1840)
L'homme sage et pieux ne craint point de malheurs.
Anatole France ; Les noces corinthiennes (1876)
L'homme est ingrat, il file doux devant qui lui montre les cornes.
Pierre-Louis Ginguené ; Le cheval et le bœuf, XII (1810)
L'homme est la seule créature qui refuse d'être ce qu'elle est.
Albert Camus ; L'homme révolté (1951)
L'homme content de son sort ne connaît pas la ruine.
Lao Tseu ; Le livre du Tao et de sa vertu - VIe s. av. J.-C.
L'homme est un loup pour l'homme.
Plaute ; La comédie des ânes - IIe s. av. J.-C.
L'homme naît avec ses vices ; il acquiert ses vertus.
Jules Renard ; Le journal du 26 juillet 1899.

Autres dictionnaires à consulter :