Les citations célèbres sur être puissant (2)

Les citations, pensées et mots de célébrités :

Les vertus sont un philtre plus puissant que la beauté même.
Euripide ; Andromaque - Ve s. av. J.-C.
Une femme qui fut jolie, un homme qui fut puissant se regrettent eux-mêmes.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)
Là où les lois n'ont été que la volonté des plus forts, toutes les volontés des hommes puissants peuvent devenir des lois.
Louis de Bonald ; Les pensées sur divers sujets (1817)
L'homme puissant qui, tombé dans le malheur, conserve des amis chauds et des serviteurs affectionnés, est à coup sûr digne de l'estime publique, quelles que soient les clameurs d'un vulgaire presque toujours injuste.
Goswin de Stassart ; Les pensées et maximes (1780-1854)
Les petits défauts, comme les petits Etats, deviennent puissants et dangereux par leur alliance.
Jean-Napoléon Vernier ; Les fables, pensées et poésies (1865)
Quelque puissant qu'on soit, on est jamais injuste impunément.
Charles Dubois ; Les considérations sur cinq fléaux (1857)
Quand la force combat la force, la plus puissante détruit la moindre.
Blaise Pascal ; Les provinciales (1656-1657)
L'exemple est toujours plus puissant que le précepte.
Samuel Johnson ; L'histoire de Rasselas (1759)
La presse, toute puissante maîtresse de l'opinion, est capable de tout bien et de tout mal.
Paul Brulat ; Les tendances nouvelles, n°25 (1906)
La nécessité est ce qu'il y a de plus puissant, elle triomphe de tout.
Thalès de Milet ; Les sentences et adages et maximes - VIe s. av. J.-C.
Dieu seul, tout-puissant, peut donner des récompenses proportionnées aux mérites !
Honoré de Balzac ; La cousine Bette (1847)
Une infidélité réciproque rend le charme bien plus puissant.
Pierre Choderlos de Laclos ; Les liaisons dangereuses (1782)
Oh ! si j'étais puissant, comme je viendrais en aide aux malheureux !
Victor Hugo ; L'homme qui rit (1869)
Ma douce, malgré l'absence, les privations, les alarmes, malgré le désespoir même, les puissants élancements de deux cœurs l'un vers l'autre ont toujours une volupté secrète.
Jean-Jacques Rousseau ; Lettre XVI, À Julie (1761)
Il faut aimer Dieu tel qu'il est comme juste aussi bien que puissant.
Nicolas Malebranche ; Le traité de morale (1684)
L'envie de savoir est le plus puissant moteur humain.
Bernard Werber ; L'empire des anges (2000)
L'amour est le plus puissant motif qui oblige à obéir.
Cardinal de Richelieu ; Les maximes d'État (1623)
L'amour est fort, l'amour est tout puissant, et ce qui est tout puissant est calme.
Pierre-Jules Stahl ; Ce que c'est que l'amour (1853)
Puisque les hommes sont pour la plupart injustes, et qu'ils sont par tout divisés en deux classes, les puissants et les faibles, tâchons, par tous les moyens que la vertu autorise, de nous placer dans la première, non pour être oppresseurs, mais de peur d'être opprimés.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les maximes et préceptes (1808)
Quel est le plus puissant de tous les leviers ? La volonté !
Laurent-Pierre de Jussieu ; Simon de Nantua (1829)
L'amour est tout puissant s'il règne avec l'estime.
Destouches ; Le dissipateur, le 23 mars 1753.
Ce qui fait qu'on désire et qu'on aime, c'est une force douce et terrible, plus puissante que la beauté.
Anatole France ; Le Lys rouge (1894)
La poésie est toujours toute puissante sur les âmes non affadies.
Joseph Roux ; Les pensées, notes et réflexions (1866)
Que d'âge en âge la patrie soit libre, puissante et chérie.
Marie-Joseph Chénier ; Le chant du retour (1797)
Puissante est la souffrance quand elle est aussi volontaire que le péché !
Paul Claudel ; L'annonce faite à Marie (1912)
Il n'est point d'armes plus puissantes que la vertu.
Ménandre ; Les maximes et pensées morales - IVe s. av. J.-C.
Le bien a toujours de puissants ennemis, et le mal trouve presque toujours de la protection.
Citation de la sagesse populaire ; Le recueil d'apophtegmes et axiomes (1894)
La haine est aussi puissante que l'amour.
Omraam Mikhaël Aïvanhov ; L'homme à la conquête de sa destinée (1981)
On est toujours assez puissant pour nuire.
Sénèque ; De la colère, I, 3 - env. 47 ap. J.-C.

Autres dictionnaires à consulter :