Les citations sur morale

Ce dictionnaire contient 95 citations et pensées d'auteurs célèbres français ou d'auteurs étrangers sur le mot morale. Si vous recherchez un proverbe, consultez nos meilleurs proverbes sur morale issus des quatre coins du monde :

La bonté est une force morale supérieure et instinctive.
Fernand Durand-Désormeaux ; Les réflexions et pensées (1884)
Un homme qui fait la morale est forcément un hypocrite et une femme qui fait la morale est forcément laide.
Oscar Wilde ; Les aphorismes et pensées (1854-1900)
Un homme immoral qui fait de la morale, c'est un brigand déguisé en gendarme, Il voudrait qu'il n'y eût que des honnêtes gens et lui ! pour les exploiter !
Alexandre Weill ; Le petit trésor d'esprit (1874)
Ce qui est indécent n'est pas toujours immoral ; et ce qui est immoral n'est pas toujours indécent. Il y a plus, une chose peut être indécente et morale ; une chose peut être immorale et décente.
François-Benoît Hoffmann ; Lisistrata ou Les Athéniennes (1802)
Une morale nue apporte de l'ennui, l'exemple fait passer le précepte avec lui.
Jean de La Fontaine ; Le pâtre et le lion (1668)
Pour peu que l'on pense par soi-même en littérature, comme en morale ou en politique, on ne manque pas d'être à la fois le radical et le réactionnaire de quelqu'un.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
Le moraliste étudie l'homme en lui-même et le peint d'après les autres : ce qui fait qu'en général il le connaît bien et le flatte peu.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
La physique et la morale sont comme deux colonnes isolées éloignées l'une de l'autre, mais qu'un jour un même chapiteau rejoindra.
Claude-Adrien Helvétius ; Les pensées et réflexions (1765)
La morale est un produit pour pays pauvres et arriérés. Les élites occidentales ont eu une inspiration, elles ont inventé un objet inutile pour les peuples qui ont tout : le bonheur.
Jean Dutourd ; Les pensées et réflexions (1990)
En morale comme en politique, les doctrines font plus peur que la violence.
Jean Dutourd ; Les pensées et réflexions (1990)
Le monde autour de nous est à la fois violent et moraliste.
Jean d'Ormesson ; Jean qui grogne et Jean qui rit (1984)
Personne n'est à l'abri d'une sorte d'obésité morale. J'ai souvent besoin de me faire transpirer l'âme.
Guy Bedos ; Pointes, piques et répliques (1998)
Une doctrine dont les préceptes et les apôtres prêchent la ruine des garanties morales prêche sa propre ruine.
Louis Joseph Mabire ; Le dictionnaire de maximes (1830)
Il est des esprits qui emploient leur subtilité à trouver de bonnes raisons pour justifier les cas les plus injustifiables. On en voit d'autres qui méprisent la grosse morale terre à terre des honnêtes gens ; ils la mettent à l'alambic, et leurs maximes quintessenciées les autorisent à s'accorder de petites licences que le commun des martyres se refuserait.
Victor Cherbuliez ; Meta Holdenis (1873)
La morale est l'hygiène de l'âme, comme l'hygiène est la morale du corps.
Marie d'Agoult ; Les esquisses morales (1849)
Il me faut plus qu'une morale, il me faut un Dieu : Il rayonne en elle, elle vit en lui.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
La morale est le pain des âmes ; il faut la distribuer aux hommes tout apprêtée, la cribler, la moudre, la leur couper par morceaux.
Joseph Joubert ; Les pensées et maximes (1866)
La morale est de tous les âges : ce qui est bon pour les grands est bon pour les petits.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)
La morale profite plus quand elle s'insinue dans l'âme par pensées détachées.
Sénèque ; Les fragments - Ier siècle.
La morale n'est pas une chose innée. Les mouvements des enfants ressemblent aux mouvements de la nature, laquelle n'a pas la notion du bien et du mal. L'action des parents sur l'enfance, en vingt ans, reproduit l'action de l'homme sur la nature telle qu'elle se manifeste depuis le début du monde. Il s'agit de domestiquer, de rendre utilisable et bienfaisant quelque chose qui ne possède pas le sens du bien et du mal.
