Les citations liens

Ce dictionnaire contient 75 citations et pensées d'auteurs célèbres français ou d'auteurs étrangers sur le mot liens :

Lorsqu'on a sujet de se plaindre d'un ami, il faut s'en détacher peu-à-peu , et dénouer plutôt que rompre les liens de l'amitié.
Denys Caton ; Les distiques, Livre 1, XXV - IIIe s.
Les liens imposés sont une charge, les liens volontaires un besoin.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 5 juillet 1852.
Chacun de nous tient au milieu social par un réseau de liens intimes, comme la plante au sol par le faisceau de racines qui la nourrissent.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
L'aumône établit un lien entre la main qui est tendue et la main qui répand.
Victor Cherbuliez ; Les pensées extraites de ses œuvres (1913)
Héritage : Outre la prolongation des liens familiaux, la sensible augmentation de l'espérance de vie des ascendants offre aux descendants deux avantages : ils touchent en naissant un capital génétique amélioré et l'héritage à l'âge de la retraite quand leurs revenus diminuent.
Philippe Bouvard ; Bouvard de A à Z (2014)
Rien ne se brise net dans le cœur ; les liens se dénouent d'eux-mêmes et ne se coupent pas ; l'arbre se pourrit sur pied et ne tombe pas en un seul jour.
Gustave Flaubert ; Les lettres à Louise Colet, le 13 avril 1847.
Le lien de la société est un échange de plaisirs réciproques, donnés et reçus dans une juste proportion ; elle ne peut exister entre deux êtres dont l'un est élevé, l'autre abject et rampant : Tous les deux n'en recueilleraient bientôt qu'un insupportable ennui.
John Milton ; Le paradis perdu (1667)
Il est plus facile de se faire aimer d'une femme que de la déterminer ensuite à briser ses liens.
Auguste-Louis Petiet ; Les pensées, maximes et réflexions (1851)
Tous les liens du sang et de la parenté valent-ils de deux cœurs la douce intimité ?
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.
Le mariage doit être un lien indissoluble d'une amitié éternelle.
Samuel Johnson ; Le rôdeur (1770)
Le cœur de la femme est un piège et un filet dont les mains sont des liens.
La Bible ; L'Ecclésiaste - IIIe s. av. J.-C.
Quand le sage s'élance par la pensée dans le ciel, le besoin ne tarde guère à le ramener sur la terre, en lui faisant sentir les liens qui l'y retiennent.
Pierre-Jules Stahl ; Les pensées et réflexions diverses (1841)
L'amour est le plus puissant, comme le plus doux des liens, qui unissent entre elles les créatures humaines !
Johann Wolfgang von Goethe ; Les souffrances du jeune Werther (1774)
Plus étroits que ceux du sang et de la famille sont les liens de l'amitié.
Giovanni Boccaccio ; Le Décaméron (1353)
L'amour est plus fort que la mort. La mort est impuissante à rompre les liens avec l'être aimé.
Gabriel Marcel ; Correspondance avec Gaston Fessard (1934-1971)
La sympathie, le respect et les services reçus et rendus forment entre eux des liens solides.
Laure Conan ; Silhouettes canadiennes (1917)
La famille est le plus doux des liens.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 6 février 1855.
Être ensemble sans avoir rien de profond à se dire, c'est un des liens de l'amitié.
Michel Tremblay ; Le jeu du pendu (2002)
L'incapacité de nouer de nouvelles affections apparaît à nos anciens amis comme un gage de fidélité. Ils devraient plutôt s'en affliger, car c'est là le signe d'un épuisement affectif qui n'épargne pas notre attachement pour eux. L'être impuissant à créer de nouveaux liens n'est guère en état de maintenir vivantes ses anciennes affections, et sa « fidélité » ressemble beaucoup à celle du squelette au cercueil ou de la pierre au lieu qu'elle occupe.
Gustave Thibon ; L'échelle de Jacob (1942)
Les liens imposés sont une charge, les liens volontaires un besoin. La liberté réelle, cordiale, douce, humaine, c'est le devoir dans l'affection.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 5 juillet 1852.
Les liens qui unissent le père à ses enfants, le frère à ses frères, la sœur à ses sœurs, les amis à leurs amis, les citoyens à leurs concitoyens, ont été précédés des nœuds qui attachent l'époux à l'épouse. Rien n'est plus sacré que cette union, et du bon ordre qui y règne résulte celui de toute la société.
la Chine ; Les sentences et pensées morales chinoises (1832)
Beaucoup de mariages couvent dans leur principe même un germe de dissolution ; combien, noués avec des liens dorés, se brisent comme le métal ! combien, formés sans connaissance réciproque des goûts, des habitudes de chacun, ont mêlé ensemble des caractères antipathiques, des mœurs opposées dont le contact forcé a fait jaillir les plus grandes douleurs !
Louis-Auguste Martin ; L'esprit moral du XIXe siècle (1855)
Le lien du mariage confond en une société commune non seulement la vie extérieure des deux membres, mais encore la vie morale et la vie spirituelle.
Louis-Auguste Martin ; L'esprit moral du XIXe siècle (1855)
Gloire à ceux qui, recourant aux liens sociaux les plus intimes, cultiveront les doux épanchements de l'amitié, non pas de cette double et infranchissable individualité où l'on enferme tous ses désirs et toute son affection dans un couple égoïste, mais de cette union qui n'est si étroite et si serrée que pour mieux se détendre, en faisant rejaillir sur tous nos semblables les avantages qui naissent de l'accord de deux âmes, de deux intelligences courant au même but par les mêmes chemins, se mettant de concert au service de l'humanité, et trouvant dans leur constante effusion une source intarissable de bonheur.
Louis-Auguste Martin ; L'esprit moral du XIXe siècle (1855)
Un cœur trop divisé n'appartient à personne ; les liens trop étendus se relâchent d'eux-mêmes. Ne pensez pas qu'un seul ennemi soit peu, ni que mille amis soient beaucoup.
Louis-Auguste Martin ; L'esprit moral du XIXe siècle (1855)
L'amitié est un mariage des cœurs dont le respect est le lien.
William Penn ; Les fruits de l'amour d'un père (1790)
L'amitié est l'union des âmes dont la vertu est le lien.
William Penn ; Les fruits de l'amour d'un père (1790)
L'amour conjugal diffère de l'amour par le calme des sens, par la confiance, la sécurité et un sentiment de gratitude mutuelle. L'habitude détruit les enchantements et la poésie du premier jour, mais elle crée à la place un lien plus grave et plus profond qui s'accroît chaque jour de tout le bonheur qu'on a goûté et de tout le malheur qu'on a supporté ensemble.
Jules Simon ; Le devoir (1854)
Le mariage est de tous les liens celui où il est le moins possible d'obtenir le bonheur romanesque du cœur. Il faut, pour maintenir la paix dans cette relation, une sorte d'empire sur soi-même, des forces, des sacrifices qui rapprochent bien plus cette existence des plaisirs de la vertu que des jouissances de la passion.
Germaine de Staël ; Les maximes et pensées inédites (1817)
Que sont les liens du sang, qui ont tant de poids sur les âmes ordinaires, en comparaison de ceux que nous forge le ciel dans les sympathies.
Honoré de Balzac ; Modeste Mignon (1844)