Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Les citations sur supplier.

Les 19 pensées et citations sur supplier :

Nous devons apprendre à avaler les couleuvres de bonne grâce : on ne devient homme qu'à ce prix, et cela vaut toujours mieux que de mâcher à vide. Si j'étais condamné à ne rien faire, je supplierais Dieu de m'envoyer quelques bons chagrins qui me donnassent de l'occupation.
Victor Cherbuliez - Œuvre : Prosper Randoce (1867)

Mille fois j'ai supplié l'Éternel de mettre fin à ma vie, de me laisser descendre sous la terre, et je ne comprends pas qu'il n'exauce pas cette pauvre prière.
Jean Dutourd - Œuvre : Le septième jour (1995)

L'opinion est excédée des meurtres, des brigandages, de la violence et de la malhonnêteté qui sévissent de façon permanente. Elle supplie pathétiquement le pouvoir de la protéger ; celui-ci, en retour, ne lui adresse que des paroles édifiantes sur la compréhension et la pitié que l'on doit à ses bourreaux.
Jean Dutourd - Œuvre : Le septennat des vaches maigres (1984)

Mieux vaut mourir que supplier, supplier c'est s'abaisser.
Victor Cherbuliez - Œuvre : Les pensées extraites de ses œuvres (1913)

Quand je souffre d'une injustice et que je n'ai plus de doutes sur l'intention, jamais je ne lutte, cela me semblerait une dégradation, jamais je ne supplie, ce serait une bassesse. Mon instinct est le silence, je me retiens dans ma dignité.
Henri-Frédéric Amiel - Œuvre : Journal intime, le 4 mars 1880.

Cinquante personnes auraient beau me supplier à genoux, quand j'ordonne, on m'obéit.
Victor Cherbuliez - Œuvre : Le fiancé de Mademoiselle Saint-Maur (1876)

Le coupable supplie, implore ; l'innocent se révolte, et jamais à prier ne descend.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Les hommes vous supplient, on se croit la plus forte, et c'est vrai, pendant tout le temps qu'ils vous désirent, on peut tout. Leur argent, leur bonheur, leur famille, tout leur paraît vain. Mais si on laisse passer le bon moment, si on les laisse penser une seule fois, pendant une toute petite minute, qu'après tout ils pourraient vivre sans vous, c'est fini, ma belle ! Ils se retrouvent tout d'un coup avec leurs millions, leurs bonnes vies tranquilles, et toutes les autres jolies filles du monde, pour beaucoup moins cher, à leur disposition.
Jean Anouilh - Œuvre : L'invitation au château (1947)

Quand on est malade, il faut offrir toutes ses douleurs, peines et langueurs à notre Seigneur, et le supplier de les joindre aux tourments qu'il a endurés pour nous.
Saint François de Sales - Œuvre : Une pensée pour chaque jour (1846)

Un tempérament impétueux, violent, jaloux, avide d'amour et de baisers, un enfant gâté, bavard, vantard, buveur, séduisant, n'est jamais comblé ; plus il obtient, plus il demande, et d'un ton de plus en plus impérieux ; il exige, supplie, menace ; sa stratégie amoureuse est sans défaut. Il caresse et endort la créature inquiète qu'il désire, puis la réveille par des cris de jalousie. Ses coups sont des coups bas.
Paul Morand - Œuvre : Ci-gît Sophie Dorothée de Celle (1968)

Toutes les femmes sont les mêmes, elles aiment se faire prier quand ce n'est pas supplier.
Anne Bernard - Œuvre : L'amour sans passeport (1973)

Le coupable supplie, et l'innocent s'indigne.
Jean-François de La Harpe - Œuvre : Coriolan, II, 2, le 2 mars 1784.

J'espère et crains, je me tais et supplie, or je suis glace et ores un feu chaud, j'admire tout et de rien ne me chaut, je me délace et puis je me relie.
Pierre de Ronsard - Œuvre : Amours de Cassandre, XII (1552)

J'aime cent fois mieux me priver que de supplier.
Henri-Frédéric Amiel - Œuvre : Journal intime, le 3 septembre 1872.

On ne s'avilit point quand on supplie un père.
Charles-Guillaume Étienne - Œuvre : Les deux gendres, le 11 août 1810.

Mon Dieu, je vous en supplie, qui que vous soyez, soyez !
Fréderic Dard - Œuvre : Les pensées de San-Antonio (1996)

Un peuple vraiment disposé à s'insurger, éclate, va chercher des chefs, les supplie, les force de se mettre à sa tête, mais n'attend pas qu'on l'organise.
Adolphe Thiers - Œuvre : L'histoire de la Révolution Française (1841)

La possession fait des maîtres ; la résistance des suppliants.
William Shakespeare - Œuvre : Troïlus et Cressida (1602)

Quand on est frappé par la nécessité, il n'est plus temps d'élever au ciel des mains suppliantes.
Mocharrafoddin Saadi - Œuvre : Le jardin des roses - XIIIe siècle.

Les thèmes de citations et de synonymes en rapport :