Mon Poeme.fr
Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Les citations sur niais

Ce dictionnaire contient 43 citations et pensées d'auteurs célèbres français ou d'auteurs étrangers sur le mot niais. Si vous recherchez un proverbe, consultez nos meilleurs proverbes sur niais issus des quatre coins du monde :

L'ennui est un déplaisir que le sage ne connait point, et que le niais trouve partout.
Axel Oxenstiern ; Les réflexions et pensées (1645)
La niaiserie est un effet de la sécheresse du cœur. Les gens insensibles, lorsqu'ils veulent simuler une émotion, en font trop et tombent dans le sirupeux.
Jean Dutourd ; Les pensées et réflexions (1990)
La niaiserie est de vivre quand la vie est un tourment.
William Shakespeare ; Othello, I, 3 (1604)
Le pédant pense que ceux qui ne pensent pas comme lui sont des niais.
Diane de Beausacq ; Les lettres d'une marraine à sa filleule (1863)
Ignorance - Qui dit je sais, bien souvent est niais.
Maxalexis ; Mon dico poésie, 51 (2010)
Le crétin d'autrefois sentait le terroir. Il était « bien de chez nous », comme on dit. Le crétin actuel a le genre cosmopolite. On voit qu'il est le point de rencontre de la crétinerie de deux hémisphères. Triste résultat de la libre circulation des idées et des hommes !
Jean Dutourd ; Le spectre de la rose (1986)
Un niais inspire plutôt la moquerie que la compassion.
Jean Dutourd ; Le fond et la forme (1965)
Le niais qui veut gagner contre le roi ne gagne que la disgrâce, ou pis.
Jean Dutourd ; Le fond et la forme (1965)
Les niais, plutôt que de se taire, ils calomnient.
Honoré de Balzac ; Les maximes et pensées (1856)
D'un niais on en fait aisément un admirateur.
Pierre-Édouard Lémontey ; Les pensées et réflexions (1826)
Ma voisine de table, grasse dinde, courte et lourde, avec un teint brun et un sourire niais, est un échantillon peu flatteur de l'espèce idiote. Impossible de rien tirer de cette glaise !
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 8 août 1872.
Les niais, dans la société, doivent écouter, se taire, et s'estimer fort heureux qu'on veuille bien supporter leur présence, à titre de tapisserie.
Horace Raisson ; Le manuel de la politesse et des manières (1828)
Dans un ébranlement de niaiseries, une niaiserie de plus suffit pour jeter hors des gonds.
Théodore Leclercq ; Mademoiselle de Palézan (1826)
On ne saura jamais combien la timidité peut rendre vertueux, et niais.
Paul Léautaud ; Passe-Temps (1928)
La plupart des hommes sont des drôles dans leur ménage et des niais dans le ménage d'autrui.
Henry Becque ; Les pensées et notes d'album (1837-1899)
L'homme a du génie, ou n'en a point ; il est disposé par la nature pour être un homme d'esprit, comme pour être un niais.
André Grétry ; Les mémoires ou essais sur la musique (1797)
Les niais ne découvrent aucune différence de mérite entre les hommes, et apprécient les Laridon autant que les César, les barbouilleurs d'enseigne autant que les Raphaël, eux-mêmes autant que le premier grand homme venu. Le génie, le talent, l'esprit, la capacité, une supériorité quelconque n'est reconnue que par ses pairs, ou par ceux qui ont de l'étoffe, mais non par les niais.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 22 février 1872.
Des niaiseries bien imprimées et bien reliées n'en paraissent que plus plates.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)
Méprisez les injures des niais, la boue ne peut que salir.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)
