Recueil de poésie et de citations ainsi que des proverbes.

Les citations célèbres sur hommes.

1 — Notre citation préférée sur les hommes :

La citation préférée Il y a des hommes qui sont fer et des hommes qui sont aimant, disait Victor Hugo. Un célèbre philosophe, professeur et poète suisse, Henri-Frédéric Amiel, a écrit : Je suis las et rassasié des hommes, ils nous donnent cent fois du chagrin pour une fois de la satisfaction. Leurs paroles ne sont déjà pas bonnes ; mais leurs actes le sont bien moins encore.
Thèmes en rapport : #hommes #chagrin #satisfaction #paroles #actes

2 — Les citations et mots de célébrités sur hommes :

Je ne hais point les hommes par inhumanité ; je ne les hais que malgré moi, parce qu'ils sont haïssables. C'est leur dépravation que je hais, et leurs personnes, parce qu'elles sont dépravées.

François de Salignac de La Mothe-Fénelon - Socrate, Alcibiade et Timon (1712)

Les hommes ne sont que ce qu'ils sont que parce que la nature n'est pas ce qu'elle est.

Pierre Dac - Les pensées (1972)

Il y a encore plus d'hommes qui sont femmes par la faiblesse de leur cœur qu'il n'est de femmes qui soient hommes par la force de leur esprit.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

Peu d'hommes me plaisent plus les uns que les autres, mais beaucoup me plaisent moins.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

Les hommes, comme les navets, doivent être clairsemés pour se bien développer. Les hommes et les arbres trop rapprochés ont à la vérité une tige plus droite et plus uniforme, mais ils manquent de vigueur, ils ne portent point de si belles couronnes, ni un si beau feuillage que les arbres en plein champ.

Jean-Paul Richter - Les pensées et réflexions (1829)

Les hommes sont comme le vin : en vieillissant, les bons deviennent meilleurs, les mauvais aigrissent.

Louis Joseph Mabire - Le dictionnaire de maximes (1830)

Les hommes rangés sont des prosaïques bourgeois qui ne se sentent point assez de qualités ou de vertus pour se faire pardonner leurs défauts ou leurs vices.

Auguste Guyard - Quintessences (1847)

Les oiseaux, il en existe une espèce bien curieuse ; ils ne sont jamais plus beaux que quand ils n'ont pas encore d'ailes. Ils se nourrissent de baisers, et font leur nid sur des lèvres de rose ; ils aiment beaucoup à être caressés : le plaisir seul peut les apprivoiser. S'ils s'aperçoivent qu'on les néglige, ils tombent en langueur, il y a même à craindre pour leur vie. À mesure que leur plumage croît, il faut avoir grand soin de le couper, ou les mettre en cage : l'ingratitude ou la légèreté est leur défaut. Leur ramage est plus séduisant que celui du rossignol, mais il en coûte cher à qui l'écoute trop longtemps. Ces oiseaux sont en grand nombre en ce monde, il y en a de plusieurs sortes : les uns ont la morsure du serpent ; les autres le fiel de la vipère ; ceux-ci, la serre de l'épervier : quelques-uns ont la candeur de la tourterelle, ce sont les plus fidèles et les plus rares. Mais hélas ! de tels hommes on n'en trouve plus de nos jours.

Sylvain Maréchal - Le dictionnaire d'amour (1788)

Il faut aimer les hommes, et leur faire du bien malgré leurs défauts.

François de Salignac de La Mothe-Fénelon - Socrate, Alcibiade et Timon (1712)

Les hommes s'en imposent les uns aux autres pour s'étourdir sur leur faiblesse et leurs destinées.

Mademoiselle de Sommery - Les réflexions et pensées (1794)

Les hommes de génie et les monuments apparaissent plus grands quand ils sont tombés que quand ils étaient debout, par le silence et le vide qu'ils laissent après eux.

Jean-Napoléon Vernier - Les fables, pensées et poésies (1865)

Les hommes ne nous sont redevables que de ce que nous faisons au-delà de nos promesses ; jusqu'à concurrence de ces promesses, c'est nous qui sommes leurs débiteurs.

