Mon Poeme.fr
Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Les citations sur beau parleur

Ce dictionnaire contient 48 citations et pensées d'auteurs célèbres français ou d'auteurs étrangers sur le thème beau parleur. Si vous recherchez un proverbe, consultez nos meilleurs proverbes sur beau parleur issus des quatre coins du monde :

L'information a élevé le commérage à la dignité de la culture.
Albert Brie ; Le mot du silencieux (1978)
Rien n'afflige tant un envieux que d'entendre bien parler.
Plutarque ; Comment écouter - Ier s. ap. J.-C.
Le railleur s'attire toujours quelque mauvaise affaire, et le beau parleur ne manque jamais d'ennemis.
Citation chinoise ; Les sentences et pensées morales chinoises (1832)
Ne dispute pas avec un beau parleur, ne mets pas de bois sur le feu.
La Bible ; L'Ecclésiastique, VIII, 4 - IIe s. av. J.-C.
Un beau parleur répète et rabâche une histoire autant qu'une plaisanterie quelconque.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 7 mars 1873.
Tel recherche partout de beaux esprits aimables et se montre amateur des causeurs merveilleux, qui trouve cependant que les plus admirables sont les causeurs qui l'écoutent le mieux.
Jean-Baptiste Millet Saint-Pierre ; Quelques chiquenaudes, 17 (1855)
Les beaux parleurs et les pédants ont toujours une très haute opinion d'eux-mêmes.
Pierre-Jules Stahl ; Les pensées et réflexions diverses (1841)
Le grand parleur est mû plutôt par la vanité que par tout autre sentiment.
Pierre-Jules Stahl ; Les pensées et réflexions diverses (1841)
Les grands parleurs donnent trop de prise sur eux-mêmes. Parler peu et à propos est meilleur.
Pierre-Jules Stahl ; Les pensées et réflexions diverses (1841)
L'avare, l'homme orgueilleux, le beau parleur, ne peuvent faire que de mauvais amis.
William Penn ; Les fruits de l'amour d'un père (1790)
Un beau parleur n'est pas seulement odieux, il est encore insupportable. Le plus grand plaisir qu'on puisse lui faire est de l'écouter sans l'interrompre, sans broncher. Mais pour cela, quelle patience ne faut-il pas avoir ! et quel supplice est égal à celui de soutenir tout le poids de l'ennui dont il accable ! Il assomme par des contes sans fin, par des histoires longues, insipides et cent fois racontées, par le détail peu intéressant de sa vie et de toutes ses moindres actions.
Jean Baptiste Blanchard ; Les maximes de l'honnête homme (1772)
La plupart de ceux qui parlent beaucoup font moins usage de leur jugement que de leur mémoire. Un grand parleur est ordinairement un grand diseur de riens : il est comme ces arbres qui, pour avoir trop de feuilles, ne portent point de fruits. Les bonnes choses qu'il dit quelquefois, sont mêlées de mille mauvaises choses qui les gâtent.
Jean Baptiste Blanchard ; Les maximes de l'honnête homme (1772)
Si vous voulez qu'on recherche votre compagnie, ne soyez pas de ces longs conteurs qui parlent toujours, chargent leurs récits de mille circonstances inutiles, et n'oublient rien que définir. Contez des choses toujours nouvelles ; racontez-les avec feu ; négligez les petits détails, soyez court, et laissez aux autres le plaisir de parler à leur tour, mais surtout n'assommez pas ceux qui ont la complaisance de vous écouter en répétant cent fois les mêmes histoires.
Jean Baptiste Blanchard ; Les maximes de l'honnête homme (1772)
Il n'y a rien de plus odieux qu'un grand parleur dont le flux de paroles ressemble à un torrent que rien ne peut arrêter ! Il dit ce qu'il sait et ce qu'il ne sait pas. Il ne peut rien tenir de caché. Tout ce qu'il voit, tout ce qu'il apprend, tout ce qu'il soupçonne, il le divulgue aussitôt, ou il le dit secrètement à tous ceux qui veulent le savoir, car tout le monde est son confident, quoiqu'il ne soit le confident de personne. Il recueille avidement toutes les petites historiettes du jour, tout ce qui se passe dans les familles, tout ce qui intéresse l'honneur et la réputation, pour le répandre. Il est la trompette scandaleuse et pitoyable de nos villes et de nos campagnes.
Jean Baptiste Blanchard ; Les maximes de l'honnête homme (1772)
Un grand parleur est incommode à la société, le torrent de ses paroles engloutit la conversation.
Citation hindoue ; Les maximes de la sagesse hindoue - IIe siècle.
Plus on passe pour beau parleur, plus on se défie de nos discours.
Démosthène ; Les Philippiques - IVe s. av. J.-C.
On interrompt les beaux parleurs en ne les écoutant pas.
Francis Bacon ; Les essais (1625)
Un grand parleur fatigue, un homme taciturne ennuie.
Francis Bacon ; Les essais (1625)
Un beau parleur arrive à l'idée par le chemin le plus court, un beau causeur par le chemin le plus agréable.
Jean-Napoléon Vernier ; Les fables, pensées et poésies (1865)
Les beaux parleurs ressemblent aux fausses médailles ; quelques jours d'usage en font disparaître tout le brillant.
Félix Bogaerts ; Les maximes, pensées et réflexions (1837)
Le beau parleur aime mieux avoir les mains et les pieds liés que la langue.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)
Bavard - Mieux vaut une langue discrète, que pipelette !
Maxalexis ; Mon dico poésie, 45 (2010)
Les grands diseurs ne sont pas les grands faiseurs.
Citation anglaise ; Les proverbes et adages anglais (1840)
Le railleur s'attire toujours de mauvaises affaires, et le beau parleur ne manque jamais d'ennemis.
Citation chinoise ; Les sentences et pensées morales chinoises (1832)
Un grand parleur est incommode à la société ; l'oreille en est vite fatiguée, et le torrent de ses paroles engloutit la conversation.
Philip Dormer Stanhope ; L'art de vivre heureux dans la société (1761)
Les gens qui en font le moins sont ordinairement ceux qui parlent le plus.
Hypolite de Livry ; Les pensées et réflexions (1808)
Un beau parleur m'étourdit plus qu'il ne m'amuse.
Marie-Jeanne Riccoboni ; Les lettres de Milady Juliette Catesby (1759)
Qui parle le plus en sait bien souvent le moins.
Voltaire ; Lettre à M. De Cideville, le 22 septembre 1733.
L'homme humble est celui qui ne parle jamais de lui, le sot est celui qui parle pour ne rien dire.
Voltaire ; Lettre à M. De Cideville, le 22 septembre 1733.
Ne soyez point vain, ni trop grand parleur, car c'est là qu'est le paradis des fous.
William de Britaine ; La prudence humaine (1689)