Les citations célèbres sur être poli (2)

Les citations, pensées et mots de célébrités :

À l'égard d'une femme trop honnête un insolent n'est parfois qu'un homme trop poli.
Adolphe d'Houdetot ; Dix épines pour une fleur (1853)
Rien n'est plus dangereux qu'un homme trop poli et courtois qui n'est point honnête, parce qu'il sait prendre toutes les apparences de la bonté, et qu'il n'en a jamais les sentiments.
Abbé Antoine Prévost ; Les pensées et maximes (1697-1763)
II n'y a que ceux qui ont les sentiments élevés qui puissent être véritablement polis.
Simon de Bignicourt ; Les pensées et réflexions philosophiques (1755)
Sois poli, sois même prévenant et ne te fais pas d'ennemis inutilement.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 16 novembre 1848.
Beaucoup d'hommes ressemblent au verre, si uni, si poli et si doux au toucher tant qu'on ne le froisse ni ne le brise, mais qui devient alors singulièrement tranchant, et dont tous les éclats blessent.
Jean-Paul Richter ; Les pensées et réflexions (1829)
Etre aimable et poli sont deux qualités, hélas, que peu de gens possèdent.
Cécile Fée ; Les maximes et pensées (1832)
Les femmes exigent au moins des égards. Elles les regardent comme un droit dont les sociétés polies ont qualifié leur sexe, et quand on les en prive, elles ont raison de s'en plaindre, et elles le font : il n'en est aucune qui ne soit disposée à se venger, ce qui prouve qu'elles ne veulent nullement être méprisées.
Laurence Sterne ; Les maximes, pensées et lettres (1768)
L'offense, chez un homme poli, porte avec elle son excuse.
Sylvain Maréchal ; Le dictionnaire d'amour (1788)
Un être poli rentre dans toutes les maisons, un ingrat et grossier personnage reste à la porte.
La marquise de Lambert ; Les réflexions nouvelles sur les femmes (1727)
Les femmes du monde ont, à l'occasion, le secret d'être polies jusqu'à l'impertinence.
Pierre-Jules Stahl ; L'esprit des femmes et les femmes d'esprit (1855)
Un don qui se retire a le devoir, comme tout visiteur, de s'en aller poliment.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
Chez certaines âmes, plus hautaines que tendres, le pardon est une forme polie, une sorte d'euphémisme du mépris.
Marie d'Agoult ; Les esquisses morales (1849)
Un ton poli rend les bonnes raisons meilleures, et fait passer les mauvaises.
François-René de Chateaubriand ; Les pensées, réflexions et maximes (1848)
Pour être parfaitement poli, il faut, outre l'usage du monde, avoir reçu de la nature une certaine finesse d'esprit, qui fasse discerner promptement ce qui convient, eu égard aux circonstances où l'on se trouve ; il faut de la souplesse dans l'humeur, et une grande facilité d'entrer, autant que le permet la sagesse, dans toutes les dispositions qu'exige l'occasion présente, il faut, sans le paraître, aimer à se gêner, afin de ne gêner personne.
Jean Baptiste Blanchard ; Les maximes de l'honnête homme (1772)
Être poli c'est de l'habileté, on vous en quitte à meilleur marché.
La marquise de Lambert ; L'avis d'une mère à son fils (1726)
L'honnête homme, ce castrateur poli.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)
Pour être véritablement poli, il faut être à la fois bon, juste et généreux.
Diane de Beausacq ; La civilité non puérile, mais honnête (1863)
Aujourd'hui, hélas !... à part quelques rares exceptions, les vieillards seuls sont polis !
Diane de Beausacq ; La civilité non puérile, mais honnête (1863)
On n'est plus poli du moment où l'on choisit les personnes avec lesquelles on veut être poli.
Diane de Beausacq ; La civilité non puérile, mais honnête (1863)
Un Être poli est un Être respecté dans la vie.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 17 novembre 1848.
Fais ton possible pour être poli, rien pour faire de la peine.
Marcel Jouhandeau ; Les lettres d'une mère à son fils (1971)
Il est facile d'être poli avec ceux qui le sont, mais il est bien difficile de l'être avec ceux qui ne le sont point.
Jean Baptiste Blanchard ; Les maximes de l'honnête homme (1772)
Il n'est pas poli d'interrompre les gens.
Carlo Goldoni ; Térence (1754)
Il s'en faut de beaucoup que tous ceux qui sont civils soient polis.
Simon de Bignicourt ; Les pensées et réflexions philosophiques (1755)
N'estimez que le jeune homme que les vieillards trouvent poli.
Joseph Joubert ; Les pensées et maximes (1866)
Une personne polie ne trouve jamais le temps de parler de soi.
La marquise de Lambert ; La femme ermite (1735)
Tu es une hypocrite, dit-il ; on l'est toujours un peu si on est poli, dit-elle.
Claude Roy ; Le malheur d'aimer (1958)
Être poli avec un sot, c'est s'en isoler ; quelle bonne politique !
Jules Barbey d'Aurevilly ; Les pensées détachées (1889)

Autres dictionnaires à consulter :