Ma voisine de table, grasse dinde, courte et lourde, avec un sourire niais est un échantillon peu flatteur de l'espèce humaine. Impossible de rien tirer de cette glaise : cela n'a ni esprit naturel, ni curiosité, ni instruction, ni observation ; cela est borné, charnu et bête. Il faudrait chatouiller cette grosse fille pour qu'elle s'intéressât à quelque chose.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 18 novembre 1872.
Les imbéciles et les niais sont si contents quand par hasard un homme d'esprit se fourvoie !
Madame de Girardin ; Les maximes et pensées (1855)
On est si heureux de se sentir encore naïf en dépit de l'âge et de l'expérience, qu'on peut bien pardonner aux autres de vous trouver niais.
George Sand ; Flaminio, Théâtre (1854)
La femme la plus fine, la plus spirituelle est toujours, et bien heureusement, niaise par un côté, celui de l'amour-propre. Il n'est peut-être pas une femme qui ne soit persuadée qu'elle se distingue principalement par quelque qualité ou par quelque beauté qui est précisément celle qui lui manque.
Pierre-Jules Stahl ; Vie et options philosophiques d'un pingouin (1841)
J'ai vu de petites et même de grandes niaises mener des hommes de génie par le bout du nez. À défaut d'intelligence, l'instinct leur suffisait.
Pierre-Jules Stahl ; Vie et options philosophiques d'un pingouin (1841)
Les niais augmentent le nombre de ces gens médiocres sous le poids desquels plie la France.
Honoré de Balzac ; La fille aux yeux d'or (1834)
Quelque grosse que soit la sottise qui nous échappe, il y a toujours des niais qui peuvent y croire.
Honoré de Balzac ; La fille aux yeux d'or (1834)
Le niais se croit savant de ce qu'ignorent les autres.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)
Le crétin se reconnaît à son goût pour les exactitudes inutiles.
Jean Dutourd ; Dutouriana, le 7 mars 2002.
Quelques divertissants que soient les bouffons, ils finissent toujours par nous lasser.
Axel Oxenstiern ; Les réflexions sur la sottise (1652)
Le bavard est comme l'horloge à midi, il ne dit pas moins de douze niaiseries à la fois.
Fernando de Rojas ; Les maximes et pensées (1541)
Le niais qui court après l'admiration est comme l'idiot qui court après l'esprit : tous deux n'embrassent que des nuages.
Simon de Bignicourt ; Les pensées et réflexions philosophiques (1755)
Vouloir instruire le niais, c'est verser de l'eau dans un panier.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 1 octobre 1868.
Dire ne doit ton secret, à un fou ou au niais.
Dicton français ; Les dictons rimés de l'Anjou (1858)
L'aveu­glement de l'orgueil fait des extravagants niais.
Emmanuel Kant ; L'essai sur les maladies de l'esprit (1764)
Le gros nigaud, il est aussi fin qu'une dague de plomb.
Adrien de Montluc ; La comédie de proverbes, I, 7 (1616)
Les niais aimeront toujours à enseigner.
Anne Barratin ; Chemin faisant (1894)
Un niais vit sans voir, un sot voit sans comprendre.
Anne Barratin ; Chemin faisant (1894)
Le niais est un être novice sur tout, qui se laisse mener comme à la lisière par le premier venu.
William Duckett ; Le dictionnaire de la conversation et de la lecture (1851)
On trouve des niais, des imbéciles partout, ce n'est qu'à Paris que l'on voit de véritables badauds.
William Duckett ; Le dictionnaire de la conversation et de la lecture (1851)
L'amour des niais (empotés), des tièdes, des fades, des réservés, des muets, n'est pas l'amour.
Paul Léautaud ; Les propos d'un jour (1947)
Homme du genre niais : Les individus de cette classe veulent avoir réponse à tout !
Honoré de Balzac ; Madame Firmiani (1832)
Au rire on connaît le niais.
Dicton français ; Gabriel Meurier, Trésor des sentences (1568)
Qu'on soit niais tant qu'on voudra, à la condition de ne pas donner le mauvais exemple.
Victor Hugo ; L'homme qui rit (1869)

Thèmes de rubriques en rapport :