Jean-Napoléon Vernier - Les fables, pensées et poésies (1865)

Il est des hommes qui savent se faire accepter partout, parce qu'ils sont pourvus d'un habit et d'un esprit de rechange.

Jean-Napoléon Vernier - Les fables, pensées et poésies (1865)

Les hommes sont libres de faire ce qu'ils peuvent, et non ce qu'ils veulent.

Antoine de Rivarol - L'esprit de Rivarol (1808)

Sous quelqu'aspect que l'on envisage les hommes, je défie de les trouver supportables sous un seul.

Hypolite de Livry - Les pensées et réflexions (1808)

Les hommes semblent être nés pour faire des dupes, et l'être eux-mêmes.

Vauvenargues - Les réflexions et maximes posthumes (1823)

Les hommes n'ont de cœur et d'esprit que ce qu'il en faut pour être médiocrement heureux.

Antoine de Rivarol - L'essai sur l'amitié (1786)

Nous traitons les hommes comme les lettres que nous recevons : nous les lisons avec empressement, mais jamais nous ne les relisons.

Voltaire - Les pensées philosophiques (1862)

Les hommes, c'est une pauvre espèce ! pour qui l'examine, elle est plus comique que haïssable.

Marivaux - La surprise de l'amour, le 3 mai 1722.

Tous les hommes que j'ai connu ont aimé que je sache m'habiller, du matin au soir, et pas seulement me déshabiller.

Françoise Giroud - Arthur ou le bonheur de vivre (1997)

Sachant combien les hommes sont ignorants, sots et méchants, je me soucie peu de ce qu'ils pensent et de ce qu'ils font. À cela près que, pour donner du prix à la vie de cette race orgueilleuse et misérable, les hommes ont le courage, les femmes la beauté et les petits enfants l'innocence ! L'humanité tout entière est déplorable ou ridicule.

Anatole France - Abeille (1883)

J'ai eu beaucoup d'ennuis avec les hommes, et quand je n'avais pas des ennuis avec eux, j'avais l'ennui, ce qui n'est pas mieux !

Amélie Nothomb - Attentat (1997)

Il y a des hommes qui sont fer et des hommes qui sont aimant.

Victor Hugo - Claude Gueux (1834)

Les hommes naissent libres et égaux en droit, après... ils se démerdent.

Jean Yanne - Les pensées, répliques, textes et anecdotes (1999)

Les hommes sont tous ainsi, ou impertinents, ou fades.

Marc Monnier - La ligne droite (1854)

Les hommes attaquent la louange, à défaut de pouvoir attaquer ce qui est louable.

Pline le Jeune - Lettre à Pompeius Saturninus - IIe siècle.

Dire des hommes qu'ils sont mauvais, c'est dire qu'ils le sont plus que nous ne croyons l'être.

Jean Rostand - Le carnet d'un biologiste (1959)

Combien heureux les hommes, s'ils pouvaient ignorer le mal !

André Gide - La symphonie pastorale (1919)

Les hommes qui valent le mieux sont ceux qui parlent le moins.

William Shakespeare - Henri V (1599)

Qui respecte les hommes est toujours respecté des hommes.

Mencius - Le livre des livres, II, II, 28 - IVe s. av. J.-C.

Qui aime les hommes est toujours aimé des hommes.

Mencius - Le livre des livres, II, II, 28 - IVe s. av. J.-C.

L'univers est beau, mais les hommes sont si abjects que la vie ne vaut pas un regret.

Henry de Montherlant - Le treizième César (1970)

Les hommes ne sont jamais rassasiés d'heureux succès.

Hérodote - Les histoires - Ve s. av. J.-C.

Les hommes portent un épais manteau de mensonges pour se couvrir comme s'il faisait mauvais temps.

Sigmund Freud - Les cinq leçons sur la psychanalyse (1909)

Les hommes, en général, ne sont pas sincères, ils ne se montrent pas tels qu'ils sont.

Sigmund Freud - Les cinq leçons sur la psychanalyse (1909)

Les hommes ne se rendent pas compte de ce que la joie ou la détresse qu'ils dispensent peuvent faire.

