Les citations célèbres sur les liaisons (2)

Les citations, pensées et mots de célébrités :

La conduite et la destinée des jeunes gens dépendent presque toujours de leurs liaisons. Il n'y a point de proverbe d'un meilleur sens et plus vrai que celui-ci : Dis-moi qui tu hantes, je te dirai qui tu es.
Félicité de Genlis ; Le dictionnaire critique et raisonné (1818)
Dans les liaisons de société et d'amitié, on doit quelquefois dénouer, mais il ne faut jamais rompre. Le mieux serait de tout excuser sincèrement, de tolérer sans humeur les défauts des autres et leurs torts, et de pardonner sans effort tout ce qui ne blesse ni la probité ni l'honneur. Avec cette conduite, combien on s'épargnerait de peines, de contrariétés, d'émotions désagréables, de perte de temps et d'ennui ! Mais il n'est pas si facile qu'on le croit de pardonner certains torts sans blesser l'amour-propre ; c'est un art qui n'appartient qu'aux bons cœurs ; eux seuls ont assez de délicatesse pour que leur indulgence ne puisse jamais être attribuée à l'insouciance et à la froideur ; eux seuls savent être généreux sans avoir l'air de s'en enorgueillir.
Félicité de Genlis ; Le dictionnaire critique et raisonné (1818)
Nous offensons l'amitié quand nous prostituons ce nom aux liaisons éphémères du monde. Ces relations superficielles ne nous donnent que des flatteurs ou des compagnons, et pas un ami.
Jules Simon ; Le devoir (1854)
Les entremets sont les entremetteurs qui servent d'agents de liaison entre deux mets.
Pierre Dac ; Les pensées (1972)
L'extrême dissipation où l'on vit, fait qu'on ne prend pas assez d'intérêt les uns aux autres pour être difficile ou constant dans ses liaisons.
Charles Pinot Duclos ; Les pensées, maximes et anecdotes (1810)
La force de l'habitude, l'incapacité de vivre seul, la difficulté de former de nouvelles intrigues, l'embarras de se trouver étranger dans la société, entretiennent beaucoup de vieilles liaisons, et donnent à l'ennui même un air de constance.
Plutarque ; Les œuvres morales - Ier s. ap. J.-C.
Il faut mettre bien du temps à juger ceux avec qui on se lie, pour ne contracter que des liaisons de longue durée.
Plutarque ; Les œuvres morales - Ier s. ap. J.-C.
Il n'est point de liaisons durables entre les hommes si elles ne sont fondées sur le mérite et sur la vertu.
Hypolite de Livry ; Les pensées et réflexions (1808)
Faites pour l'amitié ce qu'on doit faire pour le mariage. Ayez beaucoup de prudence avant la liaison, et de ménagements après. C'est parce qu'on y manque, qu'on voit aussi peu de bonne amitié que de bons mariages. Prenez les yeux d'Argus pour connaître les défauts de la personne avec laquelle vous voulez lier une étroite amitié, mais la liaison faite, devenez aveugle, ou si vous ne pouvez vous dissimuler les défauts de votre ami, ne les remarquez que pour l'en avertir avec bonté et pour les supporter.
Jean Baptiste Blanchard ; Les maximes de l'honnête homme (1772)
Ce qui doit surtout nous faire rompre nos liaisons amicales, c'est lorsqu'elles peuvent nous devenir funestes ou dangereuses, lorsque la conscience ne permet point de les continuer. On doit être bon ami, mais on doit être encore plus ami de la vertu.
Jean Baptiste Blanchard ; Les maximes de l'honnête homme (1772)
Les liaisons qui se forment parmi les méchants ne sauraient être une vraie amitié.
David Augustin de Brueys ; Les amusements de la raison (1721)
Les liaisons les plus durables sont fondées sur des contrastes d'humeurs et de goûts.
Tite-Live ; Les maximes et sentences - Ier s. ap. J.-C.
Une ancienne liaison dure par cela même qu'elle a duré, la constance a son orgueil.
Adolphe d'Houdetot ; Dix épines pour une fleur (1853)
Les liaisons les plus étroites sont refroidies par l'inconstance, les soupçons et les intérêts.
Jean-Baptiste Massillon ; Les maximes et pensées (1742)
Quand les liaisons sont fondées à la fois sur les penchants et sur les principes, la chaîne est indissoluble, car l'un des bouts s'attache au ciel et l'autre à la terre.
Madame Necker ; Les mélanges et pensées (1798)
Il ne peut y avoir de liaisons solides qu'entre les gens raisonnables.
Marie du Deffand ; Les lettres à Horace Walpole, le 25 octobre 1775.
Quand une liaison de cœur devient un véritable supplice il faut s'en délivrer le plus tôt possible.
Ninon de Lenclos ; Lettre au marquis de Sévigné (date inconnue)
Les gens d'un caractère faible, passifs dans leurs affections, ne s'attachent que par habitude ou par sujétion. Le hasard, plus que le cœur, décide de leurs liaisons : ils ne prennent pas des amis, ils les reçoivent.
Adrien Destailleur ; Les observations morales, critiques et politiques (1830)
Les liaisons trop promptes entraînent des inconvénients sérieux !
Diane de Beausacq ; Les lettres d'une marraine à sa filleule (1863)
Les femmes qui veulent qu'on croie à la pureté de leur liaison d'amitié avec un homme, y ajoutent peu de foi quand il s'agit d'autres femmes qu'elles-mêmes, et elles ne répondent que par un sourire d'incrédulité à l'affirmation qu'un homme leur fait qu'il n'a avec une femme de leurs amies qu'une liaison de tendre amitié, dégagée de tout ce qui appartient à l'amour.
Alphonse Karr ; Les femmes (1853)
Les liaisons des gens frivoles se refroidissent en peu de temps.
Isocrate ; Les conseils à Démonicos - IVe s. av. J.-C.
Les liaisons fondées sur un sentiment calme et froid ; les intimités qui s'accommodent de l'absence ; ces cœurs qui s'estiment et qui s'aiment de loin sont fort communs : ce sont eux qui parlent sans cesse de services, de bienfaits, d'obligations et de reconnaissance ; sorte de mots qui ne se trouvent pas dans le répertoire de l'amitié.
Antoine de Rivarol ; L'esprit de Rivarol (1808)
Il y a probablement autant d'heureuses liaisons que de mauvais mariages.
Natalie Clifford Barney ; Les souvenirs indiscrets (1960)
Le mariage : liaison d'amour ou on se plaint généralement l'un de l'autre.
Alphonse Karr ; Encore les femmes (1858)
Les liaisons des hommes ne durent pas plus que les occasions qui les ont rendu nécessaires.
Alexander Pope ; Les maximes et réflexions morales (1739)
Les liaisons de société, la camaraderie, tout cela est à l'amitié ce que le sigisbéisme est à l'amour.
Sébastien Chamfort ; Les caractères et anecdotes (1795)

Autres dictionnaires à consulter :