Jean Dutourd ; L'école des jocrisses (1970)
À mesure que les siècles passent, la morale se rétrécit et devient tatillonne.
Jean Dutourd ; Le fond et la forme (1958)
Quand nous nous trouvons mis en relation avec un homme ne nous arrêtons pas à peser son intelligence, sa valeur morale, ce qui nous conduirait à reconnaitre la méchanceté de ses intentions, l'étroitesse de sa raison , la fausseté de ses jugements, et ne pourrait éveiller en nous que le mépris et l'aversion : considérons plutôt ses souffrances, ses misères, son angoisse, ses douleurs, c'est alors que nous sentirons combien il nous touche de près ; c'est alors que s'éveillera notre sympathie et qu'au lieu de la haine et du mépris, nous éprouverons pour lui cette pitié, qui est la seule agape à laquelle l'Évangile nous convie.
Arthur Schopenhauer ; Les aphorismes sur la sagesse dans la vie (1886)
Ne craindre aucun regard sur sa vie morale, c'est, dès ici-bas, une céleste récompense.
Anne Barratin ; Chemin faisant (1894)
Il faut se sentir d'aplomb sur sa morale, comme un cavalier sur son étrier.
Anne Barratin ; Chemin faisant (1894)
Les maximes morales sont dans la mémoire comme des jalons placés sur la route de la vie.
François Pouqueville ; Voyage de la Grèce (1820-1822)
Si des maximes morales pouvaient être prises pour des satires, il faudrait prohiber l'Evangile.
François Pouqueville ; Voyage de la Grèce (1820-1822)
Les préceptes de morale sont comme des graines dispersées par le vent, il y en a toujours quelques-unes qui prennent racine.
François Pouqueville ; Voyage de la Grèce (1820-1822)
S'exposer à entendre des leçons de morale de la bouche d'une femme est une pénitence aussi dure pour un homme que de tendre le dos pour recevoir une volée de coups de trique.
Victor Cherbuliez ; La ferme du Choquard (1883)
La morale est une arme d'un emploi dangereux, pointue par les deux bouts, capable de blesser qui la manie, et dont l'effet dépend des dispositions plus ou moins honnêtes de ceux à qui elle est adressée.
Francis Wey ; Les enfants du marquis de Ganges (1838)
On appelle morale ce qui n'est souvent que préjugés.
Samuel Ferdinand-Lop ; Nouvelles, pensées et maximes (1969)
Mère du vrai bonheur et base d'un empire, oh morale ! avec toi tout fleurit tout respire.
François de Neufchâteau ; Les pensées et maximes (1750-1828)
Le monde estime que les femmes ne sauraient s'émanciper des préjugés sans s'affranchir de la morale.
Victor Cherbuliez ; Paule Méré (1864)
On aurait tort de croire que tout ce qui peut se dire sur la morale ait été dit. La nature toujours inépuisable, toujours variée, jette au moins des nuances différentes dans les passions des hommes, et la morale doit imiter la nature dans les préceptes qu'elle leur oppose.
Philippe-Auguste de Sainte-Foy ; Mes loisirs, ou pensées diverses (1755)
La morale est quelquefois le tyran de l'esprit, et l'esclave du cœur.
Philippe-Auguste de Sainte-Foy ; Mes loisirs, ou pensées diverses (1755)
La morale en préceptes est toujours éphémère : l'exemple seul demeure à la postérité.
Charles-Albert Demoustier ; Le cours de morale (1804)
Il n'y a de beauté morale accomplie que celle qui parfois sent la rougeur d'elle-même.
Henri Boucher ; Les pensées, maximes et réflexions (1866)
Je suis toujours surpris de voir la morale occuper tant de place dans nos écrits et dans nos conversations.
Henry Becque ; Les pensées et notes d'album (1837-1899)
Prêcher la morale et pratiquer la vertu est le moyen de se faire estimer de ses semblables.
Pierre-Jules Stahl ; Les pensées et réflexions diverses (1841)
Il est plus facile de donner des préceptes de morale que d'être vertueux ; en tout, c'est la pratique qui coûte le plus.
Pierre-Jules Stahl ; Les pensées et réflexions diverses (1841)
En morale comme en comptabilité je dois ce que j'ai reçu, j'ai ce que j'ai donné.
Eugène Marbeau ; Les remarques et pensées (1901)