Les citations célèbres sur l'enfer (2)

Les citations, pensées et mots de célébrités :

Une vie sans intimité possible me paraît un enfer.
Henri-Frédéric Amiel ; Les fragments d'un journal intime (1852)
Grand mérite, ma foi, d'être un ange en vivant dans un paradis : C'est en enfer, c'est au contact des démons et des méchants qu'il est beau de rester un ange !
Adolphe d'Houdetot ; Dix épines pour une fleur (1853)
La haine est la mère des puissances de l'enfer, comme l'amour est le père des merveilles du paradis.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 28 mai 1849.
L'enfer, c'est l'absence éternelle.
Victor Hugo ; La fin de Satan, Satan dans la nuit (posthume, 1886)
Chacun porte en lui son Enfer à la mesure de sa méchanceté ou son Ciel modelé sur la générosité de son cœur.
Marcel Jouhandeau ; Magnificat (1963)
L'enfer éternel par la volonté divine est le plus horrible blasphème qui ait jamais été prononcé contre Dieu ; ceux qui ont imaginé cet enfer et ceux qui l'enseignent, seraient dignes d'y régner en bourreaux. Oui, l'éternité de l'enfer ne pourrait se comprendre que comme châtiment de ceux qui font à la suprême bonté l'injure infinie d'y croire.
Auguste Guyard ; Quintessences (1847)
L'enfer attend le coupable, sa mort hâterait son supplice.
Mademoiselle de Sommery ; Les réflexions et pensées (1794)
Il y a des mariages dont le contrat semble avoir été minuté par l'enfer.
Axel Oxenstiern ; Les réflexions sur le mariage (1652)
La vengeance est le seul plaisir de l'enfer.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)
L'enfer est le malheur sans espérance.
Henri-Frédéric Amiel ; Les fragments d'un journal intime (1821-1881)
L'enfer, c'est la solitude de celui qui s'est voulu absurdement suffisant.
Abbé Pierre ; Testament (1994)
Chaque jour vers l'enfer nous descendons d'un pas.
Charles Baudelaire ; Au lecteur, Les fleurs du mal (1857)
Si l'enfer éternel existait, Dieu serait plus cruel que le pire des hommes.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 29 octobre 1875.
Quand on vient de l'enfer, on connaît les chemins qui y conduisent.
Louis Pauwels ; La liberté guide mes pas (1984)
Un amour qui va très bien, c'est-à-dire cahin-caha, c'est difficile, mais un amour qui ne va pas, c'est l'enfer.
André Maurois ; Climats (1936)
L'Enfer, c'est le Paradis du Diable.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)
Pour ta santé, je ne ménagerais ma vie, j'entrerais même en enfer pour ta tranquillité.
Adam Mickiewicz ; Incertitude (1825)
Je viens de l'enfer de l'amour, mais maintenant je suis libre de toi.
Clarice Lispector ; Água viva (1973)
L'enfer, c'est soi-même coupé des autres.
Abbé Pierre ; Mémoires d'un croyant (1997)
L'enfer a son prix, lui aussi !
Bram Stoker ; Dracula (1897)
Les portes de l'enfer sont ouvertes nuit et jour, et le chemin qui y conduit est aisé et doux.
Samuel Johnson ; Le rôdeur (1770)
Vie violence, ça va de pair ; les deux se balancent, paradis enfer.
Claude Nougaro ; Vie violence (1993)
L'enfer est-il donc un lieu si redoutable ? Peut-être n'est-il que le paradis de ceux que la nature a créés propres à l'habiter. Est-ce que les animaux murmurent de n'avoir pas été créés hommes ? Je ne le pense pas ! Pourquoi alors nous chagrinerions-nous de n'être pas nés anges ?
Oscar Wilde ; Teleny, or The reverse of the medal (1893)
L'enfer se connaît à ce qu'il n'admet aucune espérance.
Jules Payot ; Les cours de morale (1909)
La prière et le dernier lien qui nous attache au ciel : quand il se rompt, l'enfer s'ouvre, et reçoit son nouveau sujet.
Félicité Robert de Lamennais ; Les pensées diverses (1854)
L'enfer, c'est l'attente sans espoir.
André Giroux ; Malgré tout, la joie (1958)
L'enfer, c'est de ne plus aimer : ne plus aimer signifie pour un homme aimer moins, ou aimer ailleurs.
Georges Bernanos ; Le journal d'un curé de campagne (1936)
Elle ne savait pas que l'enfer, c'est l'absence.
Paul Verlaine ; Jadis et naguère, Amoureuse du diable (1884)
La moitié de la Suisse est l'enfer, et l'autre moitié le paradis.
Voltaire ; Lettre à James Mariott, le 26 février 1767.
L'enfer c'est les autres, le paradis aussi.
Guy Bedos ; La dépêche du Dimanche (1996)
Mieux vaudrait encore un enfer intelligent qu'un paradis bête.
Victor Hugo ; Quatre-vingt-treize (1874)
L'enfer c'est de s'apercevoir qu'on n'existe pas et de ne pas y consentir.
Simone Weil ; La connaissance surnaturelle (1942)
Que ce soit dimanche ou lundi, soir ou matin minuit midi, dans l'enfer ou le paradis, les amours aux amours ressemblent.
Louis Aragon ; Vers à danser, Nous dormirons ensemble (1963)
L'enfer même a ses lois.
Johann Wolfgang von Goethe ; Le premier faust (1808)
L'enfer est du néant qui a la prétention et donne l'illusion d'être.
Simone Weil ; La pesanteur et la grâce (1940-1942)
Une chute sans fin dans une nuit sans fond, voilà l'enfer.
Victor Hugo ; La légende des siècles, XX, La vision de Dante (1883)

Autres dictionnaires à consulter :