Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Les citations sur parenté.

Les 15 citations et pensées sur parenté. Si vous recherchez un proverbe, consultez nos meilleurs proverbes sur parenté des quatre coins du monde :

La parenté ne connaît bien souvent que nos défauts. Elle est parfaitement mal informée de nous et fort peu en état de nous rendre vraiment justice. Le diable est qu'elle a la passion de nous juger, à proportion de son incompétence.
Henri-Frédéric Amiel - Œuvre : Les fragments d'un journal intime (1821-1881)

Les étrangers critiquent votre tristesse selon le degré de parenté qui vous unissait au défunt. Le monde mesure vos morceaux de crêpe et pèse vos larmes.
Élisabeth de Wied - Œuvre : Les pensées d'une reine (1882)

L'affection des femmes est plus sûre que l'amitié et que la parenté.
Alexandre Pouchkine - Œuvre : Eugène Onéguine (1821-1831)

Vous croyez peut-être que le bélier et le taureau frappent du front parce qu'ils ont des cornes ? Détrompez-vous ! Il ne leur vient des cornes que parce qu'ils ont la volonté de donner du front. La preuve, c'est que même l'agneau, le chevreau et le veau essayent leurs fronts avant qu'il leur pousse des cornes. Et voilà toute la différence et toute la parenté entre sots et hommes d'esprit. Tous ont la volonté de donner, de frapper, de piquer du front. Seulement, les uns ont des cornes, et les autres n'en ont pas.
Alexandre Weill - Œuvre : L'esprit de l'esprit (1874)

Quand on en appelle à notre bon sens, il semble qu'on en appelle à notre conscience, tant est fort le lien de parenté.
Anne Barratin - Œuvre : Chemin faisant (1894)

Tous les liens du sang et de la parenté valent-ils de deux cœurs la douce intimité ?
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Il n'est ni parenté ni si proche alliance qui vaille d'un bon cœur la douce bienveillance.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Le rapport des caractères forme la parenté la plus intime.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Chaque chose a plusieurs biais et plusieurs lustres. La parenté, les anciennes accointances et amitiés saisissent notre imagination et la passionnent pour l'heure, selon leur condition ; mais le contour en est si brusque, qu'il nous échappe.
Michel de Montaigne - Œuvre : Les essais (1580)

La parenté n'est rien, ce sont les faits qui comptent ! et l'on aime plus justement son père, s'il a été bon et dévoué pour vous, que simplement parce qu'il est votre père.
Paul Léautaud - Œuvre : Le journal littéraire (1968)

C'est un lien fort que la parenté et l'habitude de vivre ensemble.
Eschyle - Œuvre : Prométhée enchaîné - Ve s. av. J.-C.

Que les liens de l'affection vous attachent à vos frères, afin que la paix, qui produit tous les biens, se conserve dans la maison paternelle. Quand vous vous séparerez dans le monde, souvenez-vous que la parenté qui vous lie, exige de vous un amour et une union réciproques, et ne préférez pas un étranger à votre propre sang.
Citation hindoue - Œuvre : Les maximes de la sagesse hindoue - IIe siècle.

Les amis réparent un peu les chagrins que cause la parenté, ce sont eux qui rendent le courage qu'usent les relations du sang.
Henri-Frédéric Amiel - Œuvre : Journal intime, le 2 juillet 1872.

Il est peu de cousins qui n'aiment point leurs jolies cousines : Dans cette parenté sans conséquence, il y a presque toujours un danger sérieux ; l'habitude de se voir le fait naître, et l'occasion de se rencontrer le rend menaçant.
Adolphe Ricard - Œuvre : L'amour, les femmes et le mariage (1857)

Il existe une politesse du cœur, elle est parente de l'amour, c'est d'elle que naissent les manières les plus aisées dans la société.
Johann Wolfgang von Goethe - Œuvre : Les maximes et réflexions (1749-1832)

Les thèmes de citations et de synonymes en rapport :