Les citations célèbres sur les secours (2)

Les citations, pensées et mots de célébrités :

Respectez le malheur dans tous ceux qui en souffrent les atteintes, quand même ils ne seraient pas dans une absolue indigence, quand ils n'auraient pas besoin de vos secours.
Silvio Pellico ; Des devoirs des hommes (1834)
On doit se prêter à conseiller et à diriger ceux qui ont besoin de lumières et de secours, comme on doit faire l'aumône à ceux qui se trouvent dans la nécessité.
Jean Baptiste Blanchard ; Les maximes de l'honnête homme (1772)
Un ami sage et fidèle est un secours mais aussi un appui continuel pour tout homme qui n'a pas la présomption de croire qu'il sait tout, et que toute la sagesse humaine est dans sa tête.
Francis Bacon ; Les essais (1625)
Les abus inséparables de la mendicité publique, et les vices dont elle est souvent accompagnée, ne sont donc pas une excuse légitime pour refuser tout secours aux mendiants. Nous n'en serions pas moins coupables devant Dieu de leur mort, s'ils périssaient par notre faute, ni moins responsables à la société, des crimes auxquels la faim les porterait.
Jean Baptiste Blanchard ; Les maximes de l'honnête homme (1772)
Voulons-nous que nos bienfaits soient approuvés de Dieu et des hommes, et nous soient infiniment utiles à nous-mêmes, attachons-nous à les verser sur les plus honnêtes gens, sur les personnes à qui ils sont les plus nécessaires, sur ces infortunés que les maladies, une nombreuse famille, des accidents imprévus ont réduit dans le plus triste état, et qui malgré leur travail et leur bonne conduite, éprouvent les rigueurs de l'affreuse pauvreté. Moins ils sont dignes de leur sort, plus ils sont dignes de notre compassion. Hâtons-nous de leur donner du secours, épargnons-leur la peine de nous le demander. Souvent la honte les retient ; et tandis que la faim est prête à les dévorer, ils n'osent encore élever la voix pour nous faire l'humiliant aveu de leur misère. Voilà ceux qu'il faut chercher, qu'il faut secourir. Quel heureux moment pour vous, que celui où vous pourrez essuyer leurs larmes et répandre la joie dans leur cœur ! Quelle bénédiction, quelles actions de grâces, quelle vive reconnaissance de la part de ceux qu'on a ainsi secourus, consolés ! Est-il sur la terre un plaisir plus délicieux, plus digne de l'homme, que de gagner les cœurs des autres hommes, et d'en recevoir les doux témoignages ?
Jean Baptiste Blanchard ; Les maximes de l'honnête homme (1772)
Si tous les hommes sont égaux par leur nature, s'ils sont faits les uns pour les autres, ils doivent donc tous se traiter avec bonté, et se prêter mutuellement les secours dont ils sont capables. Ceux qui sont les plus puissants, les plus riches, les plus accrédités, doivent être disposés à employer leur puissance, leurs richesses, leur crédit en faveur de tous ceux qui en ont besoin, car l'humanité embrasse tous les hommes.
Jean Baptiste Blanchard ; Les maximes de l'honnête homme (1772)
Le secours ne s'accorde qu'à l'impuissance matérielle et réelle, non à la paresse et au défaut d'énergie.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 4 juillet 1872.
Le secours que reçoit un malheureux fait naître dans son cœur un sentiment de reconnaissance qui lui rend la vie de son bienfaiteur précieuse, et qui augmente la bienveillance du bienfaiteur.
Jean-Baptiste-René Robinet ; Le dictionnaire universel des sciences morale (1778)
Sans la femme, l'aurore et le soir de la vie seraient sans secours et son midi sans plaisirs.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)
N'oublie jamais que celui qui reçoit est par la nature l'égal de celui qui donne ; que tout secours qui entraîne de la dépendance n'est plus un don, mais un marché, et que, s'il humilie, il devient une offense.
Nicolas de Condorcet ; Les conseils à sa fille (1794)
Ne te borne pas à donner de l'argent aux plus démunis, sache aussi donner tes soins, ton temps, tes lumières, ces affections consolatrices qui souvent sont plus précieuses que des secours.
Nicolas de Condorcet ; Les conseils à sa fille (1794)