Claire Martin - Avec ou sans amour (1958)

Les hommes vieillissent vite dans l'affliction.

Hésiode - Les travaux et les jours - VIIIe s. av. J.-C.

Les hommes sont poètes avant que d'être philosophes.

Mirabeau - L'essai sur le despotisme (1776)

Tout le bonheur des hommes est dans l'imagination.

Marquis de Sade - Les maximes et pensées (1740-1814)

Le mépris des hommes est fréquent chez les politiques, mais confidentiel.

André Malraux - Le temps du mépris (1935)

Les hommes sont ce que les font leurs mères.

Ralph Waldo Emerson - La conduite de la vie (1860)

Il est des hommes qu'on ne peut dompter.

Lucain - La Pharsale, IV - env. 60 ap. J.-C.

Il est souvent des hommes qui ne sont que des femmes.

Félix Lope De Vega - Le moulin (1604)

Les hommes perdent facilement la mémoire des bienfaits.

Cardinal de Richelieu - Les maximes d'État (1623)

Les hommes sont des brutes féroces et vaniteuses.

George Sand - Correspondance (1812-1876)

On traite les hommes comme des singes ! On les bat et on les fait danser.

Voltaire - L'ingénu, XX (1767)

Les hommes sont partagés en deux parts : martyrs et bourreaux.

Alfred de Vigny - Chatterton (1835)

Les hommes ne sont méchants que parce qu'ils sont fous !

Jean-Baptiste Rousseau - À Clément Marot, Épître III, Liv. I (1712)

On ne peut régner sur les hommes quand on ne règne pas sur leur cœur.

Henri Lacordaire - La vie de saint Dominique (1840)

Les hommes sont changeants, on se sentirait coupable d'avoir tout dit à un seul d'entre eux.

Georges Perros - Papiers collés (1960)

Les hommes sont la vermine de la terre.

André Malraux - La condition humaine, Prix Goncourt (1933)

Lorsque les hommes crachent sur la terre, ils crachent sur eux-mêmes.

Citation amérindienne - Chef Seattle (1854)

J'aime les prêtres, avec les médecins, ce sont les hommes qui en savent le plus sur l'homme.

Maurice Chapelan - Main courante (1957)

Les hommes vieillissent, mais ne mûrissent pas.

Alphonse Daudet - Les notes sur la vie (1899)

Deux sortes d'hommes ne réfléchissent point : l'homme effrayé et le téméraire.

La sagesse populaire - Le recueil d'apophtegmes et axiomes (1894)

Les hommes ne sympathisent qu'avec ce qui est plein de vie.

Johann Wolfgang von Goethe - Les maximes et réflexions (1749-1832)

On ne peut corriger les hommes qu'en les faisant voir tels qu'ils sont.

Beaumarchais - Le mariage de Figaro, Préface (1778)

Le mensonge, ce rêve pris sur le fait, seul amour des hommes.

Louis-Ferdinand Céline - Le voyage au bout de la nuit (1932)

Il en est des hommes comme des plus vils animaux, tous peuvent nuire.

Voltaire - L'ingénu (1767)

Tels sont les hommes : ils changent de langage comme d'habit.

Jean-Jacques Rousseau - Lettre à M. de Beaumont, le 18 novembre 1762.

Celui qui excelle à employer les hommes se met au-dessous d'eux.

Lao Tseu - Le livre du Tao et de sa vertu - VIe s. av. J.-C.

Le médecin vaut beaucoup d'autres hommes.

Homère - L'Iliade, XI, 514 - IXe s. av. J.-C.

La guerre, c'est faire que la terre mange la chair des hommes.

Mencius - Le livre des livres, II, I, 14 - IVe s. av. J.-C.

Les hommes peuvent fatiguer de leur constance, les femmes jamais.

Honoré de Balzac - Une fille d'Ève (1838)
« Les citations précédentes

3 — Le dictionnaire des proverbes et adages :

De quelle origine est le proverbe La rencontre des hommes vaut des trésors ?

4 — Les rubriques de citations et synonymes en rapport :

Les citations sur homme » Jeune homme » Homme mortel » Homme d'esprit » Homme heureux » Homme / Femme »
Top