Mon Poeme.fr
Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Les citations célèbres sur la morale (2)

Les citations, pensées et mots de célébrités :

Quand vous entendez un homme invoquer la morale naturelle pour battre en brèche la convention sociale, soyez assuré qu'une faute pèse sur sa vie et fausse sa conscience.
Eugène Marbeau ; Les remarques et pensées (1901)
La valeur morale d'un homme peut se mesurer à la part qu'il fait aux autres dans sa vie.
Eugène Marbeau ; Les remarques et pensées (1901)
L'État n'a plus de morale dès lors qu'il a des intérêts.
Philippe Bouvard ; Mille et une pensées (2005)
Sans la santé, point de clairvoyance morale.
George Sand ; Le marquis de Villemer (1861)
La morale c'est un bat-flanc de l'esprit pour nous apprendre à ne pas trop ruer dans les brancards.
Pierre Reverdy ; Le livre de mon bord (1948)
Une morale trop sévère produit peu de saints.
Jean Baptiste Blanchard ; Les maximes de l'honnête homme (1772)
Les pensées morales sont des clous d'airain qui s'enfoncent dans l'âme et qu'on n'en arrache point.
Denis Diderot ; Les maximes, réflexions et pensées (1784)
Les bienséances sont la sauvegarde de la morale publique.
Jean-François de La Harpe ; Le Lycée, ou cours de littérature (1798-1804)
La morale n'est pas sujette aux caprices des hommes ; elle ne change pas selon les temps ou les lieux : elle est une, simple ; ses principes sont précis et clairs. Le mensonge et le vice se sont en vain réunis dans tous les siècles pour faire adopter leurs prestiges et altérer ses maximes ; la morale a triomphé de leurs efforts, et n'a jamais reçu aucune atteinte : ses lumières ont toujours brillé au milieu même des ténèbres dont on a cherché à l'envelopper ; elles sont aussi pures que la source d'où elles émanent : elles sont nos guides sur la terre. Malheur à ceux qui croient pouvoir sortir de la route que la morale nous a tracée elle-même pour le bonheur !
David Augustin de Brueys ; Les amusements de la raison (1721)
Le but de la morale est d'éclairer l'homme et de le rendre meilleur. Les avantages que nous retirons de son étude sont la douceur des mœurs, des règles de conduite, la modération dans les désirs, et la connaissance de la valeur réelle et précise des choses.
David Augustin de Brueys ; Les amusements de la raison (1721)
La littérature ne puise ses beautés durables que dans la morale la plus délicate.
Germaine de Staël ; La littérature (1799)
La morale doit être considérée dans l'homme, comme une inclination, comme une affection dont le principe est dans notre être, et que notre jugement doit diriger.
Germaine de Staël ; La littérature (1799)
Il n'y a pas de bonne morale sans religion.
Napoléon Bonaparte ; Discours aux curés de la ville de Milan, le 5 juin 1800.
Les racines morales de l'humanité ressemblent à celles de l'acajou qui pénètrent lentement à travers le roc, mais finissent par le briser en éclats.
Jean-Paul Richter ; Les pensées et réflexions (1829)
La seule leçon de morale qui convienne à l'enfance est de ne jamais faire de mal à personne.
Jean-Jacques Rousseau ; Émile, ou De l'éducation (1762)
Les époques morales sont celles où l'on aime : plus d'amour, plus de mœurs !
Auguste Guyard ; Quintessences (1847)
Le meilleur livre de morale, pour un jeune homme, c'est une femme estimable et aimée. Une réprimande n'est alors qu'une légère égratignure. On ne se fait pas une idée de la douceur et de l'efficacité d'une réprimande placée entre deux baisers !
Auguste Guyard ; Quintessences (1847)
Pourquoi la morale et la politique ne peuvent-elles pas vivre ensemble ? Est-ce donc que la morale est nécessairement impolitique ? Et la politique, nécessairement immorale ?
Auguste Guyard ; Quintessences (1847)
En général, le temps employé à maximer la morale est un temps perdu pour la pratiquer. Bien des gens ne parlent tant, et si haut, et si sententieusement de la fraternité, de la charité, de la vertu, que pour s'étourdir de ne les point pratiquer en secret.
Auguste Guyard ; Quintessences (1847)
Connais-toi toi-même, condition indispensable pour connaître les autres ; premier principe de morale.
Adrien Destailleur ; Les observations morales, critiques et politiques (1830)
Une morale serait de se moquer du tiers comme du quart et de ne rien faire à moitié.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)
Faire de la morale est une manière de s'inventer des alibis.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)
La morale, c'est la connaissance des moyens qui peuvent nous assurer assez d'empire sur nos facultés pour en faire le meilleur usage possible, c'est la science des habitudes propres à perfectionner notre être, à nous conduire à l'état le plus constamment heureux.
Jacques-Henri Meister ; De la morale naturelle (1788)
