Les citations sur étonnement

Ce dictionnaire contient 18 pensées et citations étonnement :

Dites à une femme qu'elle a les plus beaux yeux de la terre ; pour tout étonnement, elle vous répondra qu'elle a aussi de belles épaules.
Anne Barratin ; De toutes les paroisses (1913)
La résistance des débonnaires est un grand sujet d'étonnement pour ceux qui ne savent pas que la vraie douceur est une force.
Victor Cherbuliez ; Une gageure (1890)
La dernière passion que nous inspirons nous émeut d'une manière toute différente des autres : il y a de l'étonnement et de la reconnaissance dans ce que nous ressentons.
Anne Barratin ; Chemin faisant (1894)
L'étonnement est une sorte de pudeur, une espèce d'innocence, un reste de jeunesse, que quelques âmes privilégiées conservent jusqu'à la fin.
Anne Barratin ; Chemin faisant (1894)
La fidélité dure aussi longtemps que dure l'étonnement.
Pierre Drieu La Rochelle ; Le journal d'un homme trompé (1934)
Le bonheur est toujours à inventer avec les ressources du quotidien, avec les fleurs de l'imprévisible, avec les rires de l'inattendu et les plaisirs de l'étonnement.
Jacques Salomé ; La ferveur de vivre (2012)
Les hommes sont si parfaitement ridicules, qu'il ne m'est jamais arrivé d'arrêter ma pensée sur un seul d'entre eux, sans pitié, sans dégoût, ou sans étonnement, et bien rarement sans toutes ces trois impressions réunies.
Hypolite de Livry ; Les pensées et réflexions (1808)
L'étonnement perpétuel n'est pas un étonnement, mais une manie.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)
Le temps affaiblit l'admiration en lui ôtant ses aliments naturels : la surprise et l'étonnement.
Anatole France ; Le jardin d'Épicure (1895)
En remplissant notre âme d'étonnement et de respect, le prestige paralyse nos facultés critiques et rend la suggestion facile.
Gustave Le Bon ; Les aphorismes du temps présent (1913)
L'enfance naïve a ses étonnements.
Victor Hugo ; Les feuilles d'automne, Souvenir d'enfance (1830)
L'homme doit toujours être en étonnement de l'homme, dans tout et pour tout.
Pierre-Jules Stahl ; Les pensées et réflexions diverses (1841)
La surprise et l'étonnement agissent quelquefois si fort sur les plus grands esprits, qu'ils sont, dans certaines situations, bien au-dessous des hommes les plus ordinaires : peu maîtres d'eux-mêmes, ils se trouvent dans l'impuissance de répondre, de se défendre, ou de savoir prendre tout de suite un parti.
David Augustin de Brueys ; Les amusements de la raison (1721)
Tu t'étonnes que les méchants disent du mal de toi ? Je comprendrais ton étonnement s'ils en disaient du bien.
Adolphe d'Houdetot ; Dix épines pour une fleur (1853)
L'étonnement nous enseigne.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)
Il y a des femmes qui n'ont jamais connu l'amour, et qui, au grand étonnement des honnêtes femmes qui croient la volupté inséparable de l'amour, ont épuisé jusqu'à la dernière goutte ce que les poètes appellent la coupe de la volupté.
Pierre-Jules Stahl ; L'esprit des femmes et les femmes d'esprit (1855)
L'étonnement implique toujours l'ignorance.
Diane de Beausacq ; La civilité non puérile, mais honnête (1863)
L'étonnement est une louange involontaire.
Honoré de Balzac ; Les ressources de Quinola, I, 13 (1842)

Autres dictionnaires à consulter :