L'homme serait un loup pour l'homme, si cet instinct involontaire de pitié ne le distinguait pas des animaux stupides et féroces ; et cette inestimable faculté de s'attendrir nous rend seuls capables de commercer avec nos semblables, en nous inspirant, presque à notre insu, cette bienveillance mutuelle qui nous avertit d'avoir recours à nos semblables, et d'être toujours prêts à les secourir.
Mirabeau ; Lettre à Sophie Ruffei, le 1er avril 1779.
On demande conseil le plus communément, non qu'on ignore ce qu'on doit faire, mais parce qu'on le fait avec peine et que l'on espère que le conseiller viendra au secours de notre penchant en souffrance.
Jean-Paul Richter ; Les pensées et réflexions (1829)
L'homme et la femme sont faits l'un pour l'autre ; ils se guérissent mutuellement de leurs préjugés ridicules, ils se prêtent secours, aide, affection dans le combat de la vie.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 26 mars 1873.
La vie n'est qu'un établissement de secours réciproque et de sanctification mutuelle, on apprend à ne condamner que soi, et à tâcher de faire du bien aux autres.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 25 novembre 1863.
L'amitié c'est le secours dans vos besoins, sans être demandé, attendu, ni acheté.
La marquise de Lambert ; Le traité de l'amitié (1732)
Quelle ressource que l'asile de l'amitié ! Auprès d'un ami, vous échappez aux autres hommes qui sont presque tous trompeurs, faux et inconstants. Un des grands avantages de l'amitié, c'est le secours des bons conseils. Quelque raisonnable qu'on soit, on a besoin d'être conduit : il faut se défier de sa propre raison que la passion fait souvent parler comme il lui plaît. C'est un grand secours que de savoir qu'on a un véritable ami, un guide, pour se conduire et se redresser.
La marquise de Lambert ; Le traité de l'amitié (1732)
L'opulence est le bonheur même quand elle vient au secours des plus malheureux.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)
Nul homme ne peut se passer de l'aide et du secours d'autrui ! Nous en avons tous besoin dans l'enfance, nous en avons besoin dans la maladie, nous en avons besoin en tout et toujours. Représentez-vous un homme seul, sans relations avec ses semblables, n'en recevant rien, et ne leur rendant rien. Cet homme ne serait qu'un sauvage au milieu des bois, il serait bien moins qu'un sauvage.
Félicité Robert de Lamennais ; Le livre du peuple (1838)
La plupart des hommes voient les choses comme les voit un myope sans le secours de ses lunettes.
Félix Bogaerts ; Les maximes, pensées et réflexions (1837)
Il est peu d'êtres sur lesquels on puisse compter, qui soient réellement des secours, des appuis, des conseils, des affections. Tous les autres se contentent de paroles vides, de protestations creuses, de simagrées qui n'engagent à rien. Ô mes amis, disait mélancoliquement Aristote, il n'y a pas d'amis !
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 25 décembre 1879.
La pratique de la vertu est toujours accompagnée d'une paix et d'une consolation intérieure qui soutient et qui soulage. L'esprit y trouve un appui sûr et un secours favorable.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)
Tendez une main secourable à vos frères cadets que le sort a déshérités.
Jonathan Swift ; Les instructions aux domestiques (1745)
Gardez-vous d'éloigner ceux qui vous offrent des lumières ou des secours.
Francis Bacon ; Essais, XI (1597)
À l'ennemi vaincu, l'honneur doit des secours.
Charles-Simon Favart ; L'Anglais à Bordeaux, 1 (1763)
Une main, même vide, est parfois d'un grand secours.
Jean Éthier-Blais ; Les pays étrangers (1982)
C'est si joli de porter secours au monde !
George Sand ; Françoise, III, 6 (1856)
Un léger secours vaut mieux qu'un entier abandon.
Joseph Dejardin ; Le dictionnaire des proverbes wallons (1863)
Le vrai secours aux misérables, c'est l'abolition de la misère.
Victor Hugo ; Actes et paroles (1875)
Le commerce de la vie civile exige des secours mutuels et des complaisances réciproques. Ne vouloir jamais prendre sur soi et toujours sur autrui, est le projet le plus injuste et le plus extravagant.
Jean-Jacques Rousseau ; Les pensées d'un esprit droit (1826)

Autres dictionnaires à consulter :