Tout est relatif dans la morale comme dans la nature : rien n'est bien ou mal, grand ou petit par soi-même, mais seulement par comparaison avec ce qui l'est plus ou moins.
Cécile Fée ; Les maximes et pensées (1832)
L'amour est la base de tous nos devoirs, il devrait être dans la morale ce que serait la panacée en médecine. II n'est pas un seul instant dans la vie où nous ne devions en faire usage : c'est le lien universel de la société. Tout nous dit d'aimer, sous peine d'être ingrats et malheureux.
Sylvain Maréchal ; Le dictionnaire d'amour (1788)
Quelques auteurs traitent la morale comme on traite aujourd'hui l'architecture, où l'on cherche, avant toutes choses, la commodité.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes (1746)
La morale, présentée par pensées détachées, a plus d'énergie.
Sénèque ; Les fragments - Ier siècle.
La morale est l'hygiène de l'âme.
Jean-Jacques de Lingrée ; Les réflexions, pensées et maximes (1814)
Un livre de morale est comme une boutique de friperie ; l'auteur y étale souvent les pensées d'autrui, mais il a grand soin de les retourner auparavant.
Goswin de Stassart ; Les pensées et maximes (1780-1854)
Faire dépendre la justice des conventions humaines, c'est détruire toute morale.
Cicéron ; Les maximes et pensées - Ier s. av. J.-C.
La première des vérités, la morale, est aussi la source la plus abondante de l'éloquence.
Germaine de Staël ; Les maximes et pensées inédites (1817)
Dans l'art, comme dans la morale, qui approuve peu réprouve encore.
Jean-Napoléon Vernier ; Les fables, pensées et poésies (1865)
La morale est sans force contre les vices qui détruisent la société, et que rien ne peut punir.
Honoré de Balzac ; La fille aux yeux d'or (1834)
Malheur à quiconque prêche une morale qu'il ne pratique pas !
Jean-Jacques Rousseau ; Julie ou la nouvelle Héloïse (1761)
La pratique de l'équité est si opposée à l'intérêt humain qu'elle fait les héros en morale.
Bernard Fontenelle ; Les pensées et réflexions (1757)
La morale du savoir est de faire comme si on ne savait pas.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)
La raison n'est pas la morale, mais la morale est un conseil de la raison.
Stanislas de Boufflers ; Le traité sur le libre arbitre (1808)
La morale de la plupart des hommes est facile en sincérité. On se permet des mensonges officieux ; on ment pour ne pas blesser quelqu'un, pour obliger quelqu'un, pour disculper quelqu'un. On rit des mensonges badins, des historiettes controuvées.
Pigault-Lebrun ; La folie espagnole (1799)
La force morale rend tous les hommes égaux, les enrichit, et les fait puissants. C'est la monnaie avec laquelle on achète tout, et que chacun trouve dans sa poche.
Ralph Waldo Emerson ; Les lois de la vie (1864)
L'ingratitude est la plus grande monstruosité morale de la nature.
Hypolite de Livry ; Les pensées et réflexions (1808)
L'amour sera toujours au-dessus de la morale et des lois.
Andrée Maillet ; Les Montréalais (1962)
L'éloge des qualités morales, agréablement entrelacé à celui des qualités intellectuelles et mises ensemble au même niveau, est une des plus belles bassesses de l'art oratoire. Comme chacun croit posséder les premières, du même coup on s'attribue les secondes !
Gustave Flaubert ; Les lettres à Louise Colet, le 30 mai 1852.
En morale, il est plus aisé de donner le mouvement que de le régler.
Malesherbes ; Les pensées et maximes (1721-1794)
La timidité est une paralysie morale.
La Rochefoucauld-Doudeauville ; Le livre des pensées, 242 (1861)
Il n'y a pas d'autre morale pour nous que celle du cœur de l'homme.
Étienne Pivert de Senancour ; Oberman (1804)
L'amitié est une île d'éthique dans un monde sans morale où tous sont en guerre contre tous.
Francesco Alberoni ; L'amitié (1984)
Le plus haut point de la pure morale est l'ironie.
Émile-Auguste Chartier, dit Alain ; Idées, Introduction à la philosophie (1945)
Nulle société ne peut exister sans morale.
Napoléon Bonaparte ; Discours aux curés de la ville de Milan, le 5 juin 1800.
Quand on est désigné tuteur, l'on doit adopter une attitude très morale, il y va de son devoir.
Oscar Wilde ; L'importance d'être constant (1895)
Il est peu de plaies morales que la solitude ne guérisse.
Honoré de Balzac ; L'envers de l'histoire contemporaine (1848)
L'utilité intellectuelle est de cultiver la pensée ; l'utilité morale est d'apprendre la tolérance.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 10 décembre 1863.
Le culte sans morale fait des hypocrites ou des superstitieux.
Réflexion populaire ; Les Échos de la pensée, 18a (1855)
Hygiène, morale, conduite - Trop tard peut-être !
Charles Baudelaire ; Mon cœur mis à nu, journal intime (1865)
La société n'a pas de morale, elle n'a que des mœurs.
Louis Dumur ; Les petits aphorismes sur la société (1892)
Le sang-froid est le produit de la force morale.
Hypolite de Livry ; Les pensées et réflexions (1808)

Thèmes de rubriques